Tchorski--------------------------------------
Tchorski
Les gros bourdons

Voici une liste non exhaustive des gros bourdons à travers le monde. Elle n'est pas exhaustive parce que pour certaines cloches russes ou chinoises, il est impossible de déterminer si elles sont existantes, refondues ou démolies. C'est donc un inventaire (autant que possible) exhaustif de bourdons dont on trouve au minimum une photo récente sur internet. Les photos anciennes ont été de manière évidente écartées.

La valeur chiffrée représente leur poids, en kilogrammes. Certaines valeurs sont à considérer comme approximatives, étant donné qu'elles ont été converties des Lbs. Les valeurs des cloches chinoises sont à prendre avec des pincettes. Il semblerait que vu leur ancienneté et leur type de montage, qu'on ne connaisse pas exactement leur poids.

Il faut faire attention avec les données provenant d'internet. Il y est littéralement raconté n'importe quoi, y compris sur Wikipedia.

Ces approximations incessantes sont minorées, étant donné qu'il est réellement difficile d'avoir une information fiable sur les cloches asiatiques, notamment la Chine, poids variables de 1 à 1,5. Minoré aussi du fait qu'il est réellement difficile d'avoir des enregistrements des cloches russes, même avec une recherche faite en russe.

***

Liste des plus lourdes cloches au monde

Birmanie - Great Bell of Dhammazedi - 297103 (perdue en mer, non localisée)
Russie - Moscou, Tsar Kolokol III - 216000 (cassée et exposée) !! Serait en réalité à un poids de 201924 !!
Chine - Pingdingshan, Bell of Good Luck - 116000 (cloche fixe) !! Poids polémique !!
Chine - Liuzhou Líng - 109000 (cloche fixe)
Chine - Hanshan Líng - 108000 (cloche fixe)
Birmanie - Mandalay, Mingun Bell - 92000 (cloche fixe)
Russie - Zagorsk, Sergiev Posad - 72120 (cloche fixe coptée)
Corée - Kyongju, Emilee Bell - 72000 (cloche fixe)
Japon - Kyoto, Chion-in - 68300 (cloche fixe)
Russie - Moscou, Uspenski Kolokol - 64000 (cloche fixe coptée)
Chine - Beijing, Da Zhong Si, Yong Le - 46500 (cloche fixe)
Japon - Kyushu, Rengein Tanjyoji Temple - 37500 (cloche fixe)
Japon - Gotemba Bell - 36250 (la plus grosse cloche de volée au monde)
Russie - Zagorsk, Sergiev Posad - 35490 (cloche fixe coptée)
Russie - Zvenigorod, Savvino-Storozhevskij - 35430 (cloche fixe coptée)
USA - Newport, Millenium bell - 33285 (cloche de volée)
Russie - Kazansky Monastery - 32761 (cloche fixe coptée)
Russie - Moscou, Kremlin, Reut kolokol - 32760 (cloche fixe coptée)
Russie - Rostov velikii, Sysoy kolokol - 32760 (cloche fixe coptée)
Vietnam - Cloche bouddhiste non localisée, Nguyên Van Sinh - 31000 (cloche fixe)
Russie - Moscou, Christ the Saviour church bell - 29000 (cloche fixe coptée)
Corée - Seongdeok King Bell - 27800 (cloche fixe) !! Serait en réalité à un poids de 18900 !!
Russie - Velikii Novgorod, Cathédrale - 26500 (cloche fixe coptée)
Russie - Zagorsk - 25000 (cloche fixe coptée)
Allemagne - Köln, Sankt-Petersglocke - 24200
Japon - Nara Todai-jii - 23600 (cloche fixe)
Italie - Rovereto, Maria Dolens - 22639
Chine - Nanjing, tour de la cloche civique - 22605 (cloche fixe)
Corée - Chong-Roo bell - 22000 (cloche fixe)
Autriche - Vienne, Die Pummerin II - 20132
Portugal - Lisbonne - 20000
Canada - Ontario, Markham Bell, Etienne - 19000
France - La Savoyarde, Paris - 18835
USA - Rockefeller Memorial Carillon, New-York Riverside - 18561
Allemagne - Lindenberg im Allgäu - 18500 (semble HS)
Italie - Brunico, Concordia Bell - 18100
USA - Denver, St John’s Cathedral - 17500
Espagne - Toledo campana Gorda - 17500 (est fêlée)
USA - Philadelphia, Wanamaker Bell - 17250
Russie - Kursk, Znamenskij Monastery - 17117 (cloche fixe coptée)
Angleterre - London, Great Paul - 17000
Russie - Ozery, Kolomenskii oblast - 16871 (cloche fixe coptée)
USA - Chicago, university bell - 16750
République Tchèque - Praha, Sankt-Vitus - 16500
Russie - Moscou, Kremlin, Polieleiny kolokol - 16380
France - Sens, La Savinienne - 16300 !! Serait à considérer comme 11425 !!
USA - Philadelphie, the founder's bell - 15775
Italie - Vatican, basilique St-Pierre, Campanone - 15700
Israel - Tabor glocke - 15684 (Grassmayr, 2012)
Estonie - Tallinn, cathédrale Alexander Nevsky - 15665 (possiblement fixe et coptée)
USA - Los Angeles, Korean Bell of Friendship - 15422 (cloche fixe)
Allemagne - Bochum, Town hall - 15000
Angleterre - Great George, Liverpool - 15000
Pologne - Stary Lichen, Maryja Bogurodzica - 15000
Corée - Yongju-Sa, Suwon bell - 15000 (cloche fixe)
Espagne - Toledo, Catedral Primada - 14564
Autriche - Salzburg, Dreifaltigkeitsglocke - 14256
Allemagne - Neustadt, Kaiserglocke - 14000
Chine - Kunming bell - 14000
France - Sens, La Potentienne - 13660 !! Serait à considérer comme 8225 !!
Angleterre - Big Ben, London - 13500 (fixe et tintée)
Italie - Messina Bell - 13200
Mexique - Mexico, Santa Maria de Guadalupe - 13154
Grèce - Mont Athos, St Panteleimon Monastery - 13000
USA - New-York, église Riverside - 13000
USA - San-Francisco, Glocke nach dem Zweiten Weltkrieg, Stupa - 13000
France - Paris, Emmanuel - 12800
Pologne - Krakow, Zygmunt Dzwon - 12600
Nouvelle-Zélande - Wellington, Rangimarie - 12500
USA - Cazadero, Odiyan Buddhist Retreat Center - 12473
USA - Saint Francis De Sales Catholic Church, Big Joe - 12423
Bulgarie - Sofia, Alexander Nevski Cathedral - 12000
Allemagne - Frankfurt, Gloriosa - 11950
Canada - Montreal, Cathédrale, cloche Jean-Baptiste - 11684
Pologne - Stary Lichen, Josef - 11600
Allemagne - Dresden, Große glocke - 11511
Allemagne - Starnberger See - 11460
Allemagne - Erfurt, Maria Gloriosa - 11450
Pologne - Krakow, Zygmunt Dzvon - 11000
USA - Milwaukee, Solomon Juneau bell - 11000
Ukraine - Kiev, St-Sophia - 11000 (cloche fixe coptée)
Angleterre - York, Great Peter - 11000
Corée - Taejon - 11000
Malte - Memorial siege bell - 10898
USA - Washington D.C., National Cathedral - 10697
USA - Ann Arbor, Marion Leroy Burton Memorial Tower - 10695
Allemagne - Hannover, Marktkirche - 10630
USA - Lake Wales, Bok Singing Tower - 10544
France - Metz, la Mutte - 10500
Allemagne - Köln, Pretiosa - 10500
France - Reims, Charlotte - 10435
Philippines - Pan'Ay - 10400
Allemagne - Hannover, Christusglocke - 10360
Allemagne - Berlin, Freedom Bell - 10206
Autriche - Mösern, Friedensglocke - 10180
Allemagne - Gifhorn, Freiheitsglocke - 10100
Canada - Ottawa, Parliament Hill, Peace Tower - 10089
Espagne - Pamplona, Santa María la Real - 10060
France - Rouen, la Jeanne d'Arc - 10000
Etats-Unis - San Francisco, All is well bell (Paccard) - 10000
Canada - Ontario, Markham Bell, Anne - 10000
Suisse - Bern, Münster - 9940
Pays-Bas - Dordrecht bell - 9400
Espagne - Santiago-de-Compostelle, cloche Berenguela - 9200 (déposée, HS)

