Tchorski
Tchorski
Mine de Java

Commune de Wanze, Hameau de Bas Oha
Minéraux : Plomb-Zinc, charbon, pyrite et fer
Statut 2001 : Accès impossible (Grillagé)
Statut 2008 : Porte RNOB.

Ce n'est pas une mine mais un travers-banc. A l'origine, il faisait 7,5 kilomètres, aujourd'hui, il n'en reste que 3,5 kilomètres, le tunnel se termine sur un effondrement. Cette galerie a appartenu à la Société des mines de Sclessin, ouverte en 1830 de manière tout à fait artisanale. Cette longue galerie est creusée dans des schistes et des sables mouvants afin de diminuer les coûts et dans le but de rejoindre la mine de Cothuin. Une opération difficile. Elle perce et rejoint ces travaux en 1882, totalisant 10 années d'efforts.

La galerie est pratiquement complètement droite, fortement noyée à partir de 300 mètres. On y trouve un mètre d'eau loin d'être des plus propres. Dans le premier tiers, il y a une petite salle des pompes peu intéressante. Le creusement laisse à peine le passage pour une petite berline. 1m70 de haut pour 1m20 de large.

Les mines de Cothuin ne sont plus accessibles, il ne reste que des haldes en surface. Cette mine stoppe son activité en 1897, elle reprendra un an plus tard sur des espoirs de calamine. Il y aurait eu environ 170 ouvriers en 1920. Sur le carreau de la mine de Java, entre lianes et broussailles, on n'en retrouve absolument rien. On signale qu'en 1927, alors sous la concession de la SA Ougrée Marinhaye, l'exploitation est intensive. Les berlines étaient tirées par un locotracteur utilisant un trolley. Sur certains passages, il y avait un treuillage par chaînes, comme dans la mine de Hayange. La mine aurait cessé son activité en 1945.

Cette mine est fermée avec un treillis grillagé soudé. Elle est donc inaccessible.
A signaler la présence d'un petit tunnel obturé lui aussi, dans le jardin d'un particulier très proche de la mine. Il ne sait dire de quoi il s'agit.

TCHORSKI

TCHORSKI

 

MINE DE FERRAUCHE

Commune : Marche les Dames

C'est un travers banc absolument rectiligne de 568 mètres de long et qui débouche sur un déguelis de glaise. Le site est fortement inondé. Au départ en 1863, la galerie aurait eu un développement de 1 kilomètre et possédait deux puits.
Pas de renseignements historiques.


MINE SAINTE BARBE

Commune : Vezin
Accès : Impossible, fermé par une grille, motif invoqué étant l'étude des marées.

C'est un travers banc de 800 mètres débouchant sur un éboulis. Quelques amorces de galeries vers des zones éboulées, rien de plus. Il se pourrait que ce soit une exhaure des Bures Bodson de Vezin. L'exploitation aurait débuté vers 1859.


MINE D'AMPSIN

Commune : Antheit
Accès : Réglementé

Cette mine est située près et sous la voie ferrée, juste à côté du tunnel d'Ampsin. Elle possède deux entrées, l'une par tout petit cavage, l'autre par puits (juste une plaque d'égout et deux mètres de dénivelée). Lors de notre passage, le souterrain était en travaux de rénovation. A l'intérieur, on y trouve une galerie d'accès basse et muraillée, débouchant sur une grille en treillis soudé. Derrière, ce sont de multiples chambres ressemblant à s'y méprendre à un abri. Personne n'a de réponse précise, mais je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas ça. Des caves peut-être ? En tout cas, la constitution est solide.

Le souterrain a un développement de 80 mètres. Il débouche sur un effondrement généralisé. Probablement un accès à une ancienne mine aujourd'hui impossible à pénétrer. On notera que plus près du tunnel et au dessus dans le talus, on a les restes d'une entrée effondrée. Elle aurait été exploitée à partir de 1829 pour la calamine.


MINE DE LA MALLIEULE

Commune : Saint Georges sur Meuse
Accès : Non prospecté. Apparemment libre.

C'est un travers banc rectiligne de 115 mètres de long. Cette mine se situe derrière l'usine Vieille Montagne de Flône. Au bout de la galerie, on trouve un mur de serrement. Il est donc probable que le réseau situé derrière est noyé. Pas de renseignements historiques, sinon que ça a servi d'abri durant la seconde guerre mondiale.

ACCUEIL