Tchorski
Tchorski
L'aqueduc de Maintenon (1/3)

{Aqueduc, ou supposé, ou maheureusement pas ?}
Nous allons entrer dans des galeries oubliées depuis très longtemps.
J'ai cassé une croûte de calcite épaisse de 5 millimètres.
Nous avons effectué une topo et des recherches. J'ai le grand regret de vous dire que ces recherches ont été fructueuses : il ne s'agit pas d'une galerie de l'aqueduc. Grosse déception... D'après Martial Mérant, l
e puits de 40 m de profondeur servait à l'approvisionnement en eau des machines à vapeur. Il date de 1838 environ. Par contre, le souterrain annexe doit dater de la seconde guerre mondiale, car le bois dessus était le plus grand dépôt de munitions de la Luftwaffe en France et je pense que le souterrain servait aussi d'issue de secours.


Voici l'aqueduc de Maintenon en hiver dans sa partie la plus connue. Ce sont les arches qui traversent le golf. Cet ouvrage, construit sous Louis XIV, était destiné à acheminer de l'eau. C'est un édifice inachevé.
Bien que cette partie là soit intéressante, nous allons nous diriger vers une zone moins connue, le prolongement souterrain de cet aqueduc. Tout laisse à croire que la fin a été décimée par la construction de la gare, mais non.

Tchorski
On y accède par un puits dont je ne révèlerai pas la localisation. En effet, la descente demande une certaine expérience. Des barres d'acier en travers du puits sont gênantes. De ce fait, j'ai posé des plaques d'acier sur l'orifice du puits, afin que celui-ci ne puisse plus être un danger et qu'il ne soit pas découvert.

Tchorski
Ce puits fait 40 mètres de profondeur. Là, je suis en bas du puits.
Sous mes pieds, il se poursuit encore sur cinq à dix mètres de profondeur, mais c'est entièrement noyé.

Tchorski
On accède à une galerie très basse. Elle est inondée. Pour la parcourir,
il faut s'immerger jusqu'au ventre dans une eau glaciale.

Tchorski
Cette galerie n'est pas rectiligne. Après un passage sous la voie ferrée, elle oblique vers la gauche. En fait, elle vient se placer dans l'axe de l'aqueduc. L'ouvrage, situé au moins 30 mètres sous la voie ferrée, ne présente aucun état de dégradation. Il n'y a ni fissure, ni microfissuration.

Tchorski
Au lieu où la galerie oblique, on rencontre un puits. Le passage de la barre d'acier qu'on voit ici est très pénible. Derrière cette barre, on trouve encore un puits de 5 mètres de profondeur, noyé comme on peut le voir. Vers le haut, il se poursuit puis arrive à un bourrage en béton, situé aux alentours de la gare de Maintenon. Au vu de sa structure, ce puits ne présente aucun danger pour les véhicules qui circuleraient (éventuellement) au dessus.

Tchorski
La galerie est maintenant dans l'axe de l'aqueduc.

Tchorski
Nous arrivons à un troisième puits, toujours aussi profond. En contrepartie, la cheminée n'a que deux
mètres de hauteur, avant d'arriver à un bourrage en tôle. Je suppose que ça arrive
en dessous de ce qui était à l'époque "l'hôtel de la gare".

Tchorski

Tchorski

Tchorski
La galerie change d'aspect. Au fur et à mesure, elle monte et il y a moins d'eau.


Nous quittons un creusement dans les marnes et silex, les murs deviennent de plus en plus maçonnés. Cependant, la structure et très abîmée. Avec le temps, les moellons se sont agglomérés entre eux.


Soudainement, la galerie se stoppe sur un murage. Nous avons parcouru 70 mètres depuis le puits de l'hôtel de la gare. Manifestement, le travail est inachevé. Le murage aurait été réalisé pour des questions de sécurité (??)

SUITE >