Tchorski--------------------------------------
Tchorski
La cloche de Buron (Yronde)


La chapelle de Buron dans le passé.

Lors d’un séjour en Auvergne, le hasard a fait que nous avons découvert la cloche de Buron, située dans le village d’Yronde & Buron, à proximité de Coudes. C’est une cloche très ancienne, elle attire le regard immédiatement, avec son aspect médiéval, sa dédicace onciale, sa très belle forme de tulipe. Nous en donnons ici quelques images.

D’après les relevés de Thierry Gonon, elle a un diamètre de 92 cm, une hauteur de 84,6 cm, une tangentielle de 77,8 cm. Elle sonne le Si(4). D’après le relevé d’épigraphie de Thierry Gonon, ainsi que la traduction effectuée par ce spécialiste, la dédicace est la suivante : I NOIE HU X ANNO DNI M° CCC° XX° II M IULII R ABB FECIT. Il retranscrit cela par : In nomine Hiesu Christi anno domini millo trecento viginto duo mens iulii Robertus Abbas fecit.

La traduction que nous en donnons est la suivante (elle est très simple, contrairement à d’autres !) : Au nom de Jésus Christ, j’ai été faite par Robertus, abbé, le mois de juillet 1322. Cette traduction n’est pas littérale mais arrangée pour la facilité de lecture. Thierry Gonon identifie l’abbé comme étant Robertus de Vinhal, abbé du monastère du Bouchet de 1320 à 1334.

Cette identification n’a rien d’étonnant, étant donné qu’à cette époque, la fonte des cloches était encore l’affaire des moines, et non de laïcs ; disons que c’était en transition, puisque la période gothique est entamée. Cette cloche médiévale est donc un élément majeur de patrimoine. Robertus de Vinhal et noms approchés ne sont pas connus en Recif en d’autres lieux que l’église de Buron.

La cloche en elle-même est en très bon état. Elle ne possède pas de traces de corrosion. Sa robe est vierge de toute dédicace, ce qui peut apparaitre comme assez courant pour les cloches de cette époque. Les décorations étaient moins nombreuses et surtout, les cloches faisaient l’objet d’une austérité assez certaine. La dédicace est placée au cerveau, sur une seule ligne. Les lettrines sont en onciale, bien appliquées et presque sans défauts. Les anses sont sans décoration, d’une forme élancée esthétique. En résumé, c’est une grande cloche pour l’époque, très belle et qui mérite qu’on s’y attarde plus en détails !


Voici la très belle, dans son clocher peigne.


La dédicace est sur une seule ligne, au cerveau.

ACCUEIL