Tchorski
Tchorski
Les creutes V (1/5)

Cette page comporte des photos d'un grand voyage au coeur des creutes de l'Aisne et de l'Oise. La lettre V ne correspond à rien, si ce n'est un ordonnancement des sites étudiés. Les localisations ne sont pas données afin de protéger le patrimoine, lequel est déjà fort malmené par les dépôts de déchets et les brûlages de pneus.

La creute V31

Réputée tarnicole, en fin de compte cette creute V31 est assez vaste, la longueur avoisine les 2000 mètres. C'est une carrière assez basse, parfois dans un état approximatif. Le bas est qualifiable de tarnon agricole et le haut de petite carrière. Le ciel est un banc à cérithes, il y en a grosse quantité. Le site est manifestement connu, ce qui engendre un nombre de tags malheureusement non négligeable. Sans être exceptionnel, il est de fait que la promenade au sein de la carrière reste agréable.


La carrière est manifestement ancienne.


Depuis les nombreuses entrées au jour, l'ambiance est chaleureuse.


En trajet dans le souterrain.


Certains blocs tombés sont d'un volume impressionnant.


Au coeur de la carrière, l'aspect est un peu meilleur, mais on est toujours à faible profondeur.


Le ciel est un gros banc à cérithes.


L'extension de la carrière est un peu au petit bonheur la chance. Cette galerie centrale dessert des chantiers de dimensions très variées.


Au fond de la carrière, un peu les derniers chantiers.


Zut, voilà que dehors il pleut !

La creute V32

Le site est un garage qualifiable de poubellou sans intérêt, d'une longueur de 300 mètres. Les volumes sont hauts, très carrés. Le brûlage intensif de pneus rend les lieux extrêmement noirs et totalement sinistres.


La seule galerie non maculée de noir.

La creute V35

C'est un tarn purement agricole, utilisé, d'une longueur de 300 mètres environ. Quelques gravures discrètes, de beaux volumes d'exploitation mais en bref, rien de remarquable. Quelques obus sont exposés à l'entrée. Le site est bucolique et une buse manifeste son mécontentement.


Une creute ancienne avec un aspect rural.


Les roues des charrettes sont présentes depuis longtemps.


A l'entrée est exposé un gros tas de pétards.

La creute V36

Cette creute est un tarn purement agricole, abandonné, d'une longueur de 200 mètres. Il y a peu d'intérêt et une large section est un poubellou intense.


Une creute très ancienne, où il est dur de ne trouver autre chose que des poubelles.


L'auge pour le bétail.


L'abbé Stob, qui accompagnait le régiment en 1914.


Le sport national de l'Aisne, brûler des voitures.

La creute V37

C'est un site entièrement tagué par des artistes. Le site est une creute d'une longueur de 50 mètres, sans intérêt. Les peintures n'ont généré aucune dégradation en fin de compte.

La creute V42

J'avais visité ce lieu en 1996, c'est un retour aux sources ! Cette creute est peu connue et bien agréable. Isolée, il faut traverser un champ pour y aller. Elle n'est pas facile à trouver dans la végétation. En bas une grosse masse de bétail décampe. Il s'agit d'une carrière d'une longueur de 2000 mètres, basse, peu profonde, dont la particularité est la profusion de piliers TRÈS petits ! C'était mon souvenir de la visite ancienne et je n'ai pas été déçu. Vide, la carrière n'est pas remarquable, mais elle est agréable par son caractère isolé, préservé et un peu original. L'église sonne midi quand je sors. Le lieu est très venteux.


L'entrée est sous ce petit pont. Cela en outre indique l'épaisseur de recouvrement !


Graffiti étonnant : Gulasch fabrik. Il est à croire surtout que c'était 'fabrika', ou autrement dit la cuisine ! Cette inscription n'est pas fréquente.


Jacoten, 31 7bre (octobre) 1914, Audincourt, Doubs.


L'entrée du site, où l'on voit à droite manifestement un murage de baraquement sommaire.


L'entrée est très peu avenante.


K. Engelbart, 3.\411.


F.C., 9 janvier 1915.


Le 85ème régiment d'infanterie de ligne.


Le site est visiblement d'une grande ancienneté.

SUITE >