Tchorski
Tchorski
Le château des Bains

Quelques mots à propos de ce château abandonné
Je ne révèle pas le nom de cet endroit pour des raisons de protection du patrimoine. On a vu ce que ça a donné avec Interprochim, des armées de pilleurs sont venus tout ravager en l'espace d'un an. Ici, bon nombre de fenêtres sont encore entières, ce qui est rare. Celles qui sont cassées le sont souvent à cause du vent. Il est malgré tout évident que des vagues de pillages ont déjà eu lieu, le plancher a disparu en de nombreux endroits, certains trous laissent à penser le vol de vitraux, quelques décorations ont été massacrées à coups de planches ou similaire. Simplement, je ne veux pas favoriser ce genre de démolition par le biais de ce site internet.

Il semblerait qu'au tout départ, ce château n'était qu'une petite ferme, dépendante d'un château fortifié situé un kilomètre plus loin dans la vallée. En 1792, par peur des actes révolutionnaires, les châtelains décidèrent de venir habiter dans cette ferme. J'en déduis qu'elle a été réaménagée et considérablement augmentée, au vu de l'aspect actuel de ce manoir. Il semblerait que les plus grandes transformations dateraient de 1866, sous l'impulsion des descendants des châtelains. Bien plus tard, cette demeure aurait servi de lieu d'accueil, de résidence, ou de vacances, pour les enfants du personnel SNCB.

D'après les panneaux à l'entrée du château, l'abandon date au moins de 1989. Suite à des actes de vandalisme et de vol à l'intérieur du bâtiment, une clôture complète aurait été faite en 1991. Aujourd'hui, ce lieu subit l'impact du temps, des hivers et des visites successives.
Les écuries servent de lieu de stockage pour des chasseurs. De nombreux faisans habitent les alentours.

Tchorski
Voici la vue générale du château sur sa face arrière.
Etant donné la lumière, je n'ai pas pu faire une photo de la partie avant, pourtant la plus belle.

Tchorski

Tchorski
Toute cette pierre de taille, ces beaux créneaux, sont à l'abandon. Plus personne ne s'occupe de cette belle demeure et les racines des arbres commencent à fissurer les murs. Quel dommage...

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski
Une toute petite partie du château a brûlé. C'est peut-être ce qui a précipité sa fermeture (?)


Le centre du château possède une grande tour. Sur des photos anciennes, on se rend compte
qu'il s'agit d'un ajout. Ca n'existait pas à une certaine époque.

Tchorski
Les toitures sont en bien piteux état.

Tchorski
Tout autour, il n'y a rien que la forêt et les champs.
Mis à part les cris incessants et désagréables des faisans, il n'y a aucun trouble de voisinage.

Tchorski

Tchorski

Tchorski

SUITE >