Tchorski
Tchorski
La mine de sel de Varangéville (1/6)

C'est une mine de sel en activité à Varangéville, en Meurthe et Moselle, en France.

Vu l'extrême fréquentation de cette page par des gens qui cherchent du sel de déneigement (1.289.000 visites sur 2010 et 2011) : Pour commander du sel : ROCK BP 1258 68055 Mulhouse Cedex. Tél 03 89 31 45 00 www.rock.fr info@rock.fr

Cette visite a été réalisée dans le cadre d'un reportage photographique destiné aux Salines.
Il n'est pas possible de visiter ce lieu en temps habituel. Je remercie monsieur C. pour l'accueil et Patrick pour la coordination.
Si vous souhaitez utiliser ces photos, pas de soucis me concernant, elles sont disponibles en 3456px x 2304px, mais il est indispensable de demander l'accord aux Salines, avec le détail de ce que vous voulez en faire. Je m'occupe de les contacter pour chaque utilisation projetée.

Nous allons commencer la visite des lieux par la recette, c'est là où les ouvriers arrivent, pour travailler ensuite dans un chantier éloigné de 15km. La recette, c'est là où descend la cage dans le puits. Ici, le puits fait 160m de profondeur. Les ouvriers travaillent par pauses, il y en a deux : une pause du matin et une du soir. Lorsque les hivers sont très rudes, une 3ème équipe peut être mise en place afin que l'exploitation tourne en continu. Ainsi la mine peut satisfaire de grandes demandes en sel de déneigement. Actuellement les stocks sont bien remplis et les derniers hivers furent cléments, il n'y a donc pas nécessité d'instaurer un travail de nuit. D'autres débouchés existent mais représentent une part négligeable de la production totale : les blocs de sel pour le bétail et les pastilles d'adoucisseur d'eau. Dans cette mine, au vu des impuretés parfois importantes, jusqu'à 7% de marnes et similaires pour les bancs actuels, il n'y a pas de production de sel alimentaire. Cerebos ou Solvay, présents dans les environs, n'en feraient pas non plus. Ils ont une technique d'exploitation très différente, par saumures.

Vous pouvez télécharger les sons de cette mine sur le logo. Durée : 28 minutes, 26 mégas.

01 - La cage (2,36mn)
02 - L'arrivée de la cage (2,12mn)
03 - Le transport en camion dans la mine (1,27mn)
04 - Le ventilateur (1,32mn)
05 - La maintenance de la haveuse (2,36mn)
06 - Le perforateur (1,21mn)
07 - Le broyeur (1,44mn)
08 - Les machines infernales (1,08mn)
09 - La trémie (1,42mn)
10 - Le convoyeur (1,58mn)
11 - Le concasseur (3,03mn)
12 - La remontée (5,43mn)

La recette


Ce sont les portes qui se referment pour protéger la cage.


La personne présente à droite est reponsable de la sécurité du transit dans le puits, que ce soit du personnel ouvrier ou du sel. Il n'y a pas de puits homme, tout transite par le même puits.


Le pupitre de contrôle pour la remontée dans le puits.


Le maître des lieux :)


Les indications des puits, pour le secours. L'un des puits de secours se trouverait chez Solvay.


Les galeries à proximité de la recette.


Les big-bags sont du stockage de sel "en surnombre", ce sont des reliquats d'invendus des hivers passés.

La grande route sous terre


Le camion blanc a servi pour parcourir les 15km séparant le puits du chantier.


Quelque part dans la mine, pas très loin du puits.


Le convoyeur traverse la mine entière, pour acheminer le broyat de sel vers le concasseur.


Le mineur dans son bureau de chantier. Derrière lui, on voit le plan d'avancement des
chantiers, le minage avance à trois galeries de front.


Perforateur garé dans un coin de galerie.

Le havage


Un mineur dans la pénombre du sel.


Détail sur la haveuse.


On ressent que l'homme n'est plus grand chose face à la bestialité de la machine.


Le poste de conduite.

SUITE >