Tchorski
Tchorski
L'école vétérinaire d'Anderlecht (1/10)

 

Attention, les pages 4, 5 et 6 ont des contenus choquants. Il s'agit d'échantillons animaux de l'école vétérinaire. Si vous êtes un enfant ou une âme sensible, je vous déconseille vraiment d'aller voir ces images. En effet, ce qui est présenté est affreux. Préservez vos nuits, n'y allez pas, ça vous évitera des cauchemars.

Be aware that pages 4, 5 and 6 have an offensive content. These images are animal samples of a veterinary school. If you are a child or a sensitive soul, I really discourage you to see these pictures. Indeed, what is showed here is ugly. Preserve your night, avoid nightmares, don't go if you think you're not solid enough.

 

Cette campagne de prise de vue a été effectuée pour l'exposition du Bruxelles Mystérieux destinée à la maison Autrique. Je remercie Nicolas, de la production Entre Chien et Loup, de nous avoir accueilli lors du tournage du film "Françoise Dolto".

Il s'agit de l'école vétérinaire d'Anderlecht. Une bonne part a déjà été rénovée en loft. Il reste un dernier grand bâtiment, appartenant à la commune d'Anderlecht, intact ou presque. Ce bâtiment a été récement vidé de son matériel, lequel a été transféré vers un musée de l'ULG. C'est une initiative de récupération de matériel rare dans le milieu du patrimoine architectural, qu'il convient de souligner : quel bonheur que pour une fois, du matériel de valeur ne soit pas parti purement et simplement à la benne ! La rénovation du reste de ce bâtiment est une question de jours. Des travaux de grande ampleur visent à le réhabiliter, notamment à cause du danger produit par certains éléments architecturaux qui s'effondrent sur le trottoir.

Cette école est parfois appelée l'école des vétérinaires de Cureghem. La fermeture daterait de toute apparence de 1991. Les échantillons médicinaux datent parfois de 1928. Ce qui m'a le plus impressionné dans ces lieux, c'est que le parquet était encore lisse comme s'il venait d'être ciré. Un grand nombre de photos 'uniquement architecturales' et sans réel charme ont été faites, pour garder mémoire des lieux avant transformation. Afin de ne pas vous barber, elles ne sont pas présentées ici. Pour information, la façade sur rue est protégée. De ce fait, elle devrait recevoir un volume de modifications très mineur

Nous allons donc visiter le grand bâtiment facultaire. Les autres bâtiments ont tous été rénovés (obstetrique et reproduction des grands animaux). Ils ont été pris en photo par Sylvain avant modification. Etant donné que ce lieu est administrativement lié à l'Université du Val Benoît, les images ci-dessous ont été traitées avec le même processus photographique.

 


Une salle où l'on trouve de la verrerie. L'essentiel a déjà été transféré au Sart-Tilman.


La verrerie a toujours une finesse de détail admirable, notamment cette vanne de pipette.


Au sol, un journal qui date du vendredi 11 avril 1930.


Appareillage compliqué et fabrication maison, non identifié.


Tourne-disque pour vétérinaire.


Dans une seconde salle, fort investie pour le tournage du film, le bazar hétéroclite d'un ancien laboratoire.


Du papier indicateur de pH.


Tout est encore présent et intact, uniquement couvert de poussière. Autant de préservation est un bonheur.


Après le laboratoire, nous allons visiter le grand auditorium.

SUITE >