Tchorski
Tchorski
Le palais de justice de Bruxelles (1/31)

Un documentaire sur l'architecture du palais de justice et ses arcanes.

Mes remerciements sont adressés à Mme Céline Gustin, conservateur du palais de justice, par qui ce documentaire a été possible ; très grand merci pour la disponibilité et les explications. Mes remerciements vont aussi à : Monsieur Ghislain Londers, premier président de la Cour de Cassation et Mme Andrée Clément, du secrétariat du Premier Président de la Cour de Cassation, Me Jean-Pierre Buyle, Bâtonnier de l’ordre du barreau de Bruxelles, la gestion de la bibliothèque de l’ordre du barreau de Bruxelles, le vestiaire du Barreau, M. Antoon Boyen, premier Président de la Cour d’Appel, M. Marc De Le Court, procureur du parquet de Bruxelles, M. Luc Hennart, président du Tribunal de Première Instance, monsieur le commissaire Philippe Vervoort, M. Serge Marinne, M. Roelens, police du palais de justice, merci pour les enrichissantes explications. Merci à monsieur Johan Vanderborght de la Régie des bâtiments, pour avoir favorisé l’aboutissement de ce dossier et pour le suivi administratif, le service sécurité et gestion de la régie. M. Wouters, ancien conservateur, et toutes les personnes dont je ne connais pas le nom, mais qui m'ont aiguillé dans le dédale.

Le palais de justice est un lieu exceptionnel par son architecture et l’ampleur du bâtiment. Un certain nombre de documentaires existent, en terme architecturaux, mais aussi d’un point de vue de l’imaginaire. J’évoque notamment les auteurs Schuiten et Peeters, ayant réalisé d’une part Brüsel, d’autre part avec Wilbur Leguebe « le dossier B ». Le documentaire ici présent ne donnera pas de description architecturale littérale (ou seulement brève), parce que cela existe déjà. Une documentation abondante existe plus particulièrement dans le sens où il a été proposé d’inscrire le palais au patrimoine mondial de l’Unesco. A ce moment là, un inventaire a été réalisé. Il décrit avec acuité les principes architecturaux qui régissent le palais. Par contre, il s’avère qu’il existe peu ou pas d’inventaire photographique.

C’est ainsi que l'idée d'un documentaire global est née, afin de donner un aperçu architectural le plus complet possible du palais. J’ai ainsi réalisé les images les plus belles et réalistes de tous les lieux possibles et imaginables, sachant que le palais est un endroit complexe à photographier. Le travail a consisté à répertorier les espaces accessibles au public, ainsi que des lieux qui le sont un peu moins (dôme, salle Albert Storrer, salles d’audiences, locaux de stockage d'archives, etc). Le documentaire a exclu d’office toute partie où la sécurité des personnes est engagée, donc rien sur les pièces à conviction, rien sur les cellules de détention. Bien que possédant des plans précis, et cela se révélant de surcroît passionnant, ces documentations ne sont pas diffusés de peur que cela serve à des personnes malveillantes.

Description générale (description réalisée par le réseau Magusine)

Le Palais de Justice de Bruxelles est un des monuments les plus remarquables élevés en Europe au 19ème siècle. Il a coûté 45 millions de francs à l'époque. Sa construction fut décrétée en 1862 sous le règne du Roi Léopold 1er et commencée sous le règne du Roi Léopold II en 1866. L'inauguration du monument eut lieu en 1883, soit 17 ans après le commencement des travaux.

En plan, le Palais a la forme d'un parallélogramme se rapprochant du carré avec adjonction, du côté de la façade principale, de deux ailes ayant une saillie de 25 mètres. L'axe longitudinal et l'axe transversal ont respectivement 160 et 150 m de longueur. La superficie totale mesure, 26.000 m² y compris 8 cours, qui ont ensemble 6.000 m² de surface.

Le Palais comporte de très nombreux locaux de caractère divers : salles d'audience, greffes, bibliothèques, locaux d'archives, cellules pour détenus. Mais la Justice occupe encore beaucoup d'autres locaux dans des bâtiments annexes. Sa construction a nécessité plus de 360.000 m3 de maçonneries. Cette quantité formidable permettrait de construire un mur de clôture de 3 mètres de hauteur depuis Ostende jusqu'à Arlon. Elle demanderait pour son transport plus de 65.000 wagons de 10 tonnes.

