Tchorski
Tchorski
La galerie de dérivation de la Romanche

Cette galerie un peu particulière n'est pas une mine, au contraire de nos habitudes ; ou sinon, c'est une mine de rien. Il s'agit d'une galerie de déviation pour une rivière. C'est ce qu'on appelle la galerie de dérivation de la Romanche. Elle se situe à proximité de Séchilienne et elle fait presque 2 kilomètres de long.

Le site de Séchilienne est connu des scientifiques du risque, c'est un pan de montagne appelé Les Ruines, qui possède une fâcheuse tendance à s'effondrer. C'est une pente très ébouleuse constituée de micaschistes, au dessous de laquelle se situait une route : l'ancienne N91. La mine de Séchilienne, située à quelques pas, est équipée de nombreux appareils d'analyse de vibrations. Il existait au pied de ce grand éboulement, plus précisément à l'île Falcon, un hameau. Par voie d'expropriation, les habitants ont été évacués et relogés. Les dernières maisons viennent d'être démolies. Étrangement, la toponymie Les Ruines était une prédestination, encore que... la toponymie s'inspire souvent des particularismes locaux.

Les Ruines de Séchilienne sont ce qu'on appelle un risque majeur. La montagne risque de s'effondrer de manière fort prononcée. Dans le site principal, un pan se déplace de 4 cm par jour. C'est ce qui explique que ce site soit instrumenté d'extensomètres, d'inclinomètres, et de visées par théodolites. Si la montagne vient à s'effondrer, il y a un risque non négligeable qu'il se fasse une obstruction de la Romanche. Dans ce cas, l'eau va s'accumuler comme derrière un barrage. A un moment, la digue rompt, la ville de Vizille et le territoire de Saint-Pierre de Mesage reçoivent alors une énorme vague d'inondation, pouvant conduire à une situation désastreuse.

Pour éviter cette catastrophe naturelle en cas d'effondrement de la montagne, il a été construit une galerie de dérivation de la Romanche. Si l'eau s'accumule, une digue dite "fusible" est emportée dans le courant. Cette digue est constituée de galets ronds. La Romanche s'engouffre alors dans la galerie, pour ressortir deux kilomètres plus loin, dans un marais (longueur = 1930 mètres). Cette galerie était dimensionnée au départ de manière à pouvoir absorber en surface utile une crue millénale, elle fut finalement ramenée à une section hydraulique limitée à 50 m3/s. Cela correspond à un diamètre de 4,20 mètres [En réalité, on a plutôt l'impression que c'est 3 mètres]. Elle a été creusée entre 1999 et 2000.

Cette galerie dite d'exploration débouche à l'arrière de l'ancien hameau de l'Ile-Falcon. Ce hameau de 284 habitants a été exproprié à partir de 1997 en application de la loi Barnier du 2 février 1995 sur les risques naturels menaçant gravement les vies humaines. 94 maisons ont été rasées une à une, à mesure que les habitants ont déménagé.

De nombreux projets ont été étudiés : déviation de la Romanche (impossible à cause de la déviation de la route dans cette vallée étroite), recouvrement de la Romanche sous dallots (impossible à cause de l'inconnue de l'énergie libérée par l'effondrement massif), retenues par barrages, etc. C'est la galerie qui s'est trouvée être le projet le plus adapté. Cette dérivation permet d'éviter la création d'un lac de retenue tout en essayant de contenir le risque de la meilleure manière.

Nous avons visité cette galerie afin de montrer à quoi ça ressemble. C'est extrêmement monotone, mais il est intéressant de comprendre comment fonctionne un tel site de risque majeur.


Voici la Romanche.


La sortie aval, du côtéde l'île Falcon


Voici l'aspect de la galerie. En certains points, elle est un peu plus étroite.


En d'autres points, elle est gunitée. Il y a en effet pas mal de venues d'eaux.


En d'autres encore, elle est ancrée.


Cette image a été faite pour montrer les tirs de mines.


On trouve parfois de petits bassins de retenue.


Ceci existe dans des recoins de galeries. Nous avons été parfaitement incapables d'expliquer ce que c'est. C'est du béton lisse, collé contre la paroi. Ce ne sont pas des convergencemètres.


Ici la galerie est plus large.


Nous arrivons peu à peu sur le côté des Ruines et de la Romanche.


L'entrée de la galerie, côté amont.


De jolies couleurs :)


L'entrée de la galerie.

ACCUEIL