--------------------------------------
Tchorski
La classe de carillon de Deinze

Il s’agit d’un petit documentaire sur la classe de carillon de Deinze. Cette page est liée au documentaire sur le carillon de Deinze. Merci à Eugénie Wiart et Jasmijn De Wachter pour leur présence sur place. La moitié des photos est de Sandy De Wilde.

Jouer du carillon dans une tour est audible dans la ville, parfois à longue portée. Dès le départ, une question se pose : comment font les carillonneurs pour s’entraîner sur les nouveaux morceaux ? Comment font les élèves pour apprendre ? Un clavier de carillon est tout à fait particulier, il n’est pas possible de s’entraîner au piano puis passer ensuite sur le carillon. Pour cela, il a été créé ce qu’on appelle un clavier d’étude. C’est un clavier strictement identique à un instrument normal, sauf sur les aspect de tringlerie. Le clavier n’est pas relié à des cloches.

Pour simuler la note, il existe deux systèmes.
-Le plus ancestral – on dira… – est celui d’un métallophone. Au lieu d’être relié à une cloche, le bâton actionne une petite pièce de métal qui vibre. Cela a l’avantage d’être entièrement mécanique, donc peu de frais d’entretien et réparations aisées, mais le son n’est pas terrible.
-Le second système est électronique. Le bâton actionne un son de synthétiseur. Selon l’impulsion qui est donnée sur le bâton, le son est plus ou moins fort. Le seul clavier de ce type actuellement commercialisé est un Clock-O-Matic. Pour simuler la cloche, l’entreprise a enregistré le carillon de Brugge. Le résultat est plutôt surprenant, invariable mais agréable. Le coût d’achat est très élevé : 15.000 euros environ.

A Deinze, le clavier d’étude est un Clock-O-Matic. C’est un superbe clavier en bois de frêne, simulant un carillon 48 cloches. Comme les bâtons ne sont pas mécaniquement reliés à des cloches, il a fallu simuler cela. Ainsi, les bâtons sont reliés à un système de ressorts, qui simulent la résistance d’un battant. Le désavantage, c’est que le clavier d’étude est un peu plus facile à frapper qu’un vrai carillon, les étudiants peuvent se trouver parfois désemparés. Malgré tout, c’est déjà pas mal.

Ce clavier d’étude est un Studium II, parfois appelé Studium 2. Il possède donc l’intégralité du clavier, associé à un jeu de pédalier. Sur l’ordinateur de contrôle, il est marqué Apollo II. C’est le même nom que l’ordinateur de contrôle des jeux automatisés de ritournelle. Ce clavier d’étude a aussi la particularité de permettre de l’échantillonnage. Cela signifie qu’il est possible d’enregistrer les cloches de Deinze et de les inclure dans le clavier d’étude.

Vous pouvez voir Eugénie et Jasmijn jouer ci-dessous. Elles font partie de la classe de carillon de l'académie de Deinze.

La classe de carillon en vidéo

 

 

La classe de carillon en photos


Le clavier se situe dans l'académie.


C'est un joli Clock-O-Matic en bois.



L'apprentissage.


Détail sur les bâtons.


Jasmijn au clavier.


Eugénie au clavier.


Le tableau de contrôle.


Voici le système qui simule la résistance des cloches.


En comparaison, voici le système du vrai carillon de Deinze.


Le pédalier.

ACCUEIL