La Carrière Lucet (1/3)

Quelques mots à propos de cette exploitation
Ce n'est pas sans retard que nous partons rejoindre Saint-Cyr-en-Bourg, un petit village tourangeau aux alentours de Brézé. Un rendez-vous prévu entre 7h00 et 7h15, nous arrivons sur place entre 7h20 et 7h25, c'est plutôt incorrect... Il y a ici l'une des dernières exploitations souterraines de tuffeau en activité en Touraine. Nous sommes accueillis par une personne au bureau, qui nous mène à la carrière, guidage effectivement nécessaire parmi les champs de vigne. Cette personne ira chercher notre guide, le responsable d'exploitation, un personnage fort sympathique.

Nous commençons notre reportage au fond de l'exploitation, plus précisément au front de taille. Nous y sommes tranquilles, ce qui permet de faire de bonnes photos. On nous explique en détail les marques aux murs, omniprésentes.

L'étape suivante de la visite, c'est le poste de découpe à la haveuse. Ils ont un système un peu particulier de haveuse sur Manitou, qui permet d'adapter la découpe aux besoins. Ici, le front est découpé en trois blocs d'environ 1 mètre de large.

La découpe d'un front prend 2 heures. Nous partirons avant ! Nous irons voir l'éclatement des blocs. Celui-ci est fait avec un coussin 7 tonnes. Pas de panique, c'est simple ! Pour extraire les blocs, ils découpent les 4 côtés à la haveuse (c'est une sorte de grosse tronçonneuse spécialisée dans la pierre). Seulement, ils ne savent pas accéder au fond, puisque les incisions sur les côtés ne font que quelques centimètres de large, soit l'épaisseur de la lame. Alors, ils insèrent un coussin dans la fente, et celui-ci est gonflé à l'air comprimé. Comme le coussin prend du volume, ça pousse le bloc. Ainsi, le fond du bloc éclate sous la pression.

Le coussin semble tout puissant dans cet environnement. Sous la poussée, les blocs rompent dans des bruits sourds. Ca paraît enfantin, on dirait de gros jouets qui bougent. Pourtant, ce sont des pierres de plusieurs tonnes. Cela ne donne vraiment pas cette impression maisl'éclatement est en fait le processus le plus dangereux de l'exploitation, il convient donc de se méfier de tout basculement de bloc. Rien de violent dans ces mouvements de grandes masses, tout est fait en délicatesse.

Il en va tout autrement à la découpe où nous étions quelques instants auparavant. Les pierres sont surmontées d'une couche de mauvaise qualité. L'extraction de la mauvaise couche a été faite avec une pelle godet, ce qui n'était pas vraiment l'outil adapté. L'ouvrier galérait un peu de ce fait.

Avant de sortir, le chef de l'exploitation nous montre le perforateur. Là encore, il s'agit d'un appareil customisé. Ils ont monté une perforatrice à fleuret sur un vérin vertical. Ca leur permet de faire du boulonnage efficace sans devoir faire appel à des machines démesurées. C'est d'ailleurs ce qui a immédiatement frappé dans cette carrière, le ciel est partout boulonné, de manière systématique. Sous la route, c'est tellement boulonné qu'on pourrait faire passer au dessus un défilé du 14 juillet parisien sans problèmes, tanks y compris…

Le front de taille


Le front de taille.


Les inscriptions donnent l'état des pierres débitées, et la présence ou non de stériles.


On voit bien que chaque débitage comporte l'inscription, mais attention elle ne
se rapporte pas au bloc sur lequel elle est inscrite !


C'est une vaste carrière de tuffeau, dont l'aspect sécurité est très présent : pas
de petits piliers, il n'y a que des piliers de grands volumes.

La découpe


Une haveuse montée sur un Clark permet la découpe aisée des blocs.


En bas, on voit bien la lame de la haveuse. Celle-ci va inciser la paroi.


un opérateur retire régulièrement toute la poudre de sciage, afin qu'elle ne bloque pas la haveuse.


L'ouvrier place des coins sous le bloc, afin que celui-ci puisse être par la suite soulevé avec le Manitou.

SUITE >

 

Les photos ont été réalisées par Vincent Duseigne et Sandy De Wilde, Photographie Tchorski.
Toutefois, les droits d'utilisation et de reproduction appartiennent aux Etablissements Lucet. Merci de ne pas utiliser ces images sans l'accord de Monsieur Guérif. Etablissements Lucet, 35 Rue de la Moricerie, 49260, Saint-Cyr-En-Bourg. Tél : 02 41 51 61 06. Site : www.tuffeau.com