Tchorski
Tchorski
Folx-Les-Caves


Folx les Caves est un petit village au coeur du Brabant Wallon. Il s'y cache deux jolis souterrains. Au départ, la cave Racourt et la cave Bodart ne formaient qu'un unique réseau. Je ne sais pourquoi, il y a eu scission en deux propriétés. Les souterrains sont étonnament différents.

La première est touristique. Il s'agit d'un creusement dans une roche tendre, d'aspect intermédiaire entre le grès et le tuffeau. C'est au moins aussi sableux que Lanaye, sauf que les galeries n'ont pas la même forme. Les voutes sont arrondies et souvent basses, il est rare que ça excède trois mètres de haut. Ce qui est atypique, c'est que la base des murs n'est pas à angle droit, le plus souvent ça approche les 30 degrés. Du coup, on se retrouve dans un souterrain à l'aspect déroutant, des arcs de cercles dans tous les sens. Monsieur Racourt a mis des lampes à incandescence. Les fils électriques sont sans gaînes et se promènent un peu partout en hauteur. Ce réseau est assez petit, les points d'intérêt sont la piste de dance (véridique !), la champignonnière et certains alignements de galeries.

La seconde a une entrée près d'une auberge. Ce second réseau est vaste et propose un aspect plus passionnant par sa variété et son éclairage. Longs alignements de galeries, chapelle, puits d'aérage de 7~8 mètres, sculptures (dont Sophie la Girafe et un portrait du Roi Baudouin). Une seconde piste de dance un peu moche nous fait bien rire.

Dans les deux réseau, il y a des cheminées d'aération. La plus importante forme une cheminée massive qui dépasse de deux mètres cinquante dans un champ près de la route. On trouvera non sans étonnement une rivière dans la cave Bodart. Celle-ci provient d'un micro-karst actif. Son parcours a été canalisé et à ce jour, il y a une petite ruelle sinueuse le long du canal et un pont en parfait état. La rivière se perd dans un bourrage.

Il était difficile de dire sur place s'il s'agissait de tuffeau ou de grès. C'est normal, ce sont les deux. Le banc exploité est une couche de tuffeau grossier de deux mètres, renfermant des blocs de grès plutôt informes.

Ce site sera patrimoinisé d'ici peu de temps. Livré au tourisme intensif de la région wallonne, il n'en restera plus que de la crasse insipide et de l'aseptisé cultureux.

Ci-dessous, le plan des deux caves. Les topographies ont été réalisées par Michel Caubergs et proviennent de son livre sur les souterrains de Belgique.

TCHORSKI
Jolie vue du village le soir tombant.

TCHORSKI
En premier lieu, voici la cave Racourt (qui se visite de manière touristique).

TCHORSKI
Ce qui a un aspect lisse est une ancienne piste de dance.

TCHORSKI

TCHORSKI
Une reconstitution de champignonnière.

TCHORSKI
Les galeries souvent basses ne manquent pas d'esthétisme.

TCHORSKI

TCHORSKI

TCHORSKI

TCHORSKI

TCHORSKI

TCHORSKI
Vue de l'artère principale de la Cave Bodart.

TCHORSKI
Au fond du ravin, c'est une petite rivière souterraine.

TCHORSKI

TCHORSKI
Dans la Cave Bodart, il reste une chapelle.

TCHORSKI

TCHORSKI
Dernière vue dans les quartiers de la Cave Bodart.

ACCUEIL