Tchorski--------------------------------------
Tchorski
Le carillon de St-Jean l'évangéliste, Liège (3/3)

 


Ils sont très bien préservés.


Au contraire de Fosses, les volants sont entiers, il ne s'agit pas de 2/3 de volant.


Les cordes ne sont pas 'si anciennes que ça'. En tout cas, Il semblerait que ça ne soit
pas des cordes en chanvre qui soient d'origine.


La bouche, avec un tout-vieux battant.


Détail sur le rinceau. On y voit un moine joufflu. Il semble étrangement coiffé d'une chevelure gaufrée.


Détail sur l'estampille du fondeur. Elle est malheureusement illisible.


Sur une autre cloche Plumère, l'estampille n'est toujours pas lisible. On y devine vaguement
et avec un facteur de doute important les lettres MAS, ce qui me fait supposer
que cette écriture est simplement un PLUMERE THOMAS.


La date de fonte : 1717.


Au dessus, dans les rinceaux du cerveau, on trouve la présence de fleurs et de fruits.
Eventuellement ici une framboise ?


Détail sur le baudrier, fort usagé.


Détail sur le battant, dans le même état. C'est une belle pièce !


Cette poutre discrète a accueilli des cloches de carillon dans le passé.


Les madriers du beffroi.


Et voici la fameuse salle des cordes, d'où les cloches sont mises en volée.


Au revoir Liège, et à bientôt !

ACCUEIL