Tchorski
Tchorski
Clinique St Joseph, Avenue Malou

Quelques mots à propos de cette clinique :

Récit 1 :
Une connaissance avait fait des photos d'une ancienne clinique privée depuis la rue. Sur place, faut malheureusement constater que c'est bien fermé... Par contre, en regardant par la fente de la boîte à lettres, on se rend compte que derrière, c'est une jungle. Hum ? Ca veut dire qu'il y a des jardins, ça veut dire qu'il y a des accès par l'arrière. En fait, le passage est possible. Il faut s'introduire dans une cour d'un institut social. Au fond, y'a des arbustes en fouillis, un peu de bazar et ça passe. C'est correctement barricadé mais il reste une faille. Il y a juste un passage un peu barbare où on passe dans des jardins.

A l'intérieur, y'a quatre ou cinq étages, je ne sais plus très bien. Il y a un endroit où ça a brûlé mais d'une manière générale, c'est en bon état. Un papier m'apprend que ça a fermé en 1991. C'est incroyable le décalage. A Ste Elisabeth, ça a fermé en 95 et faut voir dans quel état c'est... En fait, c'est bien cool ici parce que c'est fermé aux visites. Seule déception, les blocs opératoires sont en grande partie fermés... Mais bon, je ne savais pas ce qui m'attendait ! Dans une petite chapelle (là aussi), y'a des vitraux. Oooooh, comme c'est beau. Je reste un peu émerveillé je l'avoue... Parce qu'en fait, ce ne sont pas des vitraux d'église, ce sont des vitraux abandonnés, voués à une destruction prochaine, peut-être imminente... Ca n'a pas la même valeur.

Je me promène et soudain, j'entends des rires. Des gamins dévalent l'escalier principal, ils se poursuivent et ne m'ont pas vu. J'essaie de me faire discret pour ne pas les effrayer mais ça n'a pas loupé, ils m'ont vu un peu plus tard. Au début, ils ont eu la frousse et ont cavalé pour s'enfuir. Mais deux minutes après, je leur tombe dessus sans le faire exprès dans une impasse. Je les rassure tout de suite... Au bout de quelques secondes, un dialogue s'établit.

- Tu es quelqu'un qui fait des photos ?
- Oui, je visite et prends en photo des bâtiments abandonnés.
- Ah, alors t'es pas quelqu'un qui regarde ce qu'il y a à prendre avant de détruire. Tu t'amuses comme nous quoi ! Ca va pas être détruit ici ?
- Y'a des casques de chantier en bas à la réception mais ils sont anciens. Y'a personne ici.
- Ouais, parce que nous, on a eu des ennuis avec les flics ici. Ils ont dit que c'était nous qui avions mis le feu et qui avions cassé les vitraux.

Deux minutes après, ils étaient repartis dans leur cache-cache génial, à peine perturbés ! Voilà un lieu qui leur laissera certainement de beaux souvenirs, parce que c'est vrai que de faire des traques dans un ancien hôpital, ça a un petit quelque chose de palpitant !

En bas, il y a un long couloir souterrain qui mène à une morgue. Une autre petite chapelle et des tables en pierre pour poser les morts. Ca j'aime bien !

Récit 2 :
Nous allons à la Clinique St Joseph, avenue Malou. L'accès est toujours aussi difficile. Nous demandons l'accord pour rentrer parce que cela ne peut pas s'imaginer autrement. La dame nous apprend que des travaux sont engagés. Le lieu sera transformé en logements sociaux. La première étape consistant à construire un parking souterrain est entamée.
A l'intérieur, peu de changements. Les vitres ont toutes été obturées avec des planches, il ne reste qu'un seul accès situé sur l'arrière et peu praticable. Par contre, grande déception : la chapelle a été en partie démontée. Il y avait là en effet une chapelle esthétique avec des anciens vitraux et un oratoire. Ce dernier a été démonté, quant aux vitraux, les deux plus beaux ne sont plus là. Volés ? Cassés ? Démontés par des professionnels ? Pas de réponse. La seule chose que j'espère, c'est qu'ils n'aient pas été lâchement vandalisés.

Cette fois ci, je vais sur le toit de la clinique (l'autre fois, la présence de gamins dans le bâtiment m'avait perturbé). Il y a une très belle vue sur Bruxelles, le tout couronné d'un extraordinaire coucher de soleil.
A la sortie, un gamin de trois ans à peine (et encore...) nous interpelle et nous dit que nous n'avons pas le droit d'aller dans cette clinique. Celui là n'est pas un timide !!

Tchorski
Vue de l'intérieur de la clinique. Des travaux s'y réalisent en vue de faire des logements sociaux (28/08/02).
Nota en 2004 : le bâtiment est entièrement rénové.

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski

Tchorski
La chapelle à côté de la morgue (très sombre).

Tchorski
La morgue.

HOME