Tchorski
Tchorski
Mines de charbon du Massif Central

En premier lieu, nous nous arrêtons à Les Monteils (Rilhac) où il reste un bon nombre d'installations en brique bien préservées : une cheminée, un bâtiment de treuillage, une salle des pendus, un puits en hauteur. Le puits a un diamètre de 4 mètres environ, il est noyé au bout d'une vingtaine de mètres.

Après quelques détours, nous voilà dans le bassin de Brassac. A Brassac les Mines, il y a le musée de la mine Emile Zola. C'est bien entendu un nom d'emprunt, n'ayant rien à voir avec la concession Bayard Les Graves. Le chevalement est massif, d'une forme un peu similaire au puits Couriot. Juste à côté à Auzat La Combelle, on trouve un même type de chevalement, un peu plus effilé. Le musée quant à lui propose du matériel roulant intéressant et une reconstitution de la mine. Berlines Massart, berlines 5000 litres, locotracteurs, etc. Les deux puits ont encore leurs molettes.
Un peu plus méconnu, entre les deux chevalements, il reste un ancien et minuscule puits en brique, le puits de la verrerie. Il est marqué 1837-1930. C'est assez peu courant.

TCHORSKI
Lassout, mine Le Pouget. La mine est restée relativement intacte, ici
on peut apprécier le renverseur de berlines.

TCHORSKI
Les Monteils, Rilhac. Un joli carreau de mine de charbon.

TCHORSKI
Ce qu'il reste du puits. Il est noyé au bout d'une vingtaine de mètres.

TCHORSKI
Le bâtiment de la machine de traction.

TCHORSKI

TCHORSKI

TCHORSKI
Juste un peu plus loin à Brassac, le site d'un joli musée : Concession Bayard Les Graves

TCHORSKI
Le puits des Graves.

TCHORSKI
Le puits de la Verrerie.

TCHORSKI
Au musée de Brassac, ils ont beaucoup de matériel roulant.

TCHORSKI

HOME