.
--Photos Tchorski
photographie éditoriale-

La Prostitution et le travail du sexe en Belgique
En Belgique, la prostitution n'est pas illégale, en tout cas pour les carrés et dans les situations hors du proxénétisme. Elle est tolérée et sévèrement contrôlée. Les communes soumettent le carré à une taxe particulière. Pour Saint-Josse, il s'agit de 360 euros par an. Ceci est justifié par les actions de police supplémentaires afin que le calme persiste, et les actions de nettoyage. Toute nouvelle installation est soumise au permis d'urbanisme, ce qui évite la prolifération. Les communes n'agissent pas toutes de la même façon. A Saint-Josse, la prostitution est très calme, en vitrine, et diffuse. Au vu du quartier, plutôt isolé, il y a peu de voyeurs, ça se passe bien. Les prostituées font partie intégrante du tissu urbain. A Schaarbeek par contre, il s'agit de bars, répartis quasiment tous dans une seule rue. On compte une centaine de vitrines. Cette prostitution faisant appel principalement à des bulgares, et un peu de biélorusses, est plus difficile. Les clients créent des embouteillages et un chahut quasi permanent. Du fait de sa présence près de la gare, il y a un transit ininterrompu de clients et de curieux. L'ambiance de provocation est plus difficile à gêrer.
On trouve d'autres prostitutions, à la Rue des Commerçants (Bruxelles), à Ixelles et à l'Avenue Louise. Ce sont des prostitutions de rue, pas de vitrines ni de bars. Le statut des prostituées est beaucoup plus précaire, probablement soumis à la situation de traîte de l'être humain.

A Bruxelles, 75% des prostituées visibles sont aujourd'hui d'origine étrangère. Par comparaison, 65% des filles installées dans les bars de route de Wallonie sont belges.

Je tiens tout particulièrement à remercier une hôtesse de la Rue Linné (Saint-Josse) pour son accueil. Je remercie aussi Monsieur Deleuze de Hot-Tension (Céroux-Mousty) pour son accueil sympathique.

/ Pour toute cession de photo, je demande d’abord à vous connaître, ou à connaître la teneur de votre article. C'est pour me prémunir d'utilisations dégradantes. Toute utilisation illicite de ces photos mènera à des poursuites. Pour les photos du Sex Shop, je dois demander à Monsieur Deleuze. /


aarschot-120.jpgaarschot-121.jpgaarschot-122.jpgaarschot-123.jpgaarschot-124.jpg
aarschot-125.jpgaarschot-126.jpgaarschot-127.jpgaarschot-128.jpgaarschot-129.jpg
aarschot-130.jpgaarschot-131.jpgaarschot-132.jpgaarschot-133.jpgaarschot-134.jpg
aarschot-135.jpgespacep-01.jpgespacep-02.jpgespacep-03.jpgespacep-04.jpg
espacep-05.jpgespacep-06.jpgespacep-07.jpgespacep-08.jpgespacep-09.jpg
espacep-10.jpgespacep-11.jpgespacep-12.jpgespacep-14.jpgespacep-15.jpg
espacep-16.jpgespacep-17.jpgespacep-18.jpgespacep-20.jpgespacep-21.jpg
espacep-22.jpgespacep-23.jpgespacep-24.jpgespacep-25.jpgespacep-26.jpg

suite >

 

 
------© vincent duseigne / 2006