Tchorski
Tchorski
Les ardoisières de Flumet (1/2)


Pour en savoir plus sur ce lieu précisément : historique, photos, renseignements techniques et géologiques, je vous conseille l'ouvrage de Robert Durand sur les mines et carrières de Savoie. Ce livre a un chapitre consacré à Flumet. C'est un livre que l'on peut trouver en librairie ou sur internet. Lien sur la photo.

-

Ces deux pages sont un petit documentaire sur les ardoisières de Flumet. Il se trouve en cette commune trois ardoisières, aux visages bien différents. Toutes se trouvent sur la route du Col des Aravis. Certaines sources mentionnent quatre ardoisières, mais deux sont regroupées, nous estimons que ce n'est qu'un seul site.

De ces lieux, il existe assez peu de littérature historique, si ce n'est aucune. De la fin du XIXe siècle aux années 1930, on exploite l'ardoise assez intensément. C'est une activité qui, grâce à la reconstruction massive de l'après 14/18, faisait vivre plusieurs dizaines d'ouvriers ardoisiers. Il est parfois mentionné la présence de 110 ouvriers. On ne connait pas avec précision de quand date le début d'activité. Aujourd'hui, la végétation regagne les pentes. Le plan incliné est méconnaissable.

Les ardoisières ne sont pas de simples volumes anonymes. On y totalise 1200 mètres de galerie en bon état, dont une nécessite un bateau pour voir plus loin. Ce qui est le plus surprenant, c'est l'absence de dégradation. Dans bien des endroits, il n'y a pas ces effondrements qu'on connait autant dans les ardoisières. Ce fut une promenade souterraine on ne peut plus plaisante !

Vous pouvez écouter une de ces ardoisières ci-dessous :

 

 


En contrebas des ardoisières, on trouve ces étranges piliers. Serait-ce le vestige d'un pont pour
une autre ardoisière ? Les terrains très pentus empêchent de le savoir...


Voici le premier groupe d'ardoisières que nous allons visiter.


C'est un très beau volume, dont les boisages sont carrément des troncs de sapins.
On ne fait pas dans le léger dira t'on...


Le vestige d'une ancienne caisse de matériel.


Et toujours cet aspect impeccable... Les murs de remblais sont superbement bien rangés, c'est assez
rare dans le milieu des ardoisières et il faut dire que ça change de Villargondran !


Un carrel. C'est nickel-propre !


Une photo des trois fantastiques à l'entrée :-p


L'entrée du site, avec de chouettes murs de pierres sèches.


Plus loin, nous nous trouvons à Manant.


Anciennes ardoisières de Flumet, Manant, altitude 980 m.


L'ardoisière se cache en forêt. Elle est dure à trouver. Le secteur est assez glauque.


L'entrée est derrière ces étranges étais en métal.


A l'intérieur, ça sent la bête et c'est tout aussi glauque...


Là encore, les murs sont d'une remarquable précision.


Le système de creusement est le même qu'au marbre de Bossière.


Bon, il y a quelques problèmes de rangement quand même...


Le premier carrel, on se trouve au fond de l'ardoisière.


Magnifique mur de remblais.


Une pointerolle.

SUITE >