Tchorski
Tchorski
Les creutes F (2/2)

La creute S163

Je n'avais pas d'appareil photo lors de la visite de ce souterrain. Le site est une vaste champignonnière, extrêmement propre. Presque pas un tag, du fait que l'entrée n'est pas évidente pour les jeunes du coin ; non plus de voiture brûlée ou de déchets. C'est un grand souterrain dont faire le tour par le bord ferme, sans photo et à bon pas, demande 2 heures. Il ne se trouve pas le moindre vestige de quoi que ce soit, c'est très vide. Malgré tout ça reste un endroit plaisant étant donné que c'est préservé.

Surprise, ça débouche dans les bois ! Il s'y trouve un petit blason sculpté, dimension 40 centimètres environ. Dans la carrière, peu d'inscriptions et peu de vestiges. Je relève un graffito André Sampité 1840, qui pourrait dater plus ou moins l'exploitation. Plus loin dans un recoin isolé, une belle marque de carrier, dont photo ci-après.

La creute S179

C'est une carrière que l'on aurait pensée plus petite. Elle se visite en plus ou moins une heure. Elle est bien conservée et il se trouve à droite à gauche quelques vestiges 14-18, dont notamment des obus, puis deux petits musées de choses récoltées. Au fond du site, c'est assez moderne et propre. Un gros bloc de pierre est en attente de sortie. Tout proche de l'entrée, un mur comportant des bas-reliefs forme un beau paysage. Ces sculptures, en somme assez connues, sont de toute beauté. La carrière est classée monument historique.

La creute S183

Assez discrètement dans les fourrés de sumacs de Virginie se dissimule une descenderie envahie de végétation. La carrière n'est pas haute de plafond, entre 2 et 3 mètres. Elle est relativement grande, une bonne heure de visite environ. Elle possède de jolis panneaux comportant des numéros ou des indications de sortie. Dans le souterrain, de nombreuses bouteilles de champagne sont présentes. Une personne les avait déposées ici en conservation. Tout a subi un pillage dans les règles de l'art. Au fond de la carrière, un tunnel militaire forme deux branches. Un puits ayant servi d'aérage à la champi commence par une partie inclinée calcitée et donne au jour, les autres accès semblent tous bouchés.

ACCUEIL