Tchorski--------------------------------------
Tchorski
Le carillon de Wavre (1/3)

Il s'agit du carillon de l'église Saint-Jean le Baptiste de Wavre. Il y a visite libre de ce carillon tous les samedis et mercredis, de 11 heures à midi. Merci à monsieur Christian Boon pour les prestations au carillon et monsieur Eric Mattheeuws pour la réponse à la demande d'autorisation.

Vous pouvez écouter le carillon ci-dessous, l'interprète est Christian Boon :

Vous pouvez voir Christian Boon en train de jouer sur ces deux petits enregistrements vidéo ci-dessous.
Sur la première vidéo, il accorde les tringleries avant de jouer.

 

 

Voici donc ci-dessous un reportage photo sur les cloches du carillon de Wavre.


Nous allons d'abord grimper les 143 marches pour arriver au carillon.


Ceci est la salle du carillonneur.


Le voici en train de jouer.


Jouer du carillon, cela signifie frapper du poing sur les bâtons en bois. Etant donné que ces bâtons actionnent par le biais d'une tringlerie les battants des cloches, il y a une certaine résistance. C'est pourquoi jouer du carillon est un travail physique.


Vue générale sur le clavier de la place du carillonneur.


Détail sur les bâtons.


Les jeux de pédales, pour les cloches de volée.


Détail sur la tringlerie au dessus du clavier du carillonneur.


Chaque bâton est numéroté à sa cloche.


Au dessus du clavier, un nouvel étage a été ajouté en 1953, pour pouvoir accueillir le carillon. Les abat-son sont en bois, recouverts d'ardoises.


Avant, il y avait un très grand nombre de pigeons. Il y avait beaucoup de guano et la tringlerie était complètement rouillée. Le Collège de la Ville de Wavre a décidé une complète rénovation du carillon.

A propos du campanaire
La documentation provient du syndicat d'initiatives de Wavre.

PoidsNoteParrains & marraines
11820REMr. Jean Van Hamme, Révérend Doyen et Mlle Agnès Van Hamme, sa soeur
2960FAMr. Christian Boon
Mme Claudine Hanut
Alberte, le nom lui fut donné
en hommage à notre Roi Albert II
en mémoire du carillonneur Albert Boon
en l'année du jubilé du doyen Albert Pirson
a qui ses paroissiens et amis l'ont offerte
3650SOLMme Maria Huyberechts,
Epouse de Feu Alfred Leurquin,
Sénateur-Bourgmestre
4490LAMme Jeanne Van der Massen,
épouse Maurice Biquet
5430SI bémolMme Philomène Gysemberg, épouse de Feu
Alphonse Bosch, Bourgmestre, mort pour la patrie
6370SIRaymond De Coninck et Danielle Van Dormael,
Communiants de l'année
7310DOFamille le Hardy de Beaulieu
8260DOAux martyrs 1830, 1914-1918, 1940-1945
9210RESacerdotes Wavrienses
10185RE DièzeA.G.P.W.
11160MIEnfants des écoles
12140FAMlle Jeanne Vygen
13120FA DièzeLes Ediles de la ville de Wavre
14100SOLUnion Commerciale & Industrielle
1590SOL DièzeMr. & Mme Pirapre-Leclercq
1680LAMr. & Mme Raucent-Martens
1770LA DièzeMr. & Mme Demanet-Devroye
1860SIMr. & Mme D'Août-Hottat
1950DOMme Matagne-Charlier
2045DO DièzeMr. Naveau-Jamar
2140REMr. Theys-Devaux
2235RE DièzeMr. Jean Van Hamme, Révérend Doyen
2330MIMr. Léon D'Août-Hottat
2425FAMr. Fernand Bourdon
2522FA DièzeFamille Alsteens-Sterckx
2620SOL« Wavre sans chagrin »
2718SOL DièzeLe Dr. & Mme Albertella-Paulus
2817LAMr. & Mme Magnée-Marcq
2916LA DièzeFamille Lintermans-Kempeneers
3015SIMlles Honorine Fourneau & Adolphine Renglet
3114DOFamille Lambert-Anciaux
3213DO DièzeL.C.F.C.
3312REFamille Carnaille-Cremers
3411RE DièzeFamille Pensis-Hancotte
3510MIMr. Jean Marchal-Droumart
3610FAFamille Boulangier-Groven
3710FA DièzeMr. E. Bricart-Charette
3810SOLMme Lepage-Englebert
3910SOL DièzeFamille Tasnier-Gérard
4010LAFamille Somville-Delforge
4110LA DièzeFamille VVattiez-Delpierre
4210SILe Dr. J. Bourdon-Flament
4310DOMr. R. Lambert-Demomlder
4410DO DièzeFamille Van Cutsem-Donnay
4510REFamille Demolder-Delroy
4610RE DièzeMr. Fernand Denuit
4710MIMme Th. Lehman-Corin
4810FAEcole moyenne de Filles de Wavre
4910FA DièzeAthénée Royal de Wavre
5010SOLFamille Tassignon-Robberechts

 


Ce carillon comporte au total 50 cloches, dont sept plus grosses cloches un étage plus bas servent
à la volée et au tintement des heures.


On observe aussi que presque toutes les cloches sont équipées de petits marteaux à électro-aimant. C'est parce que toutes les heures, le carillon sonne automatiquement grâce à un système clock-o-matic.


Le système de tringlerie.


Quand le carillonneur joue, les tringles bougent selon ses impulsions.

SUITE >