Le château de Brézé (1/2)

Quelques mots à propos de ce château

Juste après Trélazé, nous voici donc sur la route de Brézé. Il y a dans ce petit village angevin un château impressionnant. Ce n'est probablement pas le plus beau, Chenonceau écrasant majestueusement toute concurrence, mais c'est l'un des plus originaux, surtout en matière de souterrains (ce qui précisément nous intéresse). Il y a sous le château et à partir des douves un réseau assez développé, creusé dans le tuffeau. Le souterrain est relativement bien mis en valeur. Le seul bémol, c'est qu'il y a de très nombreux panneaux "sens de la visite", ça gâche un peu l'esthétique.

Nous sommes un peu en avance, alors nous faisons le tour de la demeure. Les douves très profondes ne manquent pas de marquer l'esprit, c'est comme une frontière infranchissable. Un vieux reste de pont-levis interpelle. Il ne subsiste que trois planches pourries, à une bonne quinzaine de mètres de hauteur. Qui se sent motivé à envahir le château par là ?

Quelques instants plus tard à l'entrée, nous prenons notre (onéreux) ticket d'entrée. La visite s'organise donc "dans le sens de la visite". A cette période de l'année, mois de mars, il n'y a pas grand monde et donc, nous pouvons profiter des lieux sans perturbation. Le long des douves, on trouve un réseau de galeries un peu plus récentes. L'une d'elle est habitée par un diaporama étrange. Quelques chatières (catounières) cachent un réseau plus développé, mais en assez mauvais état.

Je n'ai pas pu faire de photos de l'intérieur du château, ce n'était pas admis. Durant la visite guidée, on n'accède qu'à une partie de la demeure. Une réhabilitation est prévue courant 2006. La décoration du château n'est pas toujours du plus grand esthétisme.

Juste ensuite, nous repartons pour la salle du diaporama, que nous n'avions pas eu le temps de visiter. Nous y effectuons en bonne et due forme un concert de bâillements sincères, qui ne cesse de nous faire rire. François du Chicon-Brézé Latour de Mont-Tarlot détient tous les records. Pour terminer, nous allons voir le pigeonnier, juste à l'entrée du site. C'est une belle tour et un site plutôt monumental en matière de pigeonnier. Sa visite vaut le détour.


Ce n'est peut-être pas le plus beau château de la vallée de la Loire, mais c'est probablement le plus original.


Les anciennes granges, servant aujourd'hui de dépôt-vente de vin.


Le château est entouré de douves sèches profondes et impressionnantes.


A quelques minutes d'intervalle, le ciel a complètement changé de couleur.


Juliette, il y a un clou :-p


Le pigeonnier est un modèle Big-Size. Au vu du guano à certains endroits, il serait encore habité.


Maintenant, dirigeons-nous vers les souterrains...

SUITE >