Tchorski
Tchorski
Le palais de justice de Bruxelles (11/31)

Un documentaire sur l'architecture du palais de justice et ses arcanes.

Les chapitres abordés, peu à peu et dans l'ordre, seront :
Le péristyle (79 photos)
Les corridors (116 photos)
La salle des pas perdus (52 photos)
Le barreau de Bruxelles (68 photos)
La fresque Somville (12 photos)
Les salles d’audience partie I (80 photos)
Les ensembles techniques partie I
(84 photos)
Les salles d’audience partie II
Les ensembles techniques partie II
Les parties hautes & Le dôme (32 photos)
Les vues extérieures partie I (76 photos)


La partie concernée par le présent documentaire est passée en jaune.

La salle des pas perdus

La salle des pas perdus est un immense vaisseau, avec ses piliers énormes, ses colonnes, ses larges galeries circulaires. Elle présente un aspect original et pittoresque. La salle a 48 mètres de longueur et 22 mètres de largeur. Si l'on inclut la galerie supérieure du premier étage, la surface de la salle est de 3.600 m². La hauteur totale du dôme au-dessus du pavement de la salle des pas perdus est de 97,50 mètres. Il faut gravir 525 marches pour arriver à la coupole. Celle-ci a 20 mètres de diamètre. La couverture en cuivre pèse 6.400 kg. Les statues en bronze placées aux 4 angles du dôme ont 5,55 mètres de hauteur ; elles représentent la Loi, la Justice, la Force et la Clémence. Le dôme repose sur 24 appuis par l'intermédiaire de 172 longerons pesant ensemble 4 millions cent mille kg. Les appuis principaux sont les 4 piliers en pierre de taille qui portent la coupole. Les fondations sur lesquelles s'élèvent chaque pilier ont la forme d'une pyramide de 15 mètres de hauteur, dont la base a une superficie de 100 m².

La galerie du premier étage : depuis les bureaux de l'accueil, un escalier en marbre conduit à la galerie entourant la salle des pas perdus. De part et d'autre de cette galerie, des bustes rappellent les traits d'éminents avocats du XIXe siècle : Jules Bere, Charles Duvivier, Charles De Jongh, Alphonse De Becker, Jules Guillery, Victor Bonnevie, Eugène Henssens, Louis Leclercq, Charles Graux, Peul Jenson, Jules Lejeune.

Le Monument "La Justice" : Au-dessus de l'entrée et au centre de la galerie contournant la salle des pas perdus, le groupe sculptural La Justice, est un chef-d'œuvre d'un de nos meilleurs artistes, Julius Dillens. Au centre, un vieillard assis semble méditer, plus loin que le temps. Son front est large, son torse est puissant, le bras au repos maintient le bâton du justicier : c'est le Droit. Il s'inspire de la Justice qui tient les raisons opposées en équilibre dans les plateaux. Il s'inspire aussi de la Mansuétude, qui vient à lui portant un enfant. L'oeuvre simple et grave est pleine d'amour. Elle a été médaillée à Paris après avoir été refusée au salon triennal de Bruxelles. (Les descriptions architecturales ont été réalisées par le réseau Magusine).


Il s'agit d'une photo de 2007. En effet, lors de mon passage en oct-nov 2011, le dôme était en travaux. Je possède aussi des photos de 2002 et 2005. C'est pourquoi le présent documentaire sur la salle des pas perdus sera augmenté au printemps 2012, notamment par des vues en grand angle, à l'achèvement des travaux. Voici donc le dôme du palais !


La salle des pas perdus est titanesque.


En plus, elle est très esthétique.


L'espace du haut sert au stockage d'archives.


Le centre est une étoile à 16 branches.


Gigantisme !


La salle est ceinturée d'une galerie.


Les tableaux aussi sont immenses.

SUITE >