Sonorités d'Alost - Paysage sonore
Akoestisch landschap betreffende de Aalst stad, België

Paysage sonore de la ville d'Alost, Belgique.

Aalst en néerlandais, Alost pour les francophone (un peu rare), Oilsjt en dialecte local, le Brabants (version qui semble très usitée), Aalst fait partie des parcours de This Sounds Belgium : le paysage sonore des 18 villes de plus de 65.000 habitants, et donc une destination à décrire. Au même titre que Sint-Niklaas, la ville était chargée d'un gros point d'interrogation. Que va donner cette cité d'un point de vue acoustique ?

Car en effet, hormis le carnaval, Aalst n'est pas touristique - pas du tout du tout, et même un certain nombre de francophones ne la connaissent pas, sauf le panneau d'autoroute quand on va à la mer. Dès le départ, la documentation est un peu difficile à trouver (louons malgré tout le remarquable site internet de l'office du tourisme). Et comme le projet vise à décrire la vie de tous les jours, il n'était pas spécialement opportun de s'y pointer le jour du carnaval, ce d'autant plus que d'autres se feront un plaisir à mieux le documenter que moi.

Dans l'ensemble, Aalst n'a pas été difficile à décrire, mais en contrepartie a demandé énormément de temps. Le centre semi-piéton est plutôt agréable. Reste que toutes les autres rues ont été inabordables. Le Denderstreek est absolument blindé. Même un samedi, toutes les voies de circulation se sont révélées saturées. C'est sans évoquer le cheminement vers le Scheldeland, et notamment Dendermonde, complètement bourré de monde !

Au fil de cette circulation infernale, il a fallu jongler, et cette curieuse ambiance de ville-complète-est-une-fête-foraine n'a pas aidé. Mais quelle chance d'avoir une bibliothèque aussi esthétique, quel plaisir d'avoir un vaste parc à l'orée de la ville. Aalst ne restera pas gravée comme une ville accueillante, mais mérite largement de figurer avec fierté dans les paysages sonores de Belgique.

Le CD est disponible à l'écoute ci-dessous.

0:00 – Esplanadestraat. Un feu rouge régit la circulation.
2:08 - Grote Markt, Nieuwstraat, Hopmarkt. Longue promenade dans le marché local, se déroulant le samedi matin. En plusieurs moments, on entend les personnes âgées discuter entre elles.
23:20 - Leo Gheraertslaan. L'usine de fabrication de sirop de glucose Tereos Syral Aalst.
24:48 - La grande et belle bibliothèque Utopia. Elle est voulue comme étant un espace de rencontre, de ce fait le silence n'y est pas requis.
33:04 - Osbroek stedelijke sportterreinen. De jeunes personnes utilisent l'installation Buitenfitness, tandis qu'à côté, des enfants jouent au basket.
35:46 - Café Safir. Ambiance chargée, avec de nombreuses personnes âgées qui prennent du bon temps sur l'heure de midi.
43:16 - Aalst station, la gare. Une ambiance désagréable dans la salle d'attente, avec beaucoup de réverbération. Sur les quais ensuite, passage de deux trains, dont un en direction de Jette et l'autre vers Gent. A la fin de la prise de son, la porte se referme et clôture ce paysage sonore.

Durée complète : 58:32 min.

Soundscape of the Aalst city, Belgium.

Aalst in Dutch, Alost for French-speaking people (a little bit rare), Oilsjt in local dialect, the Brabants (name which seems very popular). Aalst is a part of the routes of This Sounds Belgium : the soundscape of the 18 major cities, and therefore a destination to be described. Like Sint-Niklaas, the city was charged with a big question mark. What will this city give us from an acoustic point of view ?

Indeed, apart from the carnival, Aalst is not a sightseeing point - not at all, and even a certain number of french-speaking Belgian don't know it, except for the highway sign you see at the right going to the sea. From the beginning, documentation was a little difficult to find (however noteworthy is the remarkable website of the tourist office). And since the project aims to describe everyday life, it was not particularly appropriate to show up on a carnival day, especially because others will be happy to describe it better than me.

Overall, Aalst was not difficult to describe, but on the other hand it took a lot of time. The semi-pedestrian centre is quite pleasant. However, all the other streets were unaffordable. The Denderstreek is absolutely overcrowded. Even on a Saturday, the roads were saturated. This is without mentioning the way to the Scheldeland, and in particular Dendermonde, completely overloaded !

During this infernal traffic noise, it was necessary to be cunning, and this curious atmosphere of a complete city which is a fairground party did not help. But what a chance to have such an aesthetic library, what a pleasure to have a vast park on the edge of the city. Aalst won't remain engraved as a welcoming city, but largely deserves to be proudly included in Belgium's soundscapes.

0:00 - Esplanadestraat. A red light regulates the traffic.
2:08 - Grote Markt, Nieuwstraat, Hopmarkt. Long walk in the local market, taking place on Saturday morning. At several times, we hear the elderly talking to each other.
23:20 - Leo Gheraertslaan. The Tereos Syral Aalst glucose syrup manufacturing plant.
24:48 - The great and beautiful Utopia library. It is intended as a meeting place, so silence is not required.
33:04 - Osbroek stedelijke sportterreinen. Young people use the Buitenfitness facility, while next door, children play basketball.
35:46 - Café Safir. A busy atmosphere, with many elderly people having a good time at lunchtime.
43:16 - Aalst station. An unpleasant atmosphere in the waiting room, with a lot of reverberation. Then on the platforms, two trains pass, one to Jette and the other towards Gent. At the end of the recording, the door closes again and ends this soundscape.

Total duration : 58:32 min.

ACCUEIL