Tchorski
Tchorski
La mine de La Gardette

Dans cette page, nous partons en voyage pour la célébrissime mine de La Gardette. Elle est connue pour ses quartzs magnifiques, mais aussi parce que les crétins de la Drire l'ont dynamitée. L'affaire a fait grand bruit à l'époque. Une pétition, 4000 signatures, un dynamitage reporté, voire annulé – et finalement quand même le massacre. Ils ont pété l'entrée sur une longueur moindre que le projet initial et les défenseurs du monde minier ont appelé ça une victoire. C'est ce qu'on appeler de la moquerie délibérée, voire même une incitation à la haine. Affaire modèle ? Ca n'empêchera pas des milliers d'autres disparitions de mines magnifiques dans le silence. Tout le monde s'en fout du patrimoine minier. J'ai cherché dans google Drire crétins, Drire abrutis, et y'a rien... En attendant, nous qui photographions le patrimoine minier un peu partout, nous sommes diabolisés, voire pourchassés. C'est ce genre de crétinisme perpétuel qui nous donne envie de fuir le patrimoine pour aller habiter en Lozère et se recycler dans la culture de salades.

Avant foudroyage : L'accès à la mine de La Gardette n'est pas triste. Elle est située non loin de Bourg d'Oisans, au lieu-dit Le Creux. La route pour y arriver est un chemin ultra-tortueux, taillé dans des falaises épouvantables. C'est une route magnifique et qui mérite sa mention "route dangereuse". Au lieu-dit Le Creux, on lâche les voitures pour quasiment une heure d'approche, dans des sentiers pas toujours très bien marqués, quelquefois encombrés de sapins.

Une fois sur place, François premier commence à équiper les puits tandis que nous visitons la multitude de petites galeries dans le secteur. Je ne ferai pas une étude historique et géologique de cette mine, parce que c'est vraiment très facile à trouver, même sur internet. Je vais juste décrire la géométrie des lieux. Ce sont des petites galeries (Moyenne de 2 mètres de haut), vraiment pas larges, toutes creusées dans du stérile. Les anciens y ont trouvé des quartzs dont les macles sont parfaites et un peu d'or.

La mine de La Gardette est très réputée. Et bien je l'ai trouvée vraiment nulle. Je pense que c'est un truc de caillouteux, c'est tout. Et encore, tout a été pillé par des générations de caillouteux de tous genres. Les galeries débouchent rapidement sur des puits à équiper. Une fois équipés (long en temps), on se retrouve dans des micro-réseaux ou bien des trucs sans grand intérêt.

Bref, si vous êtes amoureux des cordes, du lourd bordel du matos spéléo à porter, des spits à poser partout pour arriver dans des réseaux borgnes, des piles mortes des caillouteux, des charniers de maillochages incessants dans les quartz, cette mine est pour vous. Si ça ne vous intéresse pas, j'ai mieux en réserve.

On laisse tomber la Mine du Pontet, pas grand chose à voir pour beaucoup d'ennuis. Ainsi, on file manger dans un ancien lavoir, à Bourg d'Oisans. Le soleil est de retour. Nous allons dormir dans le même endroit que la veille, dans le petit tunnel le long de la Romanche. La nuit est extrêmement pluvieuse. Ce fut une journée décevante, mais d'un certain côté, c'est bien que ce soit fait. Maintenant c'est sans aucun regret. C'est là où on voit qu'un trou de caillouteux, c'est pas forcément un trou pour nous.

TCHORSKI
La place du village de Bourg d'Oisans.

TCHORSKI
Bourg d'Oisans depuis les hauteurs de la mine.

TCHORSKI
Une des multiples entrées. Cette mine est introuvable, elle est perdue en forêt. C'est là qu'on voit que la Drire, ils veulent la démolir uniquement pour claquer des budgets. Même en voulant y aller, on a encore de la peine à la trouver. Principe administratif à la con : on détruit tout sans aucune préservation. C'est la consigne ?

TCHORSKI
Vue d'une cheminée dans une des galeries accessible.

TCHORSKI
Un aspect de la mine : des galeries creusées dans le stérile.

TCHORSKI
La section est assez faible et on y trouve aucun vestige intéressant.

TCHORSKI

TCHORSKI
Certaines galeries partent en hauteur. Elles ne sont pas aisément photographiables du fait du manque de place, ce sont des lieux exigus.

TCHORSKI
Vue d'un puits étayé avec des poutres en bois.

TCHORSKI

TCHORSKI
Une autre galerie un peu plus loin, comportant vaguement quelques quartzs.

TCHORSKI
Retour à Bourg d'Oisans... On laisse la mine de la Gardette à son destin et aux mains des crétins démolisseurs. J'ai de meilleurs photos à vous proposer, ne trainez pas là...

ACCUEIL