Tchorski
Tchorski
La mine de la haveuse (1/2)

Il s'agit de photographies d'une mine que je nomme "la mine de la haveuse", du fait des essais au mineur continu qui ont été réalisés au sein de quelques galeries. Je possède d'amples documentations sur les lieux (historique, topographies réalisées sous terre, etc), mais vu les déferlantes de visites des soit-disant urbexeurs qui respectent ce qu'ils visitent (n'est-ce pas), je suis obligé de ne rien mentionner.

Cette mine est aujourd'hui totalement fermée, ce pourquoi je me permets de publier à ce jour. Après presque un siècle d'abandon et de fermeture complète, la mine a été ouverte durant une période fort brève. Durant ces quelques semaines, ces imbéciles d'urbex-visiteurs ont cassé les lampes (première photo, seconde page). Qu'on se le dise, qu'on ne vienne pas me parler d'urbex.

Le réseau se subdivise en deux niveaux. Il y figure une formidable salle de machinerie, avec un treuil exceptionnel. Plusieurs enregistrements ont été réalisés dans cette mine, la compilation ci-dessous en comporte quelques-uns. A cette occasion, un second album "Absences souterraines" a été réalisé, comprenant cette fois-ci uniquement des enregistrements de mines de fer en Lorraine et Luxembourg. Ce sont des lieux extrêmement riches en ambiances. Absolument tous les enregistrements sont des inédits. Espaces d'enregistrements : 2014-2015.

 

0:00 - Le tuyau chanteur, version originale
3:20 - Le tuyau chanteur, des bouchons dans l'eau
6:37 - Le tuyau chanteur, des jeux avec l'eau
9:40 - L'arrivée à la salle des pompes
12:21 - Ambiance minière à la David Guetta
14:30 - Variation d'ambiances minières technoïdes
16:54 - De belles coulures au sein des galeries
18:15 - Promenade minière humide
21:07 - Exploration d'un secteur inondé
23:54 - Squat dans une galerie avec une rivière
25:01 - Le tuyau péteur
28:30 - Le tuyau fredonnant
32:07 - Pissouille minière dans une très vieille mine
34:34 - La surprenante arrivée du bateau
38:12 - Navigation au bateau dans la mine gazée
43:32 - Une ambiance au fond de la mine
44:45 - Exploration d'un secteur inondé avec un bateau
45:58 - Incursion dans un secteur de mine profondément gazé
51:30 - Pissouille minière dans la mine Magnifico
53:36 - Sous une usine, la galerie vibrante
55:27 - Promenade minière au sein d'un secteur humide
57:27 - Jolies coulures minières
58:51 - Ambiances minières et promenade
1:00:53 - Remontée de la grande descenderie
Durée totale : 74:02 mn

A présent, visitons la mine.


Un secteur noyé, avec une petite retenue.


Nous en avons tenté l'exploration en bateau, mais malheureusement plus rien ne passe.


De partout, ce sont des voutes mouillantes.


Ceci est le roulage principal, qui plonge de même dans le noyage.


Un escalier interne à la mine, d'une dimension faramineuse.


On trouve peu après une salle de machinerie extraordinaire.


Le poste de commandement du tambour.


Le tableau synoptique des signaux dans le puits.


Un gros manomètre !


Le moteur du treuil.


Le superbe tambour du treuil.


Cela mène à cet énorme escalier (à nouveau !)


Peu de mines peuvent se vanter d'une telle installation.


En haut, ce sont les deux molettes du puits interne.


La salle dans sa presque entièreté.


A proximité, voici la recette et la zone d'encagement.


A ce titre, quelques berlines sont encore là.


Un avertissement dédié aux mineurs, sur la cage.


Le puits interne.


Il est clair que ce n'est plus tout neuf.


Dans un secteur un peu plus rebutant d'accès, un train de berlines complet.


Il est d'une longueur impressionnante.


Un wagon transporteur de bombonnes.


Vers une desserte de quartiers d'exploitation.


Ca se subdivise en de nombreuses ramifications.

SUITE >