Vous pouvez voir la volée du gros bourdon de Liège ci-dessous, plus grosse cloche de Wallonie. C'est lors du plenum du 21 juillet 2010.

 

 

Ci-dessous, voici une série de listes plus détaillées pour quelques pays européens. A savoir que les poids proviennent d'autres sources que la liste située au dessus. Cela signifie que des poids controversés ou mal connus peuvent être variables. La liste du dessus est très contrôlée, celle ci-dessous l'est moins.

Les 20 premières plus grosses cloches d’Italie
- Rovereto – Maria Dolens – 22639 kg
- Plan de Corones, Brunico – Concordia 2000 – 18100 kg
- Messina – Cristo Re – 13200 kg
- Roma – San-Pietro di Vaticano – 11000 kg
- Roma – Torre del Campidoglio – 8745 kg
- Limatola – Campana del Giubileo – 8000 kg
- Catania - Cattedrale Santa-Agata - 7616 kg
- Loreto – Basilica, Lauretana – 7330 kg
- Siena – Torre del Mangia – 6764 kg
- Bergamo – Torre del Commune – 6500 kg
- Lana – Santa-Croce – 6148 kg
- Antillo - Campana dei Dispersi – 6000 kg
- Milano – Duomo – 5868 kg
- Piacenza – Torre Civica – 5398 kg
- Roma – San-Raffaele – 5140 kg
- Firenze – Santa-Maria del Fiore – 5100 kg
- Bolzano - Convento Muri – 5026 kg
- Assisi – Santa-Maria degli Angeli – 5015 kg
- Novara – San-Gaudenzio – 5000 kg
- Roma – San-Paolo Fuori le Mura, Pierpaola – 5000 kg

Les 20 premières plus grosses cloches d’Espagne
- Toledo - San Eugenio La Gorda - Catedral Primada – 14564 kg
- Pamplona - Catedral de Santa María la Real - La Mayor - 10060 kg
- Santiago De Compostela - Catedral do Apóstolo Santiago - Campá das horas - 6433 kg
- Santiago De Compostela - Catedral do Apóstolo Santiago - Berenguela - 6211 kg
- Valencia - Catedral de Santa Maria - El Micalet - 7514 kg
- Barcelona - Catedral de la Santa Creu - Campana de las hores - 7230 kg
- Murcia - Catedral de Santa María - Agueda-martillo - 6421 kg
- Granada - Catedral de la Encarnación - La Santamaría - 6335 kg
- Zaragoza - Catedral de El Pilar - La Campana de los Sitios - 6165 kg
- Toledo - Catedral Primada - San Sebastián - 5835 kg
- Sevilla - Catedral de Santa María de la Sede - Santa María - 5362 kg
- Murcia - Catedral de Santa María - María Madre de Dios - 4632 kg
- Toledo - Catedral Primada - Campana del Santo - 4632 kg
- Lleida - Seu Vella - Campana de les hores - 4632 kg
- Malaga - Catedral de la Encarnación - La gorda - 4162 kg
- Girona - Catedral de Santa Maria - El Bombo – 3971 kg
- Sevilla - Salvador - El Porrón - 3971 kg
- Santiago De Compostela - Catedral do Apóstolo - Mayor - 3560 kg

Les 20 premières plus grosses cloches de Suisse
- Bern, Berner Münster - Grosse Glocke – 9940 kg
- Berneck - Unserer Lieben Frau - Sakramentsglocke – 8759 kg
- Gossau – St-Andreas - Andreas glocke – 8695 kg
- Rorschach - Kirche Vadiani - Beerdigungsglocke – 8137 kg
- Herisau – St-Laurentius Herrgott – 8000 kg
- St-Gallen - Stiftskirche - Dreifaltigkeit – 7500 kg
- Hitzkirch – St-Pankratius - Stundenglocke – 7500 kg
- Pfäffikon – St-Meinrad - Dreifaltigkeit – 7040 kg
- Niedergösgen, Schlosskirche St-Anton Christkönigsglocke – 7020 kg
- Hochdorf – St-Martin - 7000 kg
- Aarau, St-Peter & Paul - Dreifaltigkeit – 6970 kg
- Fribourg – Kathedrale St-Nikolaus – 6950 kg
- Zofingen - Kirche Matthäus – 6867 kg
- Basel - Basler munster – Papstglocke – 6504 kg
- St-Nikolaus – Stadtkirche – 6504 kg
- Wil - Stadtkirche St-Nikolaus – 6403 kg
- Bern, Berner Münster - Mittagsglocke – 6395 kg
- Kreuzlingen - St-Ulrich – 6285 kg
- Lachen - Heilig Kreuz Festtagsglocke – 6250 kg
- Genf, Kathedrale St-Peter - La Clémence – 6238 kg

Les 22 premières plus grosses cloches d’Allemagne
- Köln – Dom – St-Petersglocke – 24000 kg
- Bochum – Rathaus – 14750 kg
- Neustadt / Weinstraße - Stiftskirche – 14000 kg
- Frankfurt – Dom – 11950 kg
- Dresden – Kreuzkirche - 11511 kg
- Starnberger See – Collection privée – 11468 kg
- Erfurt – Dom – 11340 kg
- Hannover – Marktkirche – 10360 kg
- Scheyern - Basilika Benediktinerabtei – 10100 kg
- Köln – Dom, Pretiosa - 10000 kg
- Schwarzach - Odenwald Wildpark – 9820 kg
- Berlin – Olympiastadion – 9635 kg
- Berlin – Rathaus – 9500 kg
- Köln – St-Kunibert - 9350 kg
- München - Deutsches Museum – 9250 kg
- Berg – Collection privée – 9200 kg
- Karlsruhe – Christuskirche – 9160 kg
- Würzburg – Dom - 9080 kg
- Hamburg – Michaeliskirche - 9040 kg
- Magdeburg – Dom – 8800 kg
- Hildesheim – Dom - 8686 kg
- Füssen – Festspielhaus – 8660 kg

