Tchorski--------------------------------------
Tchorski
Les De Leenknecht Van Harelbeke


Une cloche Daniël en Michiel De Leechnecht Van Harelbeke. Photo : Irpa.

* DE LEENKNECHT

Les "De Leenknecht" sont une dynastie de fondeurs de cloches. Ce sont des fondeurs médiévaux. Ainsi, cette notice biographique se bornera-t-elle à lister des noms et des réalisations. De ces fondeurs, en réalité nous ne savons rien. Entre 1365 et 1436, il est connu de leur part une cinquantaine de cloches. C'est assez exceptionnel concernant des fondeurs médiévaux, pour lesquels nous ne connaissons habituellement plutôt un à deux ouvrages.

Les noms sont assez peu variables. On observe les variations De Leenknecht, De Leenknecht van Harelbeke, De Leenknecht van Kortrijk. En réalité, c'est à quelques kilomètres près la même chose, les deux villes se touchent. Quelquefois, les signatures sur les cloches sont des devinettes, mentionnant : les deux frères Daniel et Roger, les trois frères de Courtrai, etc.

Du nom de DE LEENKNECHT, les prénoms de fondeurs connus sont : Andries, Clais, Colaert, Daniël, Geeraard, Heynderic, Jan I, Jan II, Jeroen, Michiel, Olivier, Pieter, Rogier, Willem. Les liens entre eux sont rarement établis. La liste est si longue et les réalisations si peu précises, nous avons choisi de ne mentionner que les deux plus importants en Refond. Nous possédons un enregistrement d'un certain Van Haerlebeke Joris. Nous supposons qu'il fait partie de la dynastie, mais nous ne l'identifions pas. Il est actif en 1393 à Heusden.

La plus ancienne cloche encore existante qu'il est possible de voir se trouve à Hal. Elle date de 1390. Elle est suivie de celles de Damme, datées de 1392 et 1398.

* DE LEENKNECHT Jan I - Présent et actif à Brugge (Bruges) en 1307.

* DE LEENKNECHT VAN HARELBEKE Daniël en Rogier - Ils sont nommés les frères Daniel et Roger de Courtrai (Daniël en Rogier van Kortrijk). Il est connu d'eux qu'ils fondent une cloche pour Pencran, à côté de Landerneau (Finistère), en 1365. Ils fondent pour l'église Sainte-Mélaine de Morlaix. Ladite cloche serait signée "Daniel et Roger N. frères, fondeurs à Courtrai en Belgique". L'auteur de la notice sur la cloche rapporte qu'elle serait de 1345 ou 1365. Nous pouvons imaginer qu'il s'agit de 1365 et d'une campagne en Bretagne...

* DE LEENKNECHT Willem I - Fils de Daniel, né vers 1350 et décédé en 1391 à Brugge (Bruges). Nommé bourgeois de Brugge le 18 décembre 1369. Il fond en 1379 le bourdon de l'église Sint-Niklaas à Veurne. En 1383, il fond une cloche destinée à Bergues en France.

Suite à l'électrification des cloches, la "Bomtje" de Veurne se fissure. En 1955, Marcel Michiels Jr la refond à l'exact identique. La cloche de Damme possédait (possède...) l'épigraphie suivante : ARMA VOCO SIGNIS PER ME CLAMATUR ET IGNIS ET PERCUSSA FORIS DISTINGO TEMOUS IN HORIS ANNO DOMINI MCCCLXXIX MAGISTER WILLELMUS DE HAERLEBEKE ME FECIT IN HONORE DEI MARIA VOCOR XPS VINCIT XPS REGNAT XPS IMPERAT O MATER DEI MTO MEI. ici apparait pour la première fois le terme déformé Haerlebeke, que l'on peut rencontrer régulièrement.

* DE LEENKNECHT VAN HARELBEKE Jan II - Fils d'Andries, serait né aux alentours de 1435, actif en 1370 et décédé aux environs de 1435 (la date nous parait tardive). Il a été domicilié à Gent (Gand) en 1380. En collaboration avec ses frères Daniël et Clais, il fond pour Damme deux cloches en 1370 et 1376. En 1377, il fond une cloche destinée au beffroi de Ieper (Ypres). En 1388, il fond la cloche Marie destinée au beffroi de Mons. En 1395, il fond une cloche destinée à Sint-Martenskerk de Kortrijk (Courtrai) et deux autres destinées à Sluis (NL), à l'hôtel de Ville. En dernier lieu, il lui est connu une cloche réalisée à Diest (église Saint-Sulpice) en 1401.

