Le canal de Bruxelles - Paysages sonores

Canal Bruxelles

Cet album de paysages sonores est dédié à Guido De Wilde, en souvenir de
toutes ces années NOH passées auprès du canal.

Depuis la réalisation de l'album sonore sur l'estuaire de la Seine, beaucoup plus touchant que prévu, je me suis dit : pourquoi ne pas appliquer la même recette au canal de Bruxelles ? Cela permettrait peut-être de donner de belles ambiances sonores, même si les flots sont plus que très discrets. Rien de tel que de tenir compte de ce paramètre, puis de partir la fleur au fusil - on verra bien ce que ça donne - Liberté Grande dirait Julien Gracq.

C'est de la sorte que le départ fut donné. Premier train de la journée à Ottignies, 5h44, et direction Vilvoorde. Le vélo est chargé dans l'IC, ça fait bizarre de voir Cheval (c'est son nom) se promener dans le train sous le regard bienveillant d'un contrôleur. On discute, on plaisante : il n'y a pas un chat et tous les deux on n'est pas réveillés ! A Vilvoorde, le jour se lève à peine. Les brumes nappent les paysages d'un halo dépressif.

Le parcours a été mené de Vilvoorde à Halle, en suivant le canal partout où c'était possible, c'est-à-dire 98% du parcours. L'ambiance a été scindée en trois. Le nord de Bruxelles est industriel, bruyant et peu riant. Bruxelles-Centre, essentiellement Molenbeek, est très chaotique à gérer d'un point de vue Field Recording. Quant au sud de Bruxelles et jusqu'à Hal, c'est étonnamment bucolique. Le paysage sonore constitué, qui suit à peu près ce parcours, s'en ressent assez inévitablement.

Un canal à Bruxelles, la question est loin d'être facile à traiter. J'ai eu l'impression d'enregistrer beaucoup plus d'avions que de bateaux. Toutefois, il fallait bien essayer !

Canal Bruxelles

Les titres sont les suivants :
0:00 - Neder-Over-Hembeek. Devant le centre de recherches Solvay se trouve un ponton permettant l'accostage. Les vaguelettes du canal se brisent contre la plateforme en bois.
3:12 - Avant-port de Bruxelles, école de Yacht. Une péniche lourdement chargée passe et fait grincer un ponton métallique. Alors que la barge navigue, un homme les pieds dans les flots passe l'éponge sur la péniche.
7:20 - Neder-Over-Hembeek, le pont de Buda. Il s'agit d'un pont levant dont la route se lève horizontalement. Deux bateaux passent lors de l'ouverture, demandée par les bateliers au pontier.
11:12 - Haren. Devant la minoterie Ceres, dont on entend la sonorité industrielle en arrière plan, une barge de bulk passe sur le canal.
13:52 - Haren. Sous un bâtiment en ruine et dans un environnement dépressif, la Senne s'écoule. Des oiseaux profitent de cet endroit afin de dormir au calme.
17:52 - Vilvoorde, le viaduc de Vilvorde. En ce lieu extrêmement dépressif en hiver, le viaduc diffuse un brouhaha intense de circulation. Quelques oiseaux vivent encore là, pourtant.
20:34 - Bruxelles, le pont Van Praet. Les cliquetis des feux rouges sont tout à fait spécifiques à la région Bruxelles-Capitale. En ce lieu de circulation intense au-dessus du canal, un tramway passe dans de terribles grincements.
24:16 - Molenbeek, le pont des Hospices. Il s'agit d'un petit pont levant assez ancien, au-dessus du canal. Il se lève horizontalement à la demande des bateliers et coupe la route et le cheminement piéton.
32:00 - Anderlecht, sous le viaduc de la SNCB. Une barge passe, le Nervier.
34:40 - Anderlecht, digue du Canal. En ce paisible endroit bordé de bruyants peupliers tremble, les flots clapotent le long de la berge.
37:02 - Molenbeek, quai des Charbonnages. Toute la digue est bordée de petites éoliennes décoratives. Enregistrement d'une éolienne au gré des vents (micro contact audioatalia rapporté en mono).
38:24 - Anderlecht, quai de Biestebroeck. Passage d'une péniche sur le canal.
40:16 - Ruisbroek sluis. Enregistrement du vent dans les roseaux, canards apeurés et approche d'un petit bateau vers l'écluse de Ruisbroek.
44:32 - Anderlecht, quai de Veyweede. Clapotis des flots sur la berge.
47:28 - Lot. Passage de trois péniches dans l'environnement bucolique du canal.
53:36 - Neder-Over-Hembeek, Solvay. Un au revoir au canal parmi les clapotis qui s'éteignent sur la digue de la chaussée de Vilvoorde.

Durée complète : 58:21 mn.

Réalisation : Le 23 août 2016 de Vilvoorde à Halle.
Technique : micro Binaural Lu-Hd, micros contact Audioatalia, hydrophone.
Villes traversées : Vilvoorde, Neder-Over-Hembeek, Haren, Laeken, Bruxelles, Molenbeek, Anderlecht, Drogenbos, Ruisbroek (Sint Pieters Leeuw), Lot (Beersel), Buizingen (Halle), Halle.
Licence : CC-BY. Partagée sur Aporee et sur BNA/BBOT.

Le CD est disponible sur Arte radio ci-dessous.

 

Le CD est disponible sur Youtube ci-dessous.

ACCUEIL