Les 16 premières plus grosses cloches des Pays-Bas
- Dordrecht - O.L.V.Toren – 9830 kg
- Arnhem – St-Eusebiustoren – 9200 kg
- Delft - Oude Kerk – 8750 kg
- Groningen – Martinitoren – Salvator – 7850 kg
- Dordrecht - O.L.V.Toren – 6620 kg
- Groningen – Martinitoren – 6600 kg
- Utrecht – Domtoren – 6600 kg
- Den Haag – St-Jakobstoren – Jhesus klok – 6000 kg
- Rotterdam – Stadhuis – 5700 kg
- Dordrecht - Grote Kerk – 5608 kg
- Arnhem – St-Eusebiustoren – 5500 kg
- Middelburg – Abdijtoren - Lange Jan – 5500 kg
- Kampen – Nieuwetoren – 4700 kg
- Dordrecht - Grote Kerk – 4610 kg
- Venray – St-Petrus Bandentoren – 4150 kg
- Dordrecht - O.L.V.Toren – 4033 kg

Les 3 premières plus grosses cloches du Luxembourg
- Echternach, Basilique St-Willibrord - 6985 kg
- Echternach, Basilique St-Willibrord - 6820 kg
- Echternach, Basilique St-Willibrord - 5530 kg

Les 13 premières plus grosses cloches de France
- Paris – Basilique du Sacré Cœur – La Savoyarde – 18835 kg
- Sens – Cathédrale – La Savinienne – 16300 kg
[Le poids de cette cloche est contesté, il est possible que ça soit 11000 kg environ]
- Sens – Cathédrale – La Potentienne – 13660 kg
[Le poids de cette cloche est contesté, il est possible que ça soit 8000 kg environ]
- Paris – Cathédrale Notre-Dame – Emmanuel – 12800 kg
- Reims – Cathédrale – Charlotte – 10640 kg
- Metz – Cathédrale – La Mutte – 10500 kg
- Bordeaux – Cathédrale – Ferdinand-André – 10000 kg
- Lisieux – Basilique – Thérèse – 9800 kg
- Rouen – Cathédrale – Jeanne d’Arc – 9780 kg
- Strasbourg – Cathédrale – le bourdon – 8900 kg.
- Marseille – Basilique ND de la Garde – Marie-Joséphine – 8234 kg
- Nantes – Cathédrale – Charles-Marie – 8069 kg
- Montbrison - Collégiale Notre-Dame d'Espérance – Sauveterre – 8000 kg

Les 37 premières plus grosses cloches de Belgique
- Tournai - Cathédrale - 9100 kg
- Koekelberg - Basilique - 8352 kg
- Liège - Cathédrale - 8227 kg
- Mechelen - Sint-Romboutskathedraal - Nieuwe beiaard - 8160 kg
- Mechelen - Sint-Romboutskathedraal - Salvator klok - 8129 kg (aussi évaluée à 8884 kg)
- Maredsous - Monastère - 8000 kg
- Lier - Sint-Gummaruskerk - 7638 kg
- Leuven - Universiteit - 7096 kg
- Gent - Belfort - Triomfante klok - 6664 kg
- Bruxelles - Cathédrale - Salvator - 6645 kg
- Antwerpen - O.L.V. Kathedraal - Carolus klok - 6434 kg
- Gent - Belfort - Klokke Roeland - 6200 kg
- Kortrijk - OLV kerk - Michiels klok - 6100 kg
- Mechelen - Sint-Romboutskathedraal - Karel klok - 6000 kg
- Brugge - Belfort - Triomfklok - 5700 kg
- Leuven - Universiteit - 5500 kg
- Mons - Beffroi - Cloche Barbieux - 5500 kg
- Tournai - Beffroi - Bancloque - 5500 kg
- Brugelette - Pairi Daiza - Cloche chinoise - 5500 kg - Poids estimé
- Antwerpen - O.L.V. Kathedraal - Gabriel klok - 5300 kg
- Liège - Saint-Martin - Cloche Slégers - 5230 kg
- Liège - Saint-Denis - Cloche Causard - 5071 kg
- Kortrijk - Sint-Maartenskerk - 5060 kg
- Antwerpen - Sint-Pauluskerk - 4625 kg
- Tournai - Cathédrale - Marie-Etienne - 4600 kg
- Liège - Cathédrale Saint-Paul - Paula - 4581 kg
- Brugge - Sint-Salvatorskathedraal - 4497 kg
- Gent - Belfort - 4459 kg
- Gent - Sint-Baafskathedraal - 4300 kg
- Leuven - Sint-Pieterskerk - 4280 kg
- Mechelen - Sint-Romboutskathedraal - Karel klok - 4235 kg
- Antwerpen - O.L.V. Kathedraal - 4200 kg
- Brugge - Belfort - Halfuurklok - 4150 kg
- Koekelberg - Basilique - 4140 kg
- Ath - Eglise St-Julien - 4070 kg
- Laeken - Notre-Dame - 4035 kg
- Brugge - OLV kerk - 4000 kg

***

Ci-dessous, cette petite liste descriptive ne reprend pas l'exhaustivité des gros bourdons. Nous le pourrions... Ce n'est pas forcément bien difficile. Cependant, nous avons choisi de ne reprendre que les plus belles, c'est à dire surtout celles qui ont la plus jolie sonorité. A défaut, quelques-unes complètent, parce qu'elles sont originales. Quant à commenter les Seong-Deok, Chion-In et autres du genre... Que pourrait-on dire de plus que : casserole atomique ? Voilà donc en quelques mots les meilleures !

Mingun Bell – Située à Mingun, à côté de Mandalay, en Birmanie. A ne pas confondre avec Bell of Dhammazedi, la plus grosse cloche du monde, qui repose au fond de la mer. Notre Mingun Bell aurait été fondue en 1790, par un fondeur anonyme. Elle a un diamètre de 4,95 mètres pour une hauteur de 3,66 mètres. Les photos révèlent un très gros instrument, qui semble être tinté avec de petits troncs d'arbres prêtés aux touristes. Pas de tronc d’arbre du type 'moine japonais' n'est visible. Le poids de cet instrument est fort variable selon les littératures, toutes pleines d’emphase. Le poids de 90000 kg semble celui le plus répandu, et en tout cas celui indiqué sur place. La sonorité est très bizarre, elle est indéfinissable. Un bourdon très grave existe, mais ne forme plus une note humainement perceptible. Une sonorité de mi 0 est perceptible, probablement une harmonique de tierce ou je ne sais pas... La sonorité n'est pas très belle. L'instrument a une pince bien ébréchée, un beau métal reluisant et quelques jolis filets. On sent la beauté de l'âge ! L'intérieur est tagué à la craie par des milliers de touristes. L'épigraphie est simple, il est mentionné 55555 en chiffres birmans. Cela indique le poids, qui serait alors de 90500 kg.

Serguiev Possad - Il s'agit d'un gros bourdon appelé Tsar Kolokol (comme le très connu), qu'il est important de ne pas confondre avec la Tsar Kolokol III du Kremlin (nous ne traitons pas le sujet de cette cloche parce qu'elle est cassée et qu'elle n'a jamais sonné). La cloche de Serguiev Possad est posée à ce qu'en francisé, on appellerait Trinité-Saint-Serge (Trinity-Sergius Lavra), à (anciennement) Zagorsk, en Russie. Son poids est de 72 tonnes. Ca ne parait pas incohérent pour la Russie. La date de pose est 2004 et la fonderie serait de Saint-Petersbourg. Le diamètre est de 4,50 mètres et la hauteur de 4,50 mètres. Nous ne connaissons rien à son propos.

