Sonorités de Malines - Paysage sonore
Akoestisch landschap betreffende de Mechelen stad, België

Paysage sonore de la ville de Malines, Belgique.

Il existe peu d’endroits comme Malines, où l’on ressent rapidement l’impression d’être chez soi. C’est à la fois chaleureux et réconfortant. Pourtant, que d’inquiétudes je pouvais nourrir au sujet de cette ville, fief des Vanden Gheyn et des Waghevens, que je redoutais comme étant froide et insipide, au gré de quelques expériences passées pas toujours très accueillantes dira-t-on. Malines s’est offerte avec une quantité non négligeable de difficultés. En effet je fus repoussé par un vent tempétueux, des voitures mal placées, des coups de malchance, me forçant à revenir pour une seconde session d’enregistrements. Quel bonheur pourtant dans ces ruelles pavées ! Certes peu de bruits en somme, mais dans cette ville aux mille milliers de vélos, il y eut l’émotion : la douceur des pontons en bord de Dyle, les chants harmonieux de la messe à Onze-Lieve-Vrouw-over-de-Dijlekerk, la mélodie discrète d’un carillon. Rien de cet enregistrement n’est renversant, et pourtant il transparait une émotion palpable. Quelque part je ne m’y attendais pas, et c’est ce que je vous donne ici. Enregistré les 14 et 21 octobre 2018.

Le CD est disponible à l'écoute ci-dessous.

0:00 - Le gros bourdon Salvator ouvre la sonorité majestueuse de cette ville. Bienvenue à Malines.
2:28 - Messe à la cathédrale Sint-Rombouts, baptême de jeunes gens, finale, orgue et sortie des fidèles, l’église retrouvant peu à peu son silence et son calme.
9:58 - Markt. Au fil d’une des dernières journée de soleil de la saison, les gens s’installent en terrasse. Il est midi, les cloches de Sint-Romboutstoren sonnent l’angelus.
17:22 - Befferstraat. Le défilé incessant des mille milliers de vélos traversant Malines. Qu’il est agréable de voir tous ces cyclistes, cahotant sur les pavés. Au gré de cette ambiance, les gens discutent et prennent du bon temps. Dans la rue pavée, une étudiante se dirige vers la gare. Sa valise roule sur les pavés de cette ancienne rue.
29:50 - Mechelen station. A la gare de Malines, tout d’abord le tunnel, avec en toile sonore de fond, les annonces concernant un train bloqué à Vilvoorde. Ensuite, le train de 11h04 à destination de Binche. De nombreux scouts embarquent en faisant du bruit. Puis enfin, le train de 11h06 à destination d’Anvers. Après, les quais sont envahis d’un grand silence.
39:10 - Schuttersvest. Sur ce gros boulevard périphérique, une lourde circulation de transit a lieu. Les feux rouges indiquent aux piétons qu’ils peuvent traverser. Leur sonorité est adaptative au bruit ambiant. De ce fait la sonorité est tout à fait variable.
40:40 - Dijlepad et ensuite ‘t Plein. Sur le ponton en bois surplombant la Dyle, je suis une personne qui marche sur les lattes de bois. C’est la sonorité caractéristique de ce lieu agréable. Les habitations donnant sur la rivière sont belles comme tout. Au loin résonne la mélodie toute douce, à peine audible, d’un carillon.
45:40 - Les fontaines de Jef-Denynplein. Lorsque j’arrive sur place, une poule d’eau manifeste son inquiétude. Les fontaines ont des jets aléatoires.
49:26 - Steenweg. Un bus de personnes âgées visite Malines durant une calme matinée d’un dimanche ensoleillé. Ils rient pour un rien. Agréable ambiance à les suivre, au fil des rues pavées, de Ijzerenleen à Markt. Au loin sonnent les cloches appelant les fidèles à la messe.
56:15 - La messe à Onze-Lieve-Vrouw-over-de-Dijlekerk. Prières de l’assemblée, puis ensuite, 58:52 un très beau chant de la chorale. Durant ce temps, la quête passe dans les rangs. Les porte-monnaie s’ouvrent et les vieux bancs grincent.
63:52 - Au revoir Mechelen, avec affection.

Durée totale : 65:18 mn.

Soundscape of the Mechelen city, Belgium.

There are few places like Mechelen, where you quickly feel like you're at home. It's both warm and comforting. However, I was feeding a lot of worries about this city, which I dreaded as cold and tasteless, according to some past experiences I would say not always very welcoming. I encountered in Mechelen a significant amount of difficulties. Indeed I was turned back by a stormy wind, some misplaced cars, sometimes bad luck ; that’s why I made a second session of recordings. However I felt amount of happiness in these paved streets. For sure there were few noises, but in this city comprising thousand & thousand bicycles, emotion was there : the sweetness of the pontoons on the edge of the Dijle river, the harmonious songs of the Mass at Onze-Lieve-Vrouw-over-de Dijlekerk church, the discreet melody of a carillon on a narrow cobblestones street. Nothing of this recording is stunning, nevertheless it shows a palpable emotion. Indirectly I did not expect it, that's what I'm giving you here.

You can listen the CD above.

0:00 - The eight tons bell of the Mechelen cathedral, recorded solo in the tower. The bell comes from the bellfounder ALJ Van Aerschodt. It's called Salvator, and date is 1844. Welcome to Mechelen.
2:28 - End of the mass in the Sint-Rombouts cathedral. Baptisms of children and organ, people going out of the cathedral, silence coming back.
9:58 - Markt. Quiet discussions on the bar terraces, sun is shinning, very much wind, the bell is ringing twelve.
17:22 - Befferstraat. A very old street of Mechelen, made with cobblestones. People discussing, bicycles driving fast on the cobblestone : the special pleasant sound of an every day Flemish street. At the end, a student with a suitcase, rolling on the cobblestones.
29:50 - Mechelen station. The Mechelen station. In first, a walk in the tunnel, with announcements about a train blocked in Vilvoorde. After on the platforms, a train leaving to Binche, a lot of boy scouts shouting ! At the end, a train leaving to Antwerpen, and suddenly, a big quiet silence on the platforms.
39:10 - Schuttersvest. On a quite busy street, red light indicates to pedestrians they can cross. The sound is adaptative to the traffic noise. If there's few cars, the red light produces few sound, and conversely.
40:40 - Dijlepad & ‘t Plein. Following a person walking on the very pleasant pontoon, made in wood, over the Dijle river. Far away, the (also) pleasant sound of the OLV-over-de-Dijlekerk carillon.
45:40 - The Jef Denyn fountains. The stream is completely aleatory. At the beginning, a worried moorhen.
49:26 - Steenweg. On a quiet Sunday morning, a group of old persons is visiting Mechelen. They are walking in the old cobblestones streets, discussing and laughing about anything. Far away, the OLV-over-de-Dijlekerk bells are ringing.
56:15 - The mass in the OLV-over-de-Dijlekerk. In first, the priest speaking. After, people praying and at the end, beautiful songs of the assembly. During the vocal, the offertory : people opening the wallets and a lot of squeaking of the old benches.

Total duration : 65:18 mn.

ACCUEIL