Tchorski
Tchorski
Les carrières de l'Oise (5/6)

 

La carrière C99

Les deux pages qui suivent font partie du voyage dans l'Oise, organisé afin de décrire les carrières souterraines du secteur. Les deux carrières qui suivent sont situées dans le même village. Elles ont des aspects très différents, ainsi que des historiques fondamentalement divergents. Nous les présentons ci-après par simple regroupement géographique.

Les photos ci-après correspondent à une très petite carrière, d'un développement approximatif de 100 mètres. Il y subsiste deux roues de charrette, un ancien décor de cinéma extrêmement dégradé, un nombre important de baignoires à bulles (???!). La carrière en tant que telle ne possède pas le moindre intérêt, ni graphique ni historique, quand bien même il s'agit indéniablement d'une extraction fort ancienne.

En contrepartie, une partie annexe de la carrière a été aménagée en tant qu'ermitage. Un châtelain de l'époque romantique y a installé un lieu de retrait, de havre, de silence, de paix. C'est un site curieux car la construction est volontairement soigneuse, malgré la ruine qui doucement fait son effet du fait du temps qui passe : tempus fugit.

Le style architectural est rococo pour toutes les moulures en ciment, qui sont un témoignage incroyable, c'est beau comme tout. Les gravures au plafond sont des épitaphes. C'est l'émanation d'un style romantique très à la mode au 19ème siècle. Les constructions (fenêtres essentiellement) sont néo-gothiques.

Le site était meublé tout confort. Au vu de la dégradation du mobilier, exposé aux vents, au froid et à l'humidité, tout a été évacué peu avant les années 2000. Les objets ont été restaurés et vendus aux enchères. A ce jour du coup le lieu est vide. Je vous invite à cette belle promenade, sous une pluie battante se transformant peu à peu en neige fondue. Profitez du silence des lieux.


C'est un bien curieux site que l'on ne s'attend pas à trouver.


Il s'agit d'un ermitage creusé dans une falaise.


Ce site retiré permettait à un châtelain de s'écarter du bruit du monde.


Heureux le philosophe ! Trop heureux qui sait l'être.


Les murs sont longuement gravés, pas toujours très lisibles.


Loin du fracas de la grandeur, on peut rêver ici bonheur.


Le site est extrêmement soigné, dans un décor rococo et romantique.


On dort partout quand le coeur est tranquille.
C'est ça ! On en parlera à notre cheval Rancoeur ;-)


Deux pièces sont en enfilade et donnent sur une petite carrière.


Vue de l'ermitage depuis la carrière.


Un écart est muni d'une cheminée. Ca devait être peu confortable.


A côté se trouve un four à pain.


L'accès à l'ermitage depuis les bois.


La forêt est belle comme tout sous la pluie.


Plus haut se trouve une chapelle.


Elle possède un petit autel. Cependant la statue a été volée.


La chapelle comporte deux pierres longuement gravées.


C'est apparemment une tombe.


Dessus est écrit un long récit qui semble émaner d'un livre.

SUITE >