Gotemba Bell - Ce bourdon se situe dans le parc Gotemba au Japon, Shizuoka, près du mont Fuji. C'est une cloche assez récente (2006), fondue par Eijsbouts, à la commande de Shoji Kiyozaku. Elle porte en épigraphie un grand oiseau en vol, le 'Tori' qui représente le parc Gotemba (tokinosumika). C'est une épigraphie rare et tout à fait esthétique. Le cerveau comporte de très nombreuses étoiles, la lune et des planètes. Les anses sont carrées. Le texte de dédicace est : Vivos Voco, plango Mortuos, frango Fulgura, Eijsbouts Astensis me fecit anno MMVI. La cloche pèse 36250 kg, a un diamètre de 3,82 m et 3,72 m de haut. Le battant fait 1550 kg. Les fours d'Asten n'étaient pas suffisants pour une telle capacité d'airain. De ce fait, la cloche a été fondue à la fonderie Wärtsilä à Drunen. Elle sonne le do, mais assez rapidement, une sonorité mi b puissante prend le dessus. Il est extrêmement difficile de lui attribuer une note. Eijbouts évoque quant à eux aussi le mi b. Elle est sonnée de manière manuelle. Elle est placée dans un énorme carcan. Des cordes permettent de la mettre en branle. Elle est très probablement en rétro-mitigé. Le son tiré de cet instrument est sourd, mais il est aigu pour un instrument de cette taille.

Millenium bell - Ce bourdon se situe à Newport, Ky, USA, il est plus communément appelé World Peace Bell. Il pèse 33285 kg et fait 3,70 mètres de diamètre, 3,65 mètres de haut. Il a été commandé par la Millenium Monument Company. Ce bourdon a été béni le 31 décembre 1999 et sonné pour la première fois au nouvel an 2000. Ce bourdon fait partie de la série des cloches de la paix, il y en a une vingtaine. Il a été fondue par Paccard. Etant donné que les fours n'avaient pas la capacité suffisante, ce fut la fonderie de l'Atlantique à Nantes qui accueillit les ouvriers campanaires. Le 11 Décembre 1998, ce fut la terrible épreuve : une coulée de 6 minutes. Elle comporte le texte : The World Peace Bell is a Symbol of Freedom and Peace. Honoring Our Past, Celebrating Our Present and Inspiring Our Future. De l'autre côté, on voit trois personnages de nationalités différentes se serrer la main sur un fond de carte du monde. D'après moi, elle sonne le ré, ou plutôt do#, bien que ça soit extrêmement difficile à déterminer, étant donné que des partiels très aigus prennent le dessus. Elle a un son difficilement appréciable.

Dicke Pitter - Ou la St-Petersglocke, Köln, Kölner Domgeläut, Allemagne. Dicke Pitter signifie le Gros Pierre. C'est la reine des cloches. C'est la plus belle sonnerie du monde. Ces commentaires ne sont empreints d'aucune modestie. Il faut dire que cette sonnerie surpasse en qualité de très loin, très très loin, toutes les autres. Le son est magnifique. Il sonne le do, très pur. Il est accompagné de Pretiosa, un des bourdons connu comme étant des sonorités les plus réussies au monde (c'est d'ailleurs une cloche médiévale). Bémol : le plenum est tellement conséquent qu'il engendre un brouhaha pas forcément du plus agréable. Un duo Dicker-Pitter et Pretiosa est plus joli. Elle a été fondue en 1923 par Heinrich Ulrich à la fonderie : Glockengießerei située à Apolda. Son diamètre fait 3,22m. Le battant fait 800 kg. Le 6 février 2011 à 9h38, un grave accident a touché cette cloche. Elle a perdu son battant, qui s'est décroché net près de la bélière. Ce battant a démoli une barrière, frappé un mur et ensuite écrasé le plancher. Autant dire qu'il ne fallait pas être dans le coin... Heureusement la cloche n'a rien. Elle porte en inscription : Im Jahre 1922 nach Christi Geburt 600 Jahre nach der Domweihe unter der Regierung des Papstes Pius XI des Erz-bischofs Karl Joseph Kardinal Schulte // Unter der Amtsführung des Dompropstes Arnold Middendorf des Domdechanten und Weihbischofs Petrus Lausberg der Domkapitulare Winand Blank // Arnold Steffens Joseph Romunde Karl Cohen Joseph Vogt Adolf Ott Friedrich Graf Spee Otto Paschen Christian Berrenrath Joseph Stoffels wurde // ich zu Apolda vom Meister Heinr. Ulrich gegossen die Mittel gaben das deutsche Reich der preußische Staat und vaterländisch gesinnte Bürger Kölns. L'épigraphie est complété par une figure de Christ, avec l'inscription : O König der Herrlichkeit. Une figure de St-Pierre, avec l'inscription : St. Peter bin ich genannt, schütze das deutsche Land geboren aus deutschem Leid ruf ich zur Einigkeit. Est complété par les armes du chapitre et les armoiries de la ville de Köln. Sur les côtés, on trouve les figures de deux saints locaux, St-Ursula avec l'inscription : bitt für uns, et St-Gereon, avec l'inscription : bitt für uns. Les anses sont fabuleuses, elles représentent des lions superbes. Le cerveau est composé d'une frise d'anges se donnant la main. Dans cette cloche, tout est monumental et magnifique ! A savoir que cette cloche est souvent répertoriée comme la plus grosse du monde. Comme on le voit, c'est inexact. Elle est la plus grosse cloche en lancé franc. Les autres sont en rétro-mitigé ou similaire, enfin donc elles tournent sur elles-mêmes tandis que celle-ci est lancée. C'est autrement plus impressionnant... Elle est souvent répertoriée comme ayant le son le plus grave du monde (en matière de cloche). Si l'on exclue les cloches chinoises et russes, qui sont coptées ou tintées, c'est exact.

Maria Dolens - Ce bourdon se situe à Rovereto, au nord de l'Italie. C’est une cloche de la paix, placée dans une solide armature à ciel ouvert, dans un cadre de toute beauté. Ce bourdon est plus souvent appelé : Campana dei Caduti, la cloches pour les « tombés ». Encore une fois, elle est prétendue comme étant la plus grosse du monde (site officiel de Rovereto). Nous n’ajouterons pas de commentaire… Cette cloche a été fondue à Trento, en 1924, refondue en 1939, refondue en 1960 à la fonderie Capanni de Castelnovo. Elle aurait été installée en 1965. Elle a un diamètre de 3,21 mètres et une hauteur de 3,36 mètres. Le battant fait 600 kilos. Elle est plus ou moins en rétrograde à joug arqué (ou rétro-mitigé ?), le battant frappe le bas. Cette cloche sonne le mi. Elle est l’exemple type de la casserole géante. Elle est encore pire que Gotemba bell et Millenium bell, déjà que ces deux bourdons ne sont pas terribles. La sonorité est ondulante, ce qui nous fait supposer des phénomènes vibratoires altérant très profondément les harmoniques. Maria Dolens a donc une sonorité catastrophique. Du côté de son aspect, c’est une cloche du plus extraordinaire, quelle beauté ! Les anses sont des aigles, d’une grande finesse. La pince possède des filets en vaguelettes, fort réussis. En robe, une frise esthétique figure des humains. En épigraphie, il est inscrit : Dormite in umbra noctis, laetamini in lumine Christi, dum aere iungo populos, et vestras laudes celebro. Le cerveau possède des étoiles. Sur la panse, on trouve la figure de l'Ecce Homo, qui représente l’humanité tourmentée et glorifiée. En résumé, Maria Dolens est intéressante pour son caractère de casserole géante, c’est le meilleur exemple en la matière.

