Tchorski
Tchorski
La mine de Java

TCHORSKI

Ce n'est pas une mine mais un travers-banc. A l'origine, il faisait 7,5 kilomètres, aujourd'hui, il n'en reste que 3,5 kilomètres. Le tunnel se termine sur un effondrement. Cette galerie a appartenu à la Société des mines de Sclessin, ouverte en 1830 de manière tout à fait artisanale. Cette longue galerie fut creusée dans des schistes et des sables mouvants afin de diminuer les coûts et dans le but de rejoindre la mine de Couthuin : une opération difficile. Elle rejoint au final ces travaux en 1882, totalisant 10 années d'efforts.

La galerie est pratiquement complètement droite, fortement noyée à partir de 300 mètres. On y trouve un mètre d'eau loin d'être des plus propres. Dans le premier tiers, il y a une petite salle des pompes peu intéressante. Le creusement laisse à peine le passage pour une petite berline. 1m70 de haut pour 1m20 de large.

Les mines de Couthuin ne sont plus accessibles, il ne reste que des haldes en surface. Cette mine stoppe son activité en 1897, elle reprendra un an plus tard sur des espoirs de calamine. Il y aurait eu environ 170 ouvriers en 1920. Sur le carreau de la mine de Java, on n'en retrouve absolument rien. On signale qu'en 1927, alors sous la concession de la SA Ougrée Marinhaye, l'exploitation est intensive. Les berlines étaient tirées par un locotracteur utilisant un trolley. Sur certains passages, il y avait un treuillage par chaînes, comme dans la mine de Hayange. La mine aurait cessé son activité en 1945.

Cette mine est fermée avec une forte grille. Elle est donc inaccessible.
A signaler la présence d'un petit tunnel obturé lui aussi, dans le jardin d'un particulier très proche de la mine. Il ne sait dire de quoi il s'agit.

ACCUEIL