La cloche de Kortrijk possède l'épigraphie suivante : VICTOR ES MINE NAME MIIN LUUT SI GODE BEQUAEME VAN TEMPEESTE BEHOET GOD AL ALSO VERRE MEN MIIN LUUT HOEREN SAL IAN DE LEENKNECHT MAECTE MI ANNO DOMINI M CCC XCV. L'on voit assez clairement qu'il s'agit d'une stormklok ou d'une cloche de tempête.

La cloche de Damme possède l'épigraphie suivante : DRIE GEBROEDERS MAEKTEN MY VAN HARLEBEKE WAREN ZY MARIA IS MYNEN NAEM ENDE MYNEN KLANK IS WEL AENGENAEM. Il est assez amusant de voir que la cloche est signée sous forme de devinette : les trois frères d'Harelbeke.

* DE LEENKNECHT Daniël - Fils d'Andries, actif en 1370 et décédé aux environs de 1418. Il 1390, il dirige la corporation des fondeurs de Gent (Gand). Avec son frère Michiel I, il réalise en 1390 une cloche destinée à Notre-Dame de Halle. Cette cloche existe toujours à ce jour. En 1400 est réalisée une cloche destinée à la Chatellenie d'Oudenaarde (une chatellenie est une division administrative, en néerlandais kastelnij). De 1401 à 1414, dix cloches sont réalisées et accrochées à Sint-Pietersabdij (Gent). Entre 1406 et 1412, il livre plusieurs cloches au Danemark. Les exportations témoignent d'un très grand savoir-faire. Daniel De Leenknecht était très certainement un "meester".

La cloche de Halle possède l'épigraphie suivante : + II : GHEBROEDERS : MACTTEN : MI : DANEL EN MICHHIL : VAN : HARLEBEKE : ANNO : DNI : MCCCXC : MARIA : EST : NOMEN : MEUM. Les deux frères Daniël et Michiel m'ont faite en 1390. Maria est mon nom. L'épigraphie est en textura quadrata, très soignée. A la même date, les De Leenknecht fondent une petite cloche des heures, éclatée en 1936. Elle est gardée au musée Torenmuseum. Elle s'appelle Katharinaklok.

La petite cloche du Torenmuseum comporte l'épigraphie suivante : + ECQUNC : GOESWINUS : HEINRIC : PETRUS : FIERIME : JUSSERUNT : PARITER : APELLOR : SED : KATHERINA : SITER. ADDIS : HORA : TIBI : VENIT : HIIS.

* DE LEENKNECHT VAN HARELBEKE Michiel I - Fils d'Andries, né à Harelbeke en 1370. Outre les collaborations avec ses frères, mentionnées supra (Halle, Oudenaarde, Gent, Danemark), il travaille en 1416 à Gent (Gand), en 1418 au Danemark, en 1423 au beffroi de Tielt et en 1429 à Bourbourg (France).

La cloche d'Oudenaarde possède l'épigraphie suivante : MARIA ES MYNEN NAME MYN GHELUYT ES GODE BEQUAEME MICHIEL DE LEENKNECHT HEEFT MY GHEMAECT INT IAER ONS HEEREN M CCCC. Le nom de Michiel est mentionné seul.

Les cloches de Damme possèdent les épigraphies suivantes :
Stadsklok (1392) + (...) DOMINI M.CCC.XCII (...)
Uurklok (1398) + ANNO DOMINI MCCCXCVIII TRES FRATRES MICHI FECERUNT HARELBEKE. Là encore, la mention des trois frères.

* DE LEENKNECHT Pieter - Il fond une cloche en 1413, actuellement présente à Kerk O.L.Vrouw de Kortrijk. Elle provient de la chapelle du cimetière (klok van de Gravenkapel).

* DE LEENKNECHT Willem II - Il fond avec DE LEENKNECHT Jeroen une cloche à Moerbeke en 1435.

* DE LEENKNECHT Geeraard - Fils de Daniel, il fond deux cloches destinées à Sint-Jacobskerk de Gent en 1436.

* DE LEENKNECHT Olivier - Non identifié, il fond pour Waregem à date inconnue.

Bibliographie
- Antoon-Jozef Deschrevel, Tijdschrift Biekorf 1959.
- Antoon-Jozef Deschrevel, Het klokkengietersgeslacht de Leenknecht.
- Harold Van De Plasse, genealogie van de Plasse/Leenknecht.
- Charles-Louis Diericx, Mémoires sur la ville de Gand.
- André Lehr, Register van klokkengieters.

ACCUEIL