Die Pummerin – Cette superbe cloche est située dans la Stefansdom de Wien, en Autriche. Après Petersglocke, c’est la seconde reine des cloches – elle est d’ailleurs appelée die Königin von Österreich. Pour une raison que je ne sais expliquer, c’est ma préférée de toutes. Sa sonorité est ample, ronde, grave, impériale. Elle est qualifiée de troisième plus grosse cloche de volée en Europe par Wikipedia, ce qui est exact. Elle pèse 20130 kg, a un diamètre de 3,12 mètres et une hauteur de 2,94 mètres. Le battant fait 800 kg. Elle a été coulée le 5 septembre 1951, à St-Florian, à partir du métal de la vieille Pummerin. Elle possède en épigraphie trois figures : celle de la Sainte-Vierge, une scène du siège de Vienne par les Ottomans en 1683, une scène de l’incendie de 1945. Les anses sont du plus formidable ! Ce sont des têtes de turcs plutôt expressives. A la pince, une frise gothique. En dédicace, le texte suivant : FVSA EX PRAEDA TVRCORVM VRBE EXSANGVI HOSTIS POTENTIA FORTITER SVPERATA IVBILANTE - CONFRACTA INCENDII AESTV RVI EX TVRRI VASTATA VRBE BELLO ANGOREQVE GEMENTE - RESTAVRATA THEODORO CARDINALI INNITZER HENRICO GLEISSNER NAVANTE GEISZ CAROLO OPIFICE CONSECRATA REGINAE AVSTRIAE VT POTENTI EIVS PRECE SIT PAX IN LIBERTATE. Notons que cette épigraphie possède des chronogrammes. A priori, elle sonne en lancé franc. Elle sonne le ré, d’une note franche et agréable. Une particularité : le plenum montant est du plus agréable. On n’a pas l’impression de brouhaha imprécis. C’est à mon sens un des plus beaux plenums, meilleur que Strasbourg. Elle sonne assez peu étant donné que la tour est fragilisée. Depuis quelques années, les vibrations sont suivies sur ordinateur, afin de minimiser les dégradations.

Markham Bell - Le bourdon est située dans la cathédrale Markham, dite de la Transfiguration, de culte slovaque byzantin, au Canada, Ontario. Cela a été fondu sur la commande de la Slovak Greek Catholic Foundation. Il fait partie de ce qui est réputé être la plus grosse sonnerie du monde, ce que je ne suis pas en mesure de vérifier. Les trois cloches concernées sont Etienne, Anne, Daniel. Elles ont été fondues par Paccard en 1985. Etienne, qui nous intéresse, pèse 19000 kg, a un diamètre de 3,00 mètres, une hauteur de 2,40 mètres. Le ton m'est inconnu, Paccard évoque Ré - Fa - La. Le montage est à joug fortement arqué, mais je n'en sais pas plus. Paccard titre la sonnerie à 19 tonnes, 10 tonnes, 6 tonnes. Quelques sources mentionnent un poids de 16 tonnes, ce qui semble erroné. Il semble être appelé Stephen sur place. L'épigraphie semble riche, avec de grands personnages sur la panse, mais peu d'images existent.

La Savoyarde – Il s’agit de la plus lourde cloche de France. Elle est posée dans la tour campanile du Sacré-Cœur de Paris. Elle pèse 18835 kg, elle fait 3,03 mètres de diamètre et 3,60 mètres de hauteur. Le battant fait 850 kg. Elle a été coulée le 13 mai 1891. D’après Paccard, l’instrument donne un contre-ut grave. Cette donnée assez compliquée peut être résumée par la note do. Pour notre part, nous entendons aussi un do, mais il est altéré par des harmoniques aigües étranges. C’est une note aigüe pour un instrument de cette taille. D’après Paccard : Auparavant montée en lancé-franc, elle fut installée en rétro-lancé en 1947, car elle exerçait trop de pression sur son beffroi. Cette cloche a une sonorité imposante et peu rassurante. Elle n’a pas une sensation de rondeur, comme Emmanuel de Notre-Dame.

Concordia bell - Les informations sur ce gros bourdon sont assez dures à obtenir. C'est une cloche de la paix, située en Italie, dans le Val Pusteria, Süd-Tirol. Elle est située proche de Brunico, dans une partie de l'Italie où l'on parle allemand, ce qui peut être confus parfois, surtout que la cloche a un profil germanique. De manière originale, elle semble se situer au Mont Kronplatz, à 2275m d'altitude, dans un chouette paysage enneigé. Elle fait 18100 kg, 3,10 mètres de haut. Son diamètre fait 3,11 mètres. Elle a été fondue par la fonderie Oberascher de Salzburg (Autriche). Elle possède une énorme épigraphie sur le cerveau : Donet deus populis pacem, ce qui signifie, Dieu donne la paix aux hommes. Le nom Concordia est inscrit en relief, avec des colombes entre certaines lettres à la pince. Elle possède en décor des personnages qui se donnent la main. Effet voulu ou pas, l'épigraphie ne donne aucun sentiment de finesse. En plus de ça, elle est déjà corrodée... Au cerveau, entre une lune et une étoile, un grand 2000, qui représente la date de fonte (cloche de millénaire). Les anses sont sans décor. De l'autre côté de la panse, un énorme christ en croix et de part et d'autre, des gens qui s'agenouillent. Elle sonne un mi catastrophique. La sonorité est aussi mauvaise que Maria Dolens. Ce n'est rien d'autre qu'une casserole géante. La note est ondulante, imprécise, étrange et indéfinissable. Honnêtement, ce n'est pas beau. La particularité, c'est qu'en volée, elle monte extrêmement haut. Elle n'est pas tournante mais c'en est pas loin, elle va un peu au delà de la station horizontale. C'est très impressionnant ! Elle possède un volumineux mouton, mais le battant frappe le haut.