Il a fallu poser plus de 60.000 m³ de pierre de taille, soit assez pour construire une tour massive de 20 mètres de côté et de 150 mètres de hauteur. Pour avoir accès aux différents étages et au dôme, on a construit 94 escaliers en pierre de taille comportant ensemble 4.320 marches, 41 escaliers en bois comprenant 630 marches et 29 escaliers en fer avec 991 marches. Ces marches placées à la suite l'une de l'autre permettraient d'atteindre une hauteur de 1000 mètres. La surface des vitres est de 25.000 m² ; celle des planchers, parquets et pavements est de 65.000 m².

Les chapitres abordés, peu à peu et dans l'ordre, seront :
Le péristyle (79 photos)
Les corridors (116 photos)
La salle des pas perdus (52 photos)
Le barreau de Bruxelles (68 photos)
La fresque Somville (12 photos)
Les salles d’audience partie I (80 photos)
Les ensembles techniques partie I
(84 photos)
Les salles d’audience partie II
Les ensembles techniques partie II
Les parties hautes & Le dôme (32 photos)
Les vues extérieures partie I (76 photos)


La partie concernée par le présent documentaire est passée en jaune.

Le péristyle

Un péristyle est une galerie de colonnes faisant le tour extérieur ou intérieur d'un édifice, en dehors de son mur d'enceinte. Ce qui le distingue de la colonnade ou de la loggia. Pour le palais de justice de Bruxelles, il s'agit de la galerie d'entrée et ses deux péristyles latéraux, la porte monumentale en bronze, les 4 statues des escaliers. Nous allons en donner un inventaire photographique détaillé. Ci-dessous, la description est réalisée par le réseau Magusine.

Le Portique Central : Ce portique est remarquable par la grandeur et la hardiesse de sa conception. Il a une ouverture de 17,50 mètres et une hauteur de 39 mètres, y compris l'entablement, le fronton et l'attique, qui ont ensemble une hauteur de 15 mètres. On peut y abriter aisément un immeuble de rapport de 6 étages. Il est surmonté du buste de Minerva dû au ciseau du statuaire Ducaju. Le portique central est flanqué de deux péristyles ayant plus de 30 mètres de longueur.

Le buste de Joseph Poelaert : A gauche de la porte d'entrée monumentale, on trouve le buste de l'architecte Joseph Poelaert, qui a créé le palais de justice. Né à Bruxelles, il mourut dans cette ville en 1879, à l'âge de 63 ans, soit 4 ans avant l'inauguration du monument. Joseph Poelaert est également l'auteur de la Colonne du Congrès et de l'Eglise de Laeken.

La Porte de Bronze : La superbe porte de bronze a été exécutée par la célèbre "Compagnie des Bronzes" d'après les dessins de l'architecte Van Mansfeld. La hauteur de la porte est de 10,35 mètres et sa largeur de 4,35 mètres . Son poids total est de 15.000 kg. C'est la plus colossale des portes de l'espèce avec celle du Panthéon de Rome, de l'Eglise de la Madeleine, du Panthéon et du Palais de Justice de Paris. Chacun des vantaux a 7,60 mètres de hauteur sur 2 mètres de largeur et pèse 6.000 kg environ. Malgré ce grand poids ces vantaux s'ouvrent et se ferment avec la plus grand facilité. Pendant la guerre 1914-1918, le revêtement en bronze a été enlevé par les troupes d'occupation. Ce revêtement n'a été remis en place qu'en 1931.

Les statues de Démosthène et de Lycurgus : Les statues de Démothène et de Lycurgus se trouvent de part et d'autre d'un escalier du péristyle. Taillées dans le marbre par le statuaire Félix Cattier, elles représentent les principaux orateur et législateur de l'ancienne Grèce. Chacune de ces statues a coûté 14.000 francs au moment de la construction du Palais de Justice. A gauche de l'escalier, les immenses colonnes doriques du péristyle ont 1,80 mètres de diamètre, 16 mètres de hauteur et sont entièrement exécutées en pierre de taille.

L'éclairage renouvelé par la Régie des Bâtiments donne à ce péristyle un aspect superbe !


Au pied des gigantesques colonnes doriques !


Deux escaliers monumentaux sont placés de part et d'autres de l'entrée.


L'une des galerie amène à une salle d'audience.


Superbe vue de l'ensemble.

SUITE >