Tchorski
Tchorski
Le captage souterrain d'Ouffet

Il s'agit d'un pompage d'eau de la CILE, le captage du Néblon. La première galerie visitée est située à côté d'un petit bâtiment de chloration. Une porte verte bien massive derrière laquelle se cache une galerie qui s'enfonce sous la colline.

La galerie est éclairée avec des néons, elle est parfaitement entretenue. L'eau coule sous des dallots comme à Vedrin, mais ici il y a des trous. On voit l'eau un peu partout, une profondeur de trente à quarante centimètres, un courant très vif. L'aspect est une galerie au rocher, zigzaguant plus ou moins dans les profondeurs afin de retrouver les sources. Au bout, l'eau s'engouffre dans un filtre puis disparait dans des canalisations. Nous avons dû porter des chaussons, pas question d'y aller avec des bottes normales. Nous avons pu boire l'eau. Elle est propre. Le chlore dispersé en très faible quantité n'est là que pour le risque bactériologique, inexistant ou presque.

Un peu plus loin, nous visitons une seconde galerie, près de la maison du résident (un gardien permanent). Le trajet est plus rectiligne et ne comporte qu'une seule source.
Nous finissons la visite par la station centrale de pompage : une pompe active et une en redondance, l'appareillage de contrôle de la qualité de chloration, puis un aqueduc brumeux partant jusque Liège.
C'est ce qui alimente une bonne partie de Liège en eau potable.

TCHORSKI
Les bâtiments attenants à ceux du gardien.

TCHORSKI
Voici une première entrée au réseau souterrain.

TCHORSKI
Une seconde (bien remarquer que ce n'est pas la même).

TCHORSKI
Entré des pompes et du départ de l'aqueduc.

TCHORSKI
Autre entrée (non ce n'est pas une chapelle).

TCHORSKI

TCHORSKI
Bâtiment Unité de Chloration.

TCHORSKI
Ce lieu est le rejet d'eau en cas de trop-plein.

TCHORSKI
Ca y est, nous voilà sous terre ! C'est l'arrivée d'une source.
Nous n'avons pas marché dans l'eau, c'était surmonté de plaques en béton.

TCHORSKI
Un aspect typique des galeries creusées au rocher. Les trous dans les dallots permettent de voir l'eau.

TCHORSKI

TCHORSKI
Certains passages comportent des voutes en béton, c'est une question de stabilité.

TCHORSKI

TCHORSKI
Petit open flash dans l'une des dernières galeries souterraines.

TCHORSKI
Entrée-Sortie d'une des galeries souterraines.

TCHORSKI
Un filtre (eau redirigée vers le retraîtement).

TCHORSKI
Une des salles de pompes.

TCHORSKI
Les pompes et le départ de l'aqueduc, invisible ici, situé au fond porte de gauche.

TCHORSKI
Les pompes en redondance.

HOME