Tchorski
La tuilerie de la Chapelle de Sarre (2/4)

 


La tuile formé par la filière n'a pas forcément exactement la bonne forme. C'est notamment le cas des tuiles à crochet. Le crochet est un bourrelet qui suit longitudinalement toute la tuile. Cet objet va permettre de racler la partie excédentaire. Ainsi, ce ne sera plus une bosse longitudinale tout le long de la tuile mais uniquement un bourrelet au bout de la tuile. La terre excédentaire est bien sûr réintroduite dans le flux.


Un détail sur une autre filière, côté intérieur, c'est à dire côté broyeur.


A l'extérieur, pour une tuile canal, ça peut donner ça.


Pour une brique 'parpaing' creuse.


Quand ce n'est pas formable par la filière, on utilise une presse.


Ici, elle accueille un moule pour une dalle de carrelage d'environ 20 centimètres.


Les différents moules. On y voit par exemple celui de la dalle de carrelage hexagonale.


Les casiers de séchage.


Les dalles dont mises à sécher en empilement.


Les briques quant à elles sont le plus souvent disposées en serpents.


Vue rapprochée de la texture d'une brique.


Dalles en attente de cuisson.


SUITE >