Tchorski
Tchorski
La mine de la haveuse (2/2)


Ce qui dans le passé servait de feu rouge feu vert, au sortir d'une voie d'évitement.


Si accident, la boîte de secours est toujours présente.


Les escaliers ne sont pas finis, car désormais se trouve une immense monterie-descenderie, ici orientée
vers le jour. Autant dire que la dénivelée interne à la mine n'est pas mince.


De retour vers le grand escalier interne. Le changement de niveau est tel que la condensation est importante.


En bas se trouvaient des archives en nombre.


Ce sont étonnamment des archives qui ne proviennent pas de cette mine.


Les papiers sont nombreux. C'est un grand feu qui a avorté (fort heureusement).


Au fil de la promenade, on trouve trace de ce gros (vestige de) convoyeur à bande.


Ca menait au jour, sur une entrée aujourd'hui bouchée.


A côté, l'entrée (supposée) du personnel.


Encore un puits interne, mais de dimension plus petite cette fois.


La molette est décrochée.


Le cuvelage du puits, plus ou moins ovale, ce qui est assez courant.


La recette.


De belles galeries muraillées à sec serpentent vers le fond.


Avec même la présence de ce petit canal.


Voici l'essai de mineur continu.


Ca donne un aspect très caractéristique.


C'est une technique fort utilisée dans le gypse ou la potasse.


Détail sur les rognures.


C'est artistique.


Cette galerie donne sur volumineux roulage à camions.


Elle effectue un sacré parcours sous la colline.


Tout au bout, elle débouche sur un murage.


Il est désormais temps de sortir. Adieu la mine.

ACCUEIL