Tchorski
Tchorski
La carrière souterraine d'Herblay

Cette carrière est située sur le territoire de la commune d'Herblay et partiellement à Conflans-Sainte-Honorine. C'est une exploitation qui a vraissemblablement débuté durant le haut moyen-âge, au vu de la forme des galeries. On trouve trace d'une sortie de pierre en 1739 pour réaliser la fontaine de la rue de Grenelle à Paris. Il est aussi fait mention que la pierre fut utilisée pour la cathédrale Saint-Louis de Versailles. S'il n'y a aucune matérialisation par graffitis de la période du moyen-âgeuse, on trouvera tout de même un graffiti de 1762 et une gravure 1763 sur les arc-boutants.

La pierre d'Herblay est d'une excellente qualité. Elle est très blanche et fine. La particularité de ce site est de ne pas partir en profondeur, rarement plus de 250 mètres, l'excavation suit le coteau sur une longueur impressionnante. Le réseau est assez complexe, on trouve de nombreuses galeries de jonction basses et esthétiques. L'autre particularité, c'est la fréquence des piliers à bras. Rares sont les sites souterrains en région parisienne qui peuvent présenter de telles forêts de confortations à bras. A l'une des entrées, de magnifiques arches entrecroisées viennent terminer l'émerveillement, la qualité de maçonnerie est telle que le site est intact depuis le XIXème siècle.

Un peu plus tard, au cours du début du XXème siècle, le site d'Herblay aura servi de lieu de culture pour les champignons. La culture s'effectuait en sacs. C'est ainsi que certains sols sont littéralement recouverts d'une marée de sacs de terreau.

Un certain nombre de galeries comporte des noms de rues marqués à la sanguine. Cela aidait peut-être les carriers à se retrouver dans le dédale.

Depuis 2003, la commune d'Herblay a entrepris (à grand bien) de fermer le site par des grilles et de faire effectuer régulièrement des visites guidées. On ne peut rêver mieux en matière de protection et d'exploitation du patrimoine. Un ouvrage historique sur la carrière d'Herblay est disponible en effectuant une demande à l'auteur. Le livre, tout en couleurs, de format à l'Italienne, avec couverture souple, comportant 152 pages, décrit de façon très complète l'histoire de l'exploitation de la pierre calcaire à Herblay, avec de nombreuses illustrations. Compte tenu qu'il s'agit d'une auto-édition, le livre doit être commandé directement à l'auteur, Jean-Claude Pansanel, association Herblay Patrimoine, tel : 06 32 23 28 19 ou mail herblay-patrimoine@club-internet.fr



Voici les arc-boutants près d'une ancienne entrée. Ce genre d'architecture est rare en carrière.


Les noms des rues font souvent appel à des consonnances anglaises (bien que ça ne soit pas le cas sur cette image). Le surnom de ce lieu est d'ailleurs "La carrière des Anglais".


Durant le XXème siècle, le lieu a servi de champignonnière.


On y retrouve des milliers de sacs pêle-mêle.


Le film était déchiré. Le trait blanc, c'est du papier collant.


Une forêt de piliers à bras.


Une réserve d'eau dans une petite baignoire creusée par les carriers.


Une forêt linéaire de piliers à bras.


La confortation avec les bidons remplis de béton date des champignonnistes.

Pour toute visite de ce lieu, contacter la mairie d'Herblay.

HOME