Tchorski
Tchorski
La Lasne souterraine

Un projet de découverture de la Lasne à Genval serait en train d'émerger. De ce fait, je me suis dépêché d'y faire quelques photos, en mémoire de ce lieu. Je ne suis pas un fervent adepte des rivières couvertes, pour moi il s'agit surtout de garder une trace de ce qui a pu se passer dans une époque industrielle. En effet, cette couverture fait partie du site des anciennes papeteries Lannoye, c'est donc un lieu historique pour Genval. La rivière est recouverte du rond-point du Mesdagh jusqu'à l'embouchure de la prairie du Carpu. Ca fait donc un long tracé, entre les anciennes usines. Quels sont les constats ? Fort heureusemetnt, on ne trouve pas de vestiges papetiers, comme je le craignais. Par contre, même tarif que pour la couverture de la Dyle, une foule de tuyaux bizarres, usagés, probablement obsolètes. La découverture va appeler un sacré nettoyage.

A part ça, c'était l'habituel des rivières couvertes, c'est à dire l'infâme. Il y avait beaucoup d'araignées, soit... ce n'est pas une surprise. Les mouchettes étaient présentes en masse, il fallait mettre un masque pour pouvoir respirer, ça c'était déjà bien plus affreux. Autre étrangeté, la présence de rats, je ne m'y attendais pas. Ils étaient bien gras !

Vous pouvez écouter ce souterrain ci-dessous :


Voici la belle sortie de la Lasne. Quand on visite des rivières, il faut toujours commencer par les sorties. En effet, si le courant emporte, cause orage, il ne faut pas que la sortie soit une grille, sinon c'est couic !


La rivière, vers La Hulpe.


Le voûtement sous le rond-point.


De temps à autre, la rivière est connectée à des égouts fossiles, ils ne fonctionnent plus.


Dans un tournant, un grand kayak fait obstacle. Je me demande bien comment
il a pu arriver ici, puisque l'entrée Carpu est une grille !


Délice des rivières :)


Il y a régulièrement des puits de lumière formés par des grilles à la constitution robuste.


On voit bien le fouillis de tuyaux, très probablement liés à l'ancienne papéterie.


Par contre, les câbles rouges... Aucune idée !


Un puits de lumière.


Un câble électrique bizarre est empêtré dans des branchages.
Oh que c'est rassurant d'aller patauger dans les rivières de notre pays !


Plus loin, le parcours devient carrément compliqué. La profondeur est importante.


Un regard de visite.


Ancienne chambre à la fonction qui m'est inconnue.


Un égout pluvial qui longe le dernier bâtiment industriel, près du Carpu.


La Lasne est aussi connectée avec un collecteur d'eaux sales très important. Celui-ci ne se déverse dans la rivière qu'en cas de trop plein. Le fonctionnement habituel est repris dans un busage de dérivation, qui file à la station d'épuration dans un siphon.


Les rats étaient présents en grand nombre, ce qui m'a fait faire demi-tour. De mon expérience d'égoutier, je sais qu'un rat acculé est dangereux, or je ne sais pas comment continue cette galerie...


La sortie fut sous les yeux amusés des passants, ça leur fera un souvenir de ce calme dimanche après-midi !

ACCUEIL