Tchorski
Tchorski
Les creutes i106 et i107 (2/2)

Site i106 : Nous partons dans une futaie pentue n'ayant rien de bosniaque. Nous trouverons le trou facilement. C'est un tarn quasiment sans intérêt, dans lequel les vaches vont chier. On l'appelle le Tarnon du Crottin.

Site i107 : Nous grimpons au travers d'une sapinière plutôt esthétique. Le site souterrain se compose de plusieurs entrées. C'est une carrière de type garage, demandant une demi-heure de visite. Quelques éléments remarquables, dont de belles entrées, un puits, puis quelques salles présentant de beaux fronts de taille. en résumé, un site paisible.

Site non numéroté dépendant de i104 : Nous continuons à pied entre les champs. Nous trouvons une carrière, sans nom. Elle possède une entrée aménagée du genre campement de gitans. Mis à part la présence de vieilles charrettes, elle n'a pas grand intérêt. Nous finirons la visite par un site dévasté. La creute possède un grand cavage en bord de route, très visible. C'est un lieu fréquenté. L'intérieur est assez vaste par rapport à tout ce qu'on a vu avant (une grosse demi-heure), mais l'affluence de voitures cramées en fait un lieu peu intéressant. Les murs sont noircis, il y a de la pollution partout. C'est typiquement le genre d'endroit classé rave-party que nous n'aimons pas.


i106 - L'entrée du Tarnon du Crottin.


A l'intérieur, une petite carrière typique du secteur de l'Aisne.


La mousse colonise et rend les parois toutes vertes.


On voit très bien l'épaisse couche de bouses...


i107, l'entrée du souterrain.


A l'intérieur, c'est un réseau assez vaste et joli.


Un puits d'aérage.


i104, la carrière des charettes.


Les galeries ne sont pas vastes, c'est ici l'un des plus grands aspects du réseau.


Il reste une moissonneuse de type ancien, abandonnée depuis des années.


Ce serait bien là une date d'ouverture, ce graffiti est à l'entrée.


Dans les champs.


L'entrée en bord de route. Le noir, c'est du brûlé.


Une seconde entrée, un réseau massacré par les pyromanes et les rave parties.


Dans le réseau, quelques galeries sont encore belles. Il en reste peu.

ACCUEIL