Wanamaker bell - Tout comme les cloches anglaises, il est difficile d'obtenir des informations sur les cloches américaines, probablement pour une raison de culture complètement paranoïde. Les gars ont des difficultés à monter aux clochers. Ici d'autant plus, c'est dans une structure privée. Wanamaker bell est donc une cloche qui nous restera quasiment inconnue. Elle est située à Philadelphia, elle est souvent appelée The Founder's Bell. Elle pèse 17250 kg, elle a un diamètre de 2,90 mètres, elle a été coulée par Gillett & Johnston en 1926 (Croydon, England). Elle est située dans une coupole au sommet d'un gros building assez moche, enchâssée dans une structure métallique, le tout au dessus de la PNB-First Union Bank. Elle semble pouvoir partir en volée, bien que certaines sources sérieuses (dont Gcna), mentionne qu'elle ne part plus actuellement. Si le montage est identique à celui de la fondation - probable - elle a un joug très arqué. L'absence de volée serait due au fait que la structure du bâtiment n'est pas adaptée, sous réserve... Elle est longuement tintée par un mécanisme d'horloge monumentale sympa. Al'oreille, elle sonne un Ré. La sonorité n'est pas désagréable. Philippe Simonnet précise : il y a un Ré et un Sol, le Ré est la fondamentale, le Sol est la quarte virtuelle. Plus la note est grave, plus on entend la quarte. Et quand la note est grave et le profil léger, la quarte devient plus évidente que la fondamentale. Ce phénomène commence en dessous du Fa 3. Nous ne savons rien d'autre sur cette cloche.

Great Paul - Tout comme l'ensemble des cloches anglaises, les informations tombent au compte-goutte. Elle est située dans la cathédrale Saint-Paul de Londres. Cette cloche pèse 17000 kg, elle a un diamètre de 2,97 mètres, pour une hauteur inconnue. Elle a été fondue par Taylors de Loughborough en 1881. Sa note est un mélange de do# et de fa#. La cathédrale la cite officiellement à do#. C'est dur à déterminer ! La note n'est en tout cas pas désagréable et se rapproche de l'ambiance de celle de la Savoyarde. Le battant frappe le haut et la cloche a un mouvement très lent. Nous pensons que c'est un rétro-lancé. Une très grande particularité, c'est qu'elle n'a pas été accordée par alésage. La capacité de l'époque était dépassée. Notons que le battant est assez bruyant, ce qui est dommage. Il parait qu'on entend très mal ce bourdon depuis le sol.

Zikmund Zvon – C’est un bourdon situé dans la cathédrale Sint-Vitus, à Praha, en République Tchèque. La documentation est parfois dure à dénicher pour cause de variations de mots, il s’agit de la Katedrála Svatého Víta et de la Zvon Zikmund, ce qui facilite les choses. Ce bourdon a un diamètre de 2,56 mètres, une hauteur de 2,03 mètres. Il pèse 16500 kg. Quelques sources le mentionnent à 18000kg, 13500 kg, à 10900 kg, ce qui semble erroné. Cette donnée est donc assez disparate ; vu le diamètre mesuré, le poids de 16500 nous parait plausible pour un profil lourd. Manousek, fondeur de cloches, quant à lui pense retrancher 3 tonnes à l'instrument, ce qui n'est pas exclu si c'est un profil léger. Ce n'est pas évident à déterminer... Il a été fondu par Thomas Jarusch en 1543 ou 1548 ou 1549. Le vrai nom est Tomáš Jaroš, de Brna. Vu l’historique de l’activité de ce fondeur, la date de 1548 nous semble toute indiquée. Cette cloche est sonnée manuellement par quatre sonneurs. Quatre cordes sont reliées à de larges volants. Ils font cette activité sans aucune protection auditive ! Il est parfois mentionné 8 sonneurs, mais cela semble erroné. L’épigraphie est d’une qualité assez fabuleuse ! On trouve la dédicace, dans un grand rectangle : ANNO DOMINI MDXLVIII AD HONOREM DEI OMNIPOTENTIS ET BETISSIMAE VIRGINIS GENITRICIS DOMINI NOSTRI IESVS CHRISTI NEC NON ET SACTORVM VITI . VENCESLAI . ADALBERTI . SIGISMUNDI . PROCOPII LVDMILAE PATRORVM ECCLESIAE PRAGEN. SERENISSIMVS AC INVICTISSIMVS PRINCEPS DOMINVS DNOS FERDINANDVS ROMANORVM . HVNGARIAE . BOHEMIAE . ZC . REX . INFANS HISPANORVM ARCHIDUX AVSTRIAE ZC HANC CAMPANAM FVNDI IVSSIT OB REMEDIVM ET SALVTEM ANIMAE SVAE AC SERENISSIMAE ANNAE REGINAE CONTHORALIS SVAE CHARISSIMAE FILIAE WLADISLAI OLIM REGIS HVNGARIAE ET BOHEMIAE. SIT DEO OPTIMO MAXIMO HONOR LAVS ET GLORIA PER OMNIA. Les anses sont décorées par des visages animaux, dont les barbes se transforment en feuillage d’acanthe. En robe, une grande figure de christ en croix, avec des personnages à ses pieds, le tout très soigné. En fourniture, une frise gothique. En pince, des ronds qui sont des médaillons variés. Dans un plus petit carré, en dessous d’une figure extrêmement soignée : THOMAS IAROSCH BRVNENSIS AVXILIO DIVINO ME FVDIT. Il y a 25 médaillons supplémentaires, tous différents, qu’il serait long de citer. En résumé, c’est une cloche exceptionnelle. Le cerveau possède quant à lui une frise de personnages très variés. Ce n’est pas rien… Le 15 juin 2002, un accident grave toucha cette cloche. La jambe du battant s’est rompue aux alentours de 18 heures, allant s’écraser plus bas. Je cite : La masse d'une demi-tonne est tombée à travers le sol du clocher. Si des poutres ne l'avaient pas retenue, elle aurait pu briser la voûte de la cathédrale. Le battant pesait à l’époque 500 kg. Petr Rudolf Manousek, fondeur de cloche tchèque reconnu, explique qu’il aura fallu de nombreux mois pour avoir un remplacement, cela amena le remplacement au 28 septembre. Notons que le battant actuel est absolument énorme. Il est si lourd qu’il faut qu’un homme entre dans la cloche en début de mouvement pour le lancer. La rupture du battant est considérée comme signe d’éventuelle catastrophe et à ce moment là, le peuple fut assez inquiet, d’autant plus que cet accident est arrivé le jour des élections. Deux mois après, le pays a connu des inondations catastrophiques. Notons que les pages Wikipedia tchèques sont très bien faites.

Bochum glocke - Cette cloche est située à Bochum en Allemagne. Elle pèse 15000 kg. Elle a été fondue par la Bochumer Verein. Elle a été fondue en 1867, comme une attraction à l'exposition universelle de Paris. Elle a un diamètre de 3,13 mètres. Elle ne sonne plus, pour une raison inconnue, peut-être pour des causes de dommage de guerre. Elle n'a plus de battant. Elle est exposée au Town Hall plaza, en face de l'hôtel de ville de Bochum. Tout laisse à penser que c'est une cloche en acier, ce qui semble être la spécialité de la Bochumer Verein. Jacob Mayer aurait d'ailleurs inventé en 1850 l'acier coulé, une innovation technique importante dans le développement de l'industrie sidérurgique. Elle est en assez mauvais état, il nous semble lire une assez importante fissure au cerveau. Une récente couche de peinture antirouille et une épigraphie peinte fait assez... kitch... Elle est malheureusement assez fortement taguée, autocollantisée... Enfin donc aucun respect. Elle porte l'inscription : Angefertigt im jahre 1867 für die Weltausstellung in Paris. Gewicht 15000 kg. Durchm. 10 Fuss oder 3,13 mtr. Gegossen V. Bochumer Verein I. J. 1867. Elle sonnerait le ré.

