Tchorski
Tchorski
L'atelier de réparation (2/4)
(The train workshop)



Ce wagon a été fraichement repeint, c'est pourquoi il y a du vert par terre.


Une vue d'ensemble de l'atelier.


La traction diesel, une machine classique dans les outillages de manoeuvre de la SNCB. Cette série 82 (ancien type 262) est munie d'un coupleur qui permet la marche multiple. La transmission hydraulique est Voith.
Les machines sont les suivantes : 8256 à 8275, 7376 à 7395, la série 74 (10 machines).


Un bel essieu au milieu de nulle part. C'est un essieu moteur, mais pas d'une locomotive de manoeuvre.


La police de caractère, partout la même, est originale.


L'ancien poste de contrôle électrique, hors tension.


L'attelage de la voiture génératrice. Ce wagon comporte un ancien moteur de traction diesel à l'intérieur. Avec un transformateur, ça permet de générer du courant électrique dans des endroits qui ne sont pas équipés d'une ligne électrique, Charleroi - Couvin par exemple. A l'origine, elle était voiture postale. Le moteur (Type 80), le réchauffeur d'eau et l'installation haute tension, ont été rajoutés par la suite et la voiture repeinte en bleu par la même occasion. Il y'en avait 8, tous pouvant distribuer le 3000 volts DC et 3 de la série pouvant aussi donner du 1500 volts DC et/ou AC.


Les wagons que nous appelions "Les Chèvres", à cause du bruit des portes ! Ce sont des voitures de type M2.


Le poste de conduite d'une chèvre. On l'appelle dans le jargon ferroviaire une voiture pilote.
Ici, elle est uniquement compatible avec un engin de traction diesel.


Dans un cahier de conducteur, le signalement d'une avarie.

SUITE >