Tchorski
Tchorski
Bruxelles-Midi (1/4)
(Brussel-Zuid, Brussels-South)

La personne m'ayant ouvert les portes de ce bâtiment n'est plus à Infrabel depuis plusieurs années. Je n'ai aucune info sur qui contacter dans l'énorme bazar qu'est Infrabel. Je ne sais pas renseigner pour donner accès, tournages, etc.

ll s'agit d'un bâtiment semi-abandonné à Bruxelles-Midi, c'est l'ancien tri postal de la gare. Aujourd'hui, les services postaux ont été exportés à Bruxelles X, c'est à dire Forest. Le lieu n'est pas tout à fait abandonné. Dans le bâtiment administratif, il subsiste une activité importante dans les sous-sols (probablement du factage), et actuellement un léger remaniement des étages. Certains niveaux sont en début d'assainissement, éventuellement en vue de réutiliser cet énorme espace administratif, situé en plein cœur de la ville.

Le bâtiment du tri postal a été érigé entre 1939 et 1954. Son architecture extérieure est relativement stalinienne, c'est à dire un énorme monolithe de béton, aux parements de briques jaunes réalisé sur mesure. Ce monument provient des architectes Yvan Blomme et Fernand Petit. Le tri postal correspond à 5 étages de très vastes halls techniques, surmontés d'un sixième étage à la vocation un peu plus administrative. Une longueur immense, 114 mètres, pour une largeur ridicule : 14 mètres, aujourd'hui ces lieux sont immanquablement voués à une démolition complète des infrastructures intérieures, en tout cas de ce qui a pu constituer l'histoire de ce patrimoine SNCB. En effet, les grands halls ne s'avèrent plus adaptés à une utilisation industrielle, ni même commerciale. Les structures postales sont sans réel charme. L'esthétisme des lieux réside plus, en fait, à sa position si centrale dans une ville en pleine mutation. Les lieux résonnent des postiers disparus, les vitres sales donnent sur les vieux quartiers de Saint-Gilles, défigurés par les nouveaux bâtiments du Groupe S, les sols gardent les empreintes des facteurs, on sent la présence pédante de l'inspecteur... Manque si peu pour se dire qu'hier encore, ils étaient là... Pourtant, les bâtiments ont été abandonnés depuis 10 ans. Si on ne trouve aucun tag ni dégradation, c'est parce que les lieux sont sauvagement protégés contre l'extérieur.

Vous pouvez écouter cette gare ici :

 


SUITE >