Tchorski
Tchorski
Les ciments du Sappey

Les Ciments du Sappey formaient une société autonome d'exploitation du ciment prompt. Le siège était situé en 1922 au 24 Avenue Félix Vialletà Grenoble. La carrière du Sappey est un petit réseau nécessitant quelques heures de visite. Les ferrailleurs ont nettement vidé le réseau de ses vestiges, mais on remarquera tout de même des restes de berlines en très mauvais état, une pelle, des trémies, deux graffitis aux styles anciens (personnages avec chapeaux). On remarquera aussi des traces de treuillage dans des tailles aux niveaux bas.

Il ne reste pas de traces de mineurs ou de bêtes. Un noyage assez important semble effacer périodiquement les vestiges anciens. Au -1, un muret interdit à l'eau de noyer les tailles, les traces de calcite du -2 attestent d'un noyage partiel de la galerie à 50 centimètres de hauteur.

C'est une petite exploitation agréable, mais qui ne possède pas de vestige passionnant. Des tentatives ont été réalisées pour s'introduire dans le niveau +1, notamment par une trémie qui n'était pas complètement bourrée de blocs, mais cela n'a pas débouché. Les galeries sont dans un état catastrophique et impraticable.


Une des rares trémies qui n'est pas bourrée, On peut y apprécier la forme de la barre en haut.


Dans le roulage principal du rez de chaussée.


Des graffitis quasiment illisibles, très probablement émanant des carriers.


Les quartiers d'exploitation.


François montre une pelle de carrier.


Un aspect des galeries artisanales. Ce sont des quartiers anciens et tortueux.


Une berline ayant subi quelques petits problèmes techniques.


Dans le -1, une vaste galerie avec balcon.


Dans l'entrée, des paillettes de givre. Dimension d'une paillette, environ 6-7 millimètres.


François au milieu de l'armée de stalagmites.


Un stalagmite vu du dessus.


Lena au milieu de tout ce beau monde.


Les macros sont très difficiles à faire car il n'est pas évident de faire la netteté sur un objet translucide.