--------------------------------------
Tchorski
Les cloches de Corbais


L'ancienne cloche ALJ Van Aerschodt de Corbais. Photo : IRPA.

Corbais est un village de l'entité de Mont-Saint-Guibert. L'église Saint-Pierre est de style classique. Elle a été conçue par l'architecte et chanoine Jaumotte en 1771-1773 puis agrandie en 1836-1837 par l'architecte provincial Antoine Moreau. Elle comporte trois cloches, qui d'une manière très homogène sont d'une seule fournée du Fondeur François Sergeys. Ces trois cloches datent de 1961. Le clocher est bien entretenu et les cloches ont une bonne sonorité. Dans l'ensemble, Corbais est un site dynamique et accueillant. Merci aux fabriciens pour l'accueil. Un très grand merci à Pascale Boudart qui a organisé cette visite.

Le relevé est le suivant, trois cloches en très bons La Do Ré :

Cloche 1 : François Sergeys, 1961. Diamètre : 94 cm. Inscription : DE CLETY MAIRE EN 1817. / AD ORTU AD OCCASUM VOCO PIOS AC PIGROS. AD MAJOREM DEI GLORIAM PUISU LAGRYMO DEFUNOTOS CARLO DE VERNEWICK ET JOSEPHINA DE BAILLET DEDERUNT MIHI NOMEN ROSALIAE. / BOURGMESTRE FABRY.
A GERMANIS RAPTA 1943 RESURGO. BAUVIGNET CURE.

Cloche 2 : François Sergeys, 1961. Diamètre : 79 cm. Inscription : EN CHANT DEVOT ET SOLEMNEL DONNE A TOUS BENEDICTION A JESUS SAUVEUR ETERNEL. / PAUL PRIE POUR NOUS 1601.

Cloche 3 : François Sergeys, 1961. Diamètre : 71 cm. Inscription : PRISE EN 1945 PAR LES ALLEMANDS. JE RENAIS EN 1961. BAUVIGNET CURE FABRY BOURGMESTRE. / LE CHEVALIER ET LA CHEVALIERE DE GLETY BIENFAITEURS M'ONT APPELEE VICTOIRE DEMARET. / EN 1817 A LA PLUS GRANDE GLOIRE DE DIEU JE FUS FONDUE PAR COURTEAUX AUX FRAIS CONTRIBUABLES DE CORBAIS.

Corbais possède un sacré historique en matière campanaire.

Au tout départ il faut d'abord mentionner le passage de Thomas Tordeur, fondeur nivellois, qui réalise 4 cloches en 1601.
Cloche 1 : Donnez tous bénédiction / à Jésus sauveur éternel / servant à Corbais en chant / dévot et solennel. 1601. S. Pierre et I.H.S. S. Paul, priez pour nous.
Cloche 2 : Cloche décimale de Corbais donnée par le venerable chapitre de Nivelles pour l'honneur de Dieu et de la Benoiste Vierge Marie et de Madame Sainte Gertrude. - Gertrude est mon nom 1601.
Cloche 3 : Je vous salue Marie pleine de grâce, le seigneur est avec toy, tu es bénite sur tout femmes. Thomas Tordeur me fecit 1601.
La quatrième n'est strictement pas identifiée. On pensait la retrouver accrochée là-haut dans le clocher, ce fut un échec cuisant. Elle n'y est pas !

Ces cloches ont été refondues en canons en 1794, sauf une. Les fabriciens font mention d'une cloche qui fut enfouie dans un marécage (celui de la rue Warichet ?). Cependant, cette cloche serait à 9 mètres de profondeur dans la vase (je me porte volontaire !!!). En tout état de cause, rien n'atteste pour autant qu'il s'agit de la cloche Tordeur. Les fabriciens évoquent une probabilité non négligeable que cette cloche ait été vendue au Congo.

Après Tordeur, Corbais bénéficie du passage de Pierre Courteaux, honnête fondeur du Bassigny lorrain. Il réalise 2 cloches en 1817.
Cloche 1 : Ad majorem Dei gloriam pulsu lacrymo defunctos. Carolo Constantio de Waernewijck, comite ex Angest, toparcha in Corbais exstruor atque exsto Josephina Rosalia de Baillet, leni virtute dederunt mihi nomen Rosaliæ. Ab ortu ad occasum voco pios et pigros. Pastor Demaret et Clement de Clety, maire. Fondue par Antoine et P. Courtaux en 1817.
Cloche 2 : En 1817, à la plus grande gloire de Dieu, bénite en présence de M.F.E.J. Desmaret, curé de Corbais, je suis fondue aux frais des contribuables de la commune de Corbais, et je sonne pour les bienfaiteurs M. le chevalier et chevalière Charles Joseph Eugène et Marie Elisabeth Victore Eugenie Clément de Clety, parrain et marraine, qui m'ont donné le nom de Victoire. Mr le Chevalier F. de Clety, maire. Ste Victoire, priez pour nous, Faite par Antoine et P. Courteaux.
Elles sont enlevées par l'occupant allemand en 1943 et par malchance, elles ne reviendront pas de Hamburg.

Un troisième fondeur honore Corbais de sa visite, en 1838. Il s'agit de André-Louis-Jean Van Aerschodt. La cloche est d'excellente facture et dédiée à Saint-Lambert (curieux).

Là encore se produit un évènement difficilement explicable. Les trois cloches sont enlevées par l'occupant allemand, alors qu'ils laissaient toujours la plus petite. Nous soupçonnons que la plus petite de ces cloches est restée mais déteriorée, elle a été refondue par Sergeys. Cependant ce n'est qu'une hypothèse.

La suite nous la connaissons, ce sont les trois cloches Sergeys. Les voici en volée ci-dessous.


La volée à Corbais

Vous pouvez écouter la volée ci-dessous.


En ce bel automne, les couleurs sont superbes.


Qui croirait que nous sommes en novembre ?


La nef est très austère mais reste accueillante.


Les cloches sont accrochées au nombre de trois dans un clocher facile d'accès.


Il subsiste d'anciennes sirènes, peut-être les pompiers ?


Les cloches sont protégées des volatiles, tout est en bon état.


Le système de volée est un classique rétro-mitigé.


Vue d'ensemble du clocher.


Nous nous attendions à trouver une Thomas Tordeur de 1601.


Mais les trois cloches sont des François Sergeys de 1961.


La cloche Tordeur aurait été revendue au Congo il y a bien des années, sans que cette information
ne soit à considérer comme sûre. En réalité, la mémoire historique s'est un peu perdue à ce sujet.


D'en bas, chaque cloche se contemple facilement.


Ce sont des profils assez austères et d'une sonorité très juste.


Quelquefois, l'épigraphie mentionne le destin funeste des cloches précédentes.


Dans l'ensemble, l'épigraphie reste sobre.


A l'intérieur de la robe, il y eut un fameux alésage.


Les partiels ont été repris afin d'être les plus justes possibles.


Détail sur les épigraphies.


Ce sont des décors très représentatifs des travaux de François Sergeys : sobre et pur.


Le rinceau sommital est végétal, mais la frise est différente des travaux les plus courants.


Ces grands feuillages sont esthétiques.


La signature du fondeur.


La mention de l'ancienne cloche de Pierre Courteaux.


Au revoir Corbais.

ACCUEIL