Tchorski
Tchorski
La crypte de Belgrade (1/2)

Ce documentaire est dédié à Alice.
Ce reportage concerne la crypte du cimetière de Saint-Servais dite crypte de Belgrade.

Cette crypte a été ouverte en 1882, suite à la décision du Conseil Communal. Elle comportait alors une seule galerie. Aujourd'hui, elle compte trois galeries, dont une perpendiculaire aux deux autres. La seconde galerie a été ouverte en 1899, la troisième rapidement après. Chaque galerie comporte environ 400 cases. La crypte possède un escalier d'accès et un monte-charge. En effet, l'escalier s'avère rudement exigu pour les fossoyeurs. Le monte-charge permet de descendre le défunt dans ce qu'on appelle une baignoire, qui est en fait une coque en fibre de verre dans laquelle on dépose le cercueil. Deux galeries sont éclairées, tandis que la dernière est très sombre.

Cet endroit est le plus grand cimetière souterrain de Wallonie, il ne se trouve à ma connaissance qu'une seule autre crypte d'envergure, à Wavre. Les autres cryptes sont celles de Laeken (Bruxelles-Capitale) et quelques-unes de faible envergure en Flandre. A ce jour, celle de Belgrade n'est plus beaucoup utilisée, parce que les cases sont toutes pleines. Cependant, un grand nombre de tombes sont des concessions abandonnées. La ville de Namur a décidé (à grand bien) de conserver ce lieu à titre de monument historique. A la demande du Collège, une procédure a été lancée pour classer comme monument la crypte, son édifice d’accès et ses parties souterraines. Le dernier enterrement y aurait été effectué en 2001.

Aujourd'hui, tout comme à Laeken (édifices construits durant les mêmes périodes), la crypte connaît des dégradations. Les problèmes proviennent des infiltrations d'eau, qui incitent la poussée des plantes - surtout des capillaires - mais aussi le développement de champignons. Les ciments des frontons sont assez dégradés vu leur âge. Une rénovation pointilleuse sera nécessaire pour redonner à ce lieu son lustre d'antan.

SUITE >