Le village d'Escartín (5/11)


Le vestige de la cheminée, mais c'est très abîmé.


A l'étage, un meuble de rangement.


Avec une toute vieille boîte.


Au niveau de la cheminée, le sol était bien dangereux, il fallait faire attention.


La cheminée de l'intérieur, toujours cette familière suie toute noire.


Plus loin, il reste des choses intéressantes.


Le très fameux pigment qui permet de colorer tous les entourages de fenêtres.


Curieux objet. Nous supposons que c'est un "devanadera", c'est-à-dire une partie seulement d'un métier à tisser.


Détail sur l'intérieur.


Joli ancien coffre.


A chaque endroit, il faut bien faire attention car les maisons sont moribondes.


L'ancienne armoire, qui fait étrange possède des volets.


Un nid dans la maison.


Si je ne me trompe pas, cette maison que nous venons de visiter et qui m'est mal identifiée pourrait être la Casa Navarro, abandonnée en 1966 ; les habitants sont partis à Bergua.


La belle cheminée.


Continuons à évoluer dans le village.


Après quelques ruines, nous montons dans la hauteur du hameau.


L'intérieur des maisons est méconnaissable.

SUITE >