Lichen Stary Dzwon - Ce bourdon est situé à Lichen' Stary en Pologne. C'est la plus grosse cloche de Pologne après Zygmunt w (de) Krakowie et Tuba Dei w (de) Toruniu (Torun). Nous parlerons de la première ensuite. Notre bourdon s'appelle Maryja Bogurodzica. Cela signifierait Marie, Mère de Dieu. Il est prétendu sur le site officiel de Lichen' Stary que c'est la troisième plus grosse cloche d'Europe. C'est erroné. Elle a un poids de 14370 kg, un diamètre de 3,12 mètres, une hauteur de 4,40 mètres. Le battant pèse 400 kg. Elle provient du fondeur Paolo Capannni de Castelnuovo Nei Monti en Italie. La cloche a été placée dans le beffroi le 30 Novembre 1999, elle a été consacrée par l'archevêque Józef Kowalczyk le 25 Juin 2000. La cérémonie d'inauguration a appelé 100.000 fidèles. On ne fait pas dans le détail en Pologne ! Elle sonne le do. La note est très grave et très dure. Elle n'est pas ample comme St-Petersglocke, mais brève, métallique, terne. Elle ressemble à s'y méprendre à Hervormde Grote de Martinikerk. Ca nous fait penser en de nombreux points à une cloche en acier, mais pourtant ça ne semble pas être le cas. Le site officiel mentionne qu'il s'agit de bronze (Wykonany zostal ze spizu). Ce n'est pas une sonorité à franchement parler agréable. C'est très sombre, un peu sinistre, cela évoque une armée funèbre. Au niveau montage, le battant est bizarre. Il est fin, il n'y a que là que cela se voit pour le moment, il se termine en pointe. Il frappe le bas. Nous ne savons pas déterminer son montage, rétrograde ou rétro-mitigé. Par contre, il nous semble que l'entrainement est de la volée linéaire. Il n'y a aucune chaîne. Du côté épigraphie, cette cloche est un roman ! Il faudrait plusieurs pages pour tout recopier. La robe possède un immense médaillon du Pape Jean-Paul II. On trouve aussi : la naissance de Jésus, une scène de la vie de Saint-Adalbert, l'église Lichen, une chapelle, l'apparition de Notre-Dame de Lichen. Pour chacune des six sections apparaît comme un aigle l'emblème de la Pologne. Les aigles sont tous différents, dont chacun se réfère à une période de l'histoire de la Pologne. Les anses sont des aigles et sont tout à fait exceptionnelles.

Neustadt Kaiserglocke - Ce bourdon est placé dans la cathédrale de Neustadt, en Allemagne. Cette cloche pèse 14000 kg. Certaines sources la mentionnent à 14500 kg. Elle a un diamètre de 3,21 mètres. Elle est en acier. Elle est réputée être la plus grosse cloche en acier du monde. Si l'on exclut la cloche chinoise YongNing, en fer, alors il est bien possible que ce soit la plus grosse cloche d'acier. On l'appelle aussi Kaiser-Ruprecht-Glocke. Elle provient de la Bochumer Verein, de Bochum, en 1949. Cette cloche n'a pas un son dur, terne et sec comme on pourrait s'y attendre pourtant. C'est un son rond, très sourd et peu mélodieux. Cependant, la note est plutôt précise. Elle sonne le mi bémol. Il est quasiment impossible de trouver de la documentation sur cette cloche (et c'est bien dommage). Le peu de photos disponibles montre des instruments très corrodés.

Big Ben - C'est la cloche la plus connue du monde. Elle repose dans le Palace of Westminster, Houses of Parliament. Elle fait 13500 kg. Elle a un diamètre de 2,74 mètres, une hauteur de 2,20 mètres. Elle a été fondue par Mears & Co de Whitechapel en 1858. C'est une cloche d'horloge, et plus précisément un timbre. Elle ne part jamais en volée. Elle est placée derrière des grilles, ce qui fait qu'elle est impossible ou presque à photographier de manière esthétique. Big Ben est réglée chaque année à l'aide de pièce de 1 penny. Si Big Ben retarde, on enlève une pièce du pendule. Si Big Ben avance, on ajoute une pièce. D'après Wikipedia : Le son de la cloche Big Ben est dû au fait que celle-ci s'est fissurée en 1859, à peine deux mois après son installation officielle, ce qui lui donne une tonalité très distinctive. Pour des raisons techniques, la cloche est orientée de manière à ce que le marteau ne frappe pas la fissure. On relève en effet : In September, a mere two months after it officially went into service, Big Ben cracked. Once again Denison's belief that he knew more about bells than the experts was to blame for he had used a hammer more than twice the maximum weight specified by George Mears. A noter que le marteau est énorme, encore aujourd'hui, il fait rien qu'à lui seul 200 kg. Les inscriptions sont : This bell was cast by George Mears of Whitechapel for the clock of the Houses of Parliament under the direction of Edmund Becket Denison QC in the 21st year of the reign of Queen Victoria in the year of our Lord MDCCCLVIII. Nombreux sont les anglais qui pensent que Big Ben est la plus grosse cloche d'Angleterre. Comme nous le savons maintenant, Great Paul à St-Paul's Cathedral et Great George à Liverpool, sont plus lourds.

Santa Maria de Guadalupe - C'est un bourdon situé à Mexico, au Mexique, ce qui est une chose peu banale pour nous (eh non, ce n'est pas une cloche allemande !). Elle pèse 13154 kg. Nous ne savons rien sur son compte, si ce n'est qu'elle sonne très exactement le mi. Sa sonorité est plutôt banale, voire légèrement mauvaise. Il y a bien pire (nous l'avons vu), disons que chose certaine est que cette cloche n'est pas accordée par alésage, vu son son dur et terne. Si nous choisissons d'évoquer cet instrument, c'est pour son mode de tintement. Cette cloche est un timbre. Elle ne peut pas partir en volée. Elle est accrochée fort en hauteur. Une longue (et balaise) corde pend du battant. Un homme se saisit de la corde et entraine le battant à sa volonté. C'est une coptée. Ce qui est très particulier, c'est que plusieurs cloches sont ainsi coptées et se répondent. Interrogé à l'aveugle sur la sonnerie, nous aurions juré à tous les diables qu'il s'agissait de la sonnerie de Rostov sur le Don, tant la snorité fait coptée russe. A noter que de similaires systèmes de coptées existent, avec des dizaines de cloches et une codification rythmée de la sonnerie.

