--------------------------------------
Tchorski
Le carillon de Huy (3/4)

 


Vue depuis l'autre côté de la cabine (acrobatique).


En suspension dans les airs, vue sur l'arrière de la plus grosse cloche.

Le comble


Cet escalier monte à la toiture de la plus grosse tour.


La toiture de la petite tour avant sud.


Dans la grande tour, des vestiges d'une ancienne rosace.


La charpente de la grande tour. Comme cela se voit, tout le lattis est neuf.


La toiture en ardoise. Les fils qu'on voit sur la droite sont un système d'éloignement des pigeons, posé par la société ISS, basée à Floreffe. C'est la solution technique la plus complète et la plus efficace, alliant de plus une certaine discrétion. Ce répulsif a pour but d'éduquer l'oiseau en lui créant une zone qu'il comprend comme étant 'de danger potentiel'. Les oiseaux ne sont pas électrocutés (et tués). Les lignes de deux fils créent des champs électromagnétiques qui leur sont perturbante, à laquelle s'ajoute une micro-décharge désagréable mais pas létale. Selon Pigeon Propre, société qui a inventé le procédé, L’étude du comportement des pigeons permet de déceler une vie de groupe et une communication par mimétisme. Cela permet ainsi, en faisant fuir les premiers arrivés, de protéger efficacement la zone traitée de l’ensemble des congénères du groupe.


Nous voici dans le comble.


L'ancienne poulie à éclairage, aujourd'hui désaffectée.


Une vue générale de ce magnifique comble. Cette charpente a été (re)construite entre 1806 et 1809.


Détails sur la charpente.


Entretoises au chevet.

SUITE >