--------------------------------------
Tchorski
Le carillon de Dinant

Cette page montre quelques photos du nouveau carillon de Dinant avant son installation dans le clocher à bulbe.

Le 23 août 1914, la ville de Dinant est incendiée par les troupes allemandes. La collégiale en paye lourdement le tribut. L’ancien carillon de 12 cloches Marcel Michiels Sénior, datant de 1905, est ravagé [source : Jean Debuyst]. Une source incohérente existe à ce sujet. L’ACW évoque qu’il s’agit d’un carillon de 13 cloches Michiels Sr datant de 1897, complété par 9 cloches historiques. La collégiale est victime de très lourds dégâts structurels.

En 1931, un nouveau carillon est installé. Il s’agit d’un instrument de 35 cloches fondu par Georges I Slégers, pesant 3437 kg de bronze. Jugé disharmonieux, il est démantelé peu avant la seconde guerre mondiale. Le démontage a été effectué par Marcel Michiels Junior. Quatre cloches de ce carillon furent revendues à Berchem et Antwerpen. Depuis lors, la collégiale ne possède plus de carillon.

100 ans après les évènements de 1914, un nouveau carillon est désormais arrivé à la collégiale. Il a été financé par la ville de Dinant, l’association des amis de la collégiale, le Roi et la Reine de Belgique (respectivement la première et la seconde cloche du carillon), ainsi que par une souscription publique.

Vu que ce carillon a été réalisé en plusieurs étapes, c'est-à-dire au fur et à mesure du financement, les cloches sont datées à quatre reprises : 2008, 2009, 2011 et 2014.

Le carillon comporte 50 cloches, pour un poids de 2000 kg. Ce sont des Eijsbouts. Les cloches sont placées dans une ossature métallique, assez proche des réalisations mises en place dans le cadre des carillons ambulants. Le cadre est minimal et ne fait l’objet d’aucun design. La tessiture est Do(2), Ré(2) et ensuite, chromatique jusqu’au Ré(6). Le clavier manuel est doublé d’un système de carillonnement automatique. Celui-ci, non mis en place lors de notre passage, sera pneumatique. Le rappel des battants est à feuillards.

Les cloches comportent toutes une frise de strelitzias standardisée chez Eijsbouts ainsi que le nom de firme et la date. Seules les deux plus grosses cloches comportent une dédicace.

Cloche 1 :
EIJSBOUTS ASTENSIS ME FECIT MMXIV
SA MAJESTE LE ROI 23 AOUT 2014
BENI PAR MONSEIGNEUR VANCOTTEM
CE CARILLON TERMINE LE TRAVAIL DE RECONSTRUCTION DE LA COLLEGIALE
NOTRE-DAME DE DINANT CENT ANS APRES LE MARTYRE DE LA VILLE

Cloche 2 :
EIJSBOUTS ASTENSIS ME FECIT MMXIV
SA MAJESTE LA REINE 23 AOUT 2014

La cloche 1 comporte le logo de la ville de Dinant, la cloche 2 comporte le blason de Dinant.

Nous allons à présent voir quelques photos du carillon (15/08/2014), avant son installation définitive dans le petit espace situé juste sous le bulbe.


Malgré le mauvais temps, la collégiale reste élégante.


La nef, un environnement chaleureux.


Voici le carillon, tel que disposé en août 2014.


Du côté de la cabine.


Une vue générale.


En septembre 2014, il va être monté à hauteur du bulbe.


La plus grosse cloche, celle du Roi.


Le logo est celui de la ville de Dinant : la falaise, la collégiale et le saxophone.


Une autre vue des petites cloches. Les minuscules sont à l'arrière.


La cloche de la Reine, avec le blason de Dinant.


Les feuillards.


Les rinceaux de strélitzias. A bientôt pour de beaux concerts !

ACCUEIL