Tchorski
Tchorski
La Liepvrette (1/2)

Plutôt qu’un long discours, je vous propose une ballade en images dans une rivière esthétique, la Liepvrette. Inclassable, elle offre un paysage étrange et discret qu’il convient d’aborder avec lenteur.

La Liepvrette documentée ici pose son lit à Sainte-Croix aux Mines et Sainte-Marie aux Mines. Elle a longtemps fait frontière entre la partie germanophone de l’Alsace et la partie francophone des Vosges. On trouve une borne frontière au pont Bonduron. Le côté lorrain resta toujours au duc de Lorraine, le côté alsacien resta sous l'administration des seigneurs de Ribeaupierre. C’est pour ça que certaines rives gauches sont plus densément peuplées. Cette rivière prend sa source aux alentours du Col du Bagenelles et se jette dans le Giessen à La Vancelle. C’est une rivière de type montagnarde avec une charge grossière de galets ou de blocs. La rivière est très (très) piscicole, notamment des saumons. Elle est aménagée pour permettre leur migration.

Ce qui nous intéresse dans la Liepvrette, c’est la particularité de l’urbanisme. De très nombreux arrières de maisons surplombent la rivière, afin de gagner de la place sur un tissu urbanistique ancien. Ces faces de maisons n’ont souvent connu aucune rénovation. Le grand intérêt est donc de voir des façades anciennes peu modifiées par les caprices des rénovations. Un nombre non négligeable de ces habitations est frappé d’abandon. Les maisons ne sont plus habitables à cause d’une dégradation de la qualité. D’autres passages ont été couverts sur de grandes distances.

Vous pouvez vous promener dans la rivière ci-dessous.

 


La promenade commence dans l'un des affluents, le Fischthal.


Une partie de ce ruisseau est souterraine.


Au sol, ce sont de très anciens pavés de grès.


Nous arrivons alors dans la Liepvrette.


Certains affouillements dans des maisons abandonnées ont de quoi inquiéter.


Nous allons trouver la première échelle à salmonidés. Comme les poissons migrent à contre-courant dans la Liepvrette, il a été aménagé une échelle (à droite) pour leur permettre de remonter les chutes, assez fréquentes, ou les obstacles trop brusques.


La rivière a de très nombreux pertuis souterrains.


Ou bien, elle a des maisons qui la surplombent. C'est ce qui fait le charme de son paysage urbain.


La plupart de ces habitations sont abandonnées.


Même si quelquefois, c'est encore habité et plutôt surprenant.

SUITE >