Tchorski
Tchorski
La creute N74 (1/5)

N74 est une carrière de type forestier, qui a servi de lieu d'occupation pour les troupes françaises. Au vu de la lumière radieuse, le site est un enchantement. Surtout connu pour ses gravures rupestres des poilus, il faut dire qu'en complément, la carrière est belle. La lumière donne d'ailleurs splendidement dans les puits ou les trous. Il s'agit d'une carrière de 300 mètres de longueur, qui comporte de petits cirques à ciel ouvert, un autel splendide, une sculpture en bas-relief très soignée, de nombreuses gravures ou ébauches, quelques troglodytes, un buste de sphinx, une statue de Jeanne d'Arc.

Il fait chaud et beau. Suite à cette visite, nous trainons un peu plus loin en forêt. N75 est un poubellou de chasseurs, on n'y visite rien car à l'entrée supposée se trouvent des sangliers dépecés sur une montagne de déchets. N76 est un tarnon forestier, l'entrée est dégradée mais le fond assez sympa avec notamment un bloc en cours d'exploitation au ciel.

Bien que cet endroit soit très connu, la localisation n'est pas donnée, ce afin qu'il n'y ait pas 'encore plus' de vandalisme. La globalité du site a été classée monument historique en 1999.


L'entrée du site. Cela donne tout de suite une idée de ce à quoi s'attendre, un lieu magnifique.


Le cavalier.


Les Parisiennes. En dessous est gravé : zut, voilà qu'il pleut. Nous le savons pour l'avoir lu sur l'inventaire des monuments historiques, car sur place c'est illisible - en tout cas pour nous.


Détail sur le bas-relief.


Détail sur une parisienne, entre ombre et lumière.


Homme à képi. Dès que les bas-reliefs sont contact avec la pluie, ils souffrent beaucoup.


Le lavabo, placé dans un secteur de sanitaires, immédiatement auprès d'un gros bassin.


Un bâtiment à l'entrée du site.


Il est surmonté d'une volumineuse sculpture représentant Jeanne d'Arc.


Malheureusement les dégradations sont bien présentes. Auparavant figuraient en bas la croix lorraine et la devise : nous les chasserons de France. Il n'en reste pas grand chose.


Un blason.


Le coeur du blason, avec les mots République Française.


Le vestige d'une fontaine.


Une femme dans un médaillon.


Un escalier qui menait à un bâtiment. Il est taillé dans la masse.


Aujourd'hui il débouche dans le vide.


Il offre une vue sur le coeur de la carrière à ciel ouvert. Peu à peu la végétation colonise le site.


Baraquement dans la partie souterraine.


Petit golgotha.


Nous allons très graduellement aborder la partie souterraine de la carrière.

SUITE >