Emmanuel - Ce gros bourdon est situé dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. C'est le bourdon le plus connu après Big Ben. Bien que de très bonne facture, sa réputation est surfaite par rapport à la qualité des gros bourdons allemands et autrichiens. Je conteste l'information : (ce bourdon) demeure aujourd’hui l’un des plus beaux vases sonores d’Europe, sinon le plus remarquable comme s’accordent à le dire les campanologues. La sonorité est extrêmement belle mais celles de Köln, Wien, Trier, Bern, Dresden, et d'une manière générale les cloches germaniques, sont si ce n'est supérieures, au moins comparables. Il faudrait un peu arrêter de se prendre pour le centre du monde et s'ouvrir à d'autres cultures... Afin de rester factuel, voici les données en ma possession : Elle pèse 12800 kg. Elle a un diamètre de 2,62 mètres, une hauteur réputée identique. Elle a été fondue par Nicholas Chappelle, Gillot & Moreau en 1685.Très peu de données fiables sont disponibles, à l'identique de la Savoyarde, ce qui ne m'étonne nullement. Le battant pèse 490 kg, la cloche sonne plus ou moins le fa# d'après le site de la cathédrale, de notre côté nous y entendons un mi assez clair, mais ce n'est pas évident. Les valeurs parfois annoncées de 16000 kg sont fausses. Sans avoir tout le détail, la décoration semble assez modeste. Au cerveau, une frise de feuilles assez rondes. Au dessus, une dédicace en deux lignes. On y lit : Quæ Prius Jacquelina, Joannis comitis De Monte Acuto Donum Pond. XV. M. Nunc Duplo Aucta, Emmanuel-Ludovica-TheresiA Vocor a Ludovico Magno ac Maria Theresia ejus conjuge nominata, et a Francisco Harlay primo ex Archiepiscopis Parisiensibus Duce Ac Pari Francis Benedicta. Die XXIX. Aprilis MDCLXXXII. A la pince, une petite ligne, on y lit : Florentin Le Gvay, Natif Et Maistre De Paris, M'a Faicte - N. Chapelle. J. GlLLOT. F. MOREAU M'ONT FAICT EN 1685. En figure, un petit personnage peu lisible.

Zygmunt Bell - Ce bourdon est situé à Krakow, en Pologne. Attention à ne pas confondre avec Praha, qui porte presque le même nom. Ce bourdon a été fondu par Hans Beham, de Nuremberg, Allemagne, en 1520. Il est parfois mentionné qu'il pèse 12700 kg. La mesure officielle serait 12600 kg. Disons que ça se trouve un peu entre les deux ! Le diamètre est de 2,42 mètres et la hauteur de 2,41 mètres. Elle sonne le ré. La sonorité est impossible à déterminer, beaucoup d'harmoniques s'expriment. On peut lui qualifier de nombreuses notes. C'est une belle sonnerie à l'ancienne, ample et vibrante. Elle n'est pas désagréable, bien que la sensation est celle d'une grande brutalité. Le battant claque un peu. La note officielle est un fa 0, ce qui correspond à la fondamentale, et de n'est pas illogique. Le montage de la cloche ne nous est pas connu mais le battant touche le haut. Une équipe de dix personnes est nécessaire pour tirer quatre cordes de volée, attachées à une structure de leviers. La cloche a un mouvement rapide et violent, nous penchons donc pour un montage en lancer franc. De plus, la chasse du battant est extrêmement grande ! Bon point pour ce lieu, ça se visite de manière touristique. Si ce n'est pas du bonheur et de la pédagogie ! Du côté épigraphie, elle est à l'ancienne. C'est une belle épigraphie, bien que simple. Le nom du fondeur en grandes lettres capitales, un trèfle, le mot Nurnberg. Au cerveau, une frise gothique. Les anses sont à godrons. L'inscription est la suivante : Bogu Najlepszemu, Najwiekszemu i Dziewicy Bogurodzicy, s'wietym patronom swoim, znakomity Zygmunt, król Polski, ten dzwon godny wielkos'ci umyslu i czynów swoich kazal sporzadzic' Roku Pan'skiego 1520. En figures, il y a Saint-Sigismond et Saint-Stanislas, l'image de l'aigle polonais.

Gloriosa - Ce gros bourdon est posé dans la cathédrale de Frankfurt (Kaiserdom St. Bartholomäus), en Allemagne. Il pèse 11950 kg. Il a été fondu par Hermann Große en 1877. Il a un diamètre de 2,58 mètres pour une hauteur de 2,66 mètres. Il sonne le mi. Sa sonorité est extrêmement belle. Pleine de puissance et de résonance, cette cloche sonne juste. Son travail est considéré comme l'un des meilleurs travaux du 19ème siècle. Pour fondre cette cloche, Große s'est basé sur la cloche Gloriosa d'Erfurt, de Van Wou, fondue en 1497. Elle porte l'inscription, dans un ruban en dessous du cerveau : Gloriosa nominor Guilelmus imperator dono dedit fecit I. G. Grosse Dresden MDCCCLXXVII. En dessous, on trouve une frise gothique. Sur la robe, un grand aigle de Francfort, très soigné. La pince comporte deux filets simples. Les anses sont à godrons citroen. Le battant possède une longue chasse, ce qui fait penser que c'est un lancé-franc, ce qui serait assez logique. Elle possède cependant un assez volumineux mouton.

Dresden Große glocke - Ce bourdon est située dans l'église évangélique Kreuzkirche de Dresen, en Allemagne. C'est un instrument superbe. On l'appelle aussi la Kreuzglocke, bien que ça soit un terme répandu pour l'Allemagne. Cette cloche a été fondue en 1899 par Franz Schilling de Apolda. Elle sonne le mi, sa sonorité est absolument superbe. Elle fait 11511 kg, pour un diamètre de 2,59 mètres, une hauteur inconnue. Elle porte l'inscription suivante : O Land, Land, Land, höre des Herren Wort! Mich und meine 4 Schwestern hat christliche Liebe gestiftet, nach dem Brande der Kreuzkirche am 16. Februar 1897. Grâce à son décor Art Nouveau, conçu par Bauräten Schilling et Graebner, de Dresde, les décors ont une grande valeur culturelle. Elle est en lancé franc. Le battant a une grande chasse. Nous ne savons rien de plus la concernant.

Starnberger See glocke - Ce bourdon est situé dans une propriété privée. Il n'existe à ce jour aucune documentation accessible à son sujet. Le vrai nom est Die große König-Ludwig-II-Glocke à Maxhöhe in Berg, près du Starnberger See. On l'appelle aussi Maxhöhen Glocke. Elle a été fondue en 2003 par Albert Bachert de Karlsruhe. Elle a un poids réputé de 11460 kg pour un diamètre de 2,57 mètres. Elle sonnerait le mi bémol. Cette cloche a été fondue à l'ancienne, avec du charbon de bois.

Maria Gloriosa - Erfurter Domes - Si St-Petersglocke et la Reine des Cloches, Pummerin sa servante, il est certain de Maria Gloriosa d'Erfurt (Allemagne) fait partie de la cour. C'est une cloche exceptionnelle. Elle pèse 11450 kg. Elle a un diamètre de 2,58 mètres et une hauteur de 2,62 mètres. Fondue par Gerhard Van Wou en juillet 1497, elle est longtemps restée la plus grosse cloche du monde. Les technologies de nos jours ont déclassé. Elle reste la plus grosse cloche médiévale en volée au monde. Son statut de reine n'est pas une bête invention, étant donné qu'on l'appelait déjà à l'époque : campanarum omnium regina. Elle sonne un très beau ré zéro. Le battant fait 350 kg. Elle possède comme inscription : Laude patronos cano gloriosa Fulgus arcens et demones malignos Sacra templis a populo sonanda Carmine pulso Gerhardus Wou de Campis me fecit. Anno Dni M CCCC.XCV II