Tchorski--------------------------------------
Tchorski
L'église Saint-Hubert de Boitsfort (1/2)

L'église Saint-Hubert de Boitsfort est située avenue Delleur. Assez étrangement, elle est classée comme monument de relative faible valeur architecturale, alors que perchée sur son tertre, de structure massive et élancée, l'église domine Boitsfort depuis le Coin du Balais jusqu'au Tenreuken. Cette église a été bâtie de 1924 à 1939, sous l'égide de Jean-Henri Delleur. Il n'en aura pas vu le bout, puisqu'il décède avant même que la charpente du clocher soit achevée. Assez étrangement, c'est lui-même qui en a édifié les plans, en 1913, alors maïeur de Boitsfort. La tour fait 85 mètres de hauteur. C'est une des plus hautes de Bruxelles-Capitale. A postériori, cette église est dédiée à Saint-Hubert, le patron des chasseurs. En effet, avec la forêt de Soignes, Boitsfort cultivait une intense culture de chasse à courre : surtout de battue, mais aussi de chasse à chiens courants et de vénerie. La longueur de la nef est de 71 mètres, ce qui en fait aussi un édifice massif.
L'architecte qui a suivi le chantier était Pierre Langerock (à Louvain), lequel a dessiné la basilique de Koekelberg et la gare de Binche. On retrouve quelques similitudes à Boitsfort avec le château de Rethy. La pierre utilisée est assez spéciale. Comme Boitsfort est assise sur du sable, on a fait venir la pierre de La Gileppe. La pierre a donc été importée d'Eupen ! Au vu du monolithe, on a peine a imaginer le charroi. Cette importation explique pourquoi l'aspect de cette église est si peu conventionnel à Bruxelles.
Les informations proviennent de l'administration communale de Watermaël-Boitsfort.


Jagersveld vue depuis le sommet de la tour.


La nef et les combles. Il y a un faucon pélerin qui niche sur cette paroi (nous le savions par le COWB et le bulletin LPO), les photos ont été effectuées hors période de nidification et trois étages plus bas que le nichoir. C'était dans le but de ne pas déranger le faucon. De plus, nous avons respecté le plus parfait silence et nous avons limité notre présence au plus strict minimum. Pas question de déranger une telle rareté, surtout au vu des efforts de la LPO. Le respect du patrimoine est valable pour l'architecture mais aussi pour le vivant.


Le transept.


Le sommet du clocher côté gare de Boitsfort.


Vue vers la drève du Duc.


L'ovni, c'est le cours de tennis couvert.


L'avenue Alfred Solvay.


La maison communale de Boitsfort et la place Wiener.


L'institut de l'assomption Sint-Jozef.


Une des quatre tourelles. Elles ne mènent à rien et n'ont qu'un but décoratif.


L'avenue Delleur et au fond, la gare de Boitsfort.

SUITE >