Tchorski
Tchorski
L'usine Suchard de Zaventem

Il s’agit d’un documentaire ancien (2001) sur l’usine Suchard de Zaventem. Elle est aujourd’hui démolie et fait place à un parking agrémenté d’un petit parc. Elle était située à proximité de Keibergstraat. La production concernait des tablettes de chocolat Suchard (ce n’est pas une surprise) mais aussi des Sugus. Des photographies anciennes, de 1967, témoignent au moins d’une partie d’emballage et de pesage. L’image d’époque est parfaitement méconnaissable par rapport à la situation observée le jour de visite. L’ouverture de l’usine date de 1923. Le directeur de l’usine était Maurice Thévenaz. Il est entré en fonction en 1961. La date de fermeture de l’usine est disponible au travers des habituels calendriers abandonnés. Dans ce cas présent, l’hypothèse de date de fermeture donne décembre 1983. Au vu de l’état de dégradation du site, c’est tout à fait plausible.

Le site est un vaste rectangle dont le plus long pan mesure 200m de long. Les cours intérieures sont le royaume de la nature, des plantes poussent partout, c'est beau. Il pleut fort, ça donne un aspect encore plus sauvage à cet endroit replié sur lui-même. Deux principales artères permettent de visiter rapidement les trois étages. L'un des sites a des pièces où le sol est concrétionné. Plus loin dans les ateliers, un pigeon est en train de mourir, il a les pattes en l'air. Il respirait à l'aller. A mon retour, il avait fait caca et était mort.

Ce dossier sur Suchard est bien difficile à compléter au niveau historique. En cause, la date de fermeture est éloignée. D'après la Libre Belgique, c'est en 2002 que l'usine est détruite. A Zaventem, (...) le premier projet de centre culturel remonte déjà à juin 2000, à la fin de l'ancienne législature. Il aurait dû s'élever sur l'ancien site industriel Suchard, en face de la gare de Zaventem, mais l'avant-projet prévoyait déjà un budget pharaonique de quelque 12 millions d'euros. En 2002, la discussion avait fini par tourner court: l'espace en question est depuis devenu un parc.

Par chance, monsieur José Oger nous a complété le dossier dans la mesure de son possible. Il nous dresse la liste du personnel pour ce qu'il connait. La direction et des principaux chefs de service en activité début 1982, était :

- René Kumli, directeur général, chef du département Marketing.
- Hans Altheer, directeur technique, expert Suchard formé aux Services techniques de Neuchâtel (Suisse).
- Edward De Crock, sous-directeur, chef du département Ventes Belgique/Luxembourg.
- Willy Godart, sous-directeur, chef du département Finances.
- José Oger, sous-directeur, chef du département Achats/Approvisionnement et Création.
- Pierre Marevoet, chef des services techniques.
- Viktor Waldispühl, chef de fabrication, expert Suchard.
- Robert Gérard, chef des ventes Wallonie/Grand-Duché de Luxembourg.
- Daniel Wauters, chef des ventes Flandres.
- Walther Steppé, chef de service interne des Ventes.

Monsieur Maurice Thévenaz a pris sa retraite en 1977. Il était entré au service de Suchard à Neuchâtel en 1931, nommé fondé de pouvoirs en 1948. Ensuite, il a été sous-directeur de Chocolat Suchard à Johannesburg en Afrique du Sud. Lors de sa retraite, il a été remplacé par Vincent Brusselmans, qui a démissionné en 1981.


Maurice Thévenaz, directeur de la filiale Suchard à Zaventem.
Crédit photo : Fonds photographique Suchard, Neuchatel. ST 200.6.

Ci-dessous, offerte par José Oger, un page du catalogue de vente Pâques 1982. Celle-ci présente à gauche le meilleur produit fabriqué à Zaventem. Ce qui est sur le marché sous le nom de Milka actuellement, n’a plus rien de commun avec les anciennes fabrications de Zaventem.


L'atelier d'emballage des paquets de Sugus dans la filiale Suchard de Zaventem,1967.
Crédit photo : Fonds photographique Suchard, Neuchatel. ST 2019.46.


 Robert Missing le pigeon. A l'aller, il était encore vivant (il haletait difficilement).
A mon retour, il avait fait caca et était mort.


Les plantes poussent dans les maisons.

ACCUEIL