Le village d'Escartín (2/11)


A mi-chemin, on croise une chute qui au printemps, doit être belle à voir. L'ambiance est fraîche et humide.


A mi-chemin se trouve une maison de repos, aujourd'hui investie par les vaches.


Cette petite maison appartient à la Casa Ferrer, c'est à dire aux Buisán.


Le mur du chemin est bien fameux.


Après une assez longue marche, qui donne chaud, le village arrive à portée de vue.


La colline du milieu à droite, c'est le village abandonné de Basarán.


Alors que nous ne sommes pas encore arrivés au village, les terrasses sont déjà très impressionnante.


Escartín est le village qui a été le plus obligé de composer avec les pentes.


Les premières maisons vont vite annoncer la couleur.


C'est instable et ça tombe...


Les taillis s'annoncent tout à fait denses...


Nous commencerons par cette habitation.


Où d'office, on voit que l'érosion a été un fort gros souci.


Les lieux permettent d'apprécier une belle toiture traditionnelle en buis.


Comme bien souvent, les borda de era sont en meilleur état parce que plus petites.


Le village est constellé de restes de vaches.

SUITE >