Tchorski
Tchorski

Les ardoisières de Fumay (1/16)

Un grand merci à Vincent Anciaux et Michel Alaux pour l'accueil.

Les Rochettes

Nous commençons notre séjour aux Rochettes. C'est parmi les plus anciennes exploitations du bassin Fumacien. Elle date du 17ème siècle. On y trouve un petit réseau assez bas, qui s'enfonce sous les maisons. L'exploitation a la forme d'un Y, la partie de droite est nettement plus longue. Au bout du réseau, et après avoir passé pas mal de bourrage (avec des stériles), on arrive sur deux escaliers, qui se terminent dans le noyage. Malgré son âge, l'ardoisière a une très bonne tenue, il n'y a pas de désordre à signaler. Etant donné qu'elle est en pleine ville, elle est fermée et gérée par la Mairie. Ils souhaiteraient en faire un site touristique. L'intérêt, c'est aussi que cette exploitation se situe dans une rue qui a été complètement taillée dans l'ardoise.


Voici Fumay, une petite ville dans l'extrémité nord des Ardennes Françaises.

TCHORSKI
Nous allons aux Rochettes. L'accès est fermé par une grille.
Cette photo date de 1997, elle sera remplacée.


Les galeries serpentent au milieu des remblais d'ardoises.

Tchorski


Dans les anciens quartiers, une eau bien verte et limpide.


Au fond, d'autres descentes vers des quartiers noyés.


Nous souhaitions mettre en valeur les traces de pics.


L'escalier d'entrée des Rochettes.

Follemprise

Plus loin dans la nature, à un endroit assez insoupçonné, le puits de l'exploitation Follemprise. Il ne faut pas trop l'approcher parce que une fois qu'on est au dessus du trou, on se rend compte qu'on a les pieds sur un couvercle. Bien entendu, aucune information sur la solidité de ce couvercle. La seule solution raisonnable est de l'approcher couché. Il ferait entre 15 et 20 mètres de fond, avant de déboucher sur le noyage. Pour l'instant, personne n'aurait été dedans avec une corde. L'intérêt parait limité.

SUITE >