Tchorski
Tchorski
La mine des poulies

Il s'agit de photographies d'une mine que je nomme "la mine des poulies". Je possède de très amples documentations sur les lieux (historique, plans, topographies réalisées sous terre, etc). Mais vu les déferlantes de visites des soit-disant urbexeurs qui respectent ce qu'ils visitent (n'est-ce pas), je suis obligé de tout enlever. Si je ne le fais pas, le monde de l'urbex ira tout détruire.

Par rapport au reste du bassin ferrifère, c'est un creusement assez atypique : une mine allemande dont l'aspect est constitué de nombreux murs à sec et une minette enchâssée dans des couches calcaires.

Nous y trouverons pas mal de vestiges, surtout des installations de treuillage assez grandes, accrochées au plafond. Il y a aussi une cage coincée dans un puits, deux abris anti-aériens, une poudrière et des descenderies esthétiques. Nous tenterons autant que possible de rejoindre la mine située nettement en dessous, mais sans succès - ce passage n'existe plus. Il y a de longues galeries cintrées qui semblent y aller, mais les effondrements à passer sont tellement barbares que c'est infaisable.

Cette mine en deux niveaux nous a beaucoup étonné, on la pensait moins riche. Dans le fond du fond, on butte systématiquement sur des effondrements et du noyage, qui nous empêchent d'aller plus loin.


Vue d'un étage inférieur. Malheureusement, ça butte sur de l'effondrement.


Une indication en allemand.


Toute une série de systèmes de traction, c'est atypique. Un beau vestige d'archéologie industrielle.


Une ancienne cage permettant de descendre dans un petit puits.


Des toilettes.


Un joli mur en pierres sèches.


Vers la fin de la mine, les secteurs sont de plus en plus inondés.


Traces de mineurs au sol. Les petits ronds sont dus aux pointes des chaussures.


Les marques indiquent les différentes couches de minette.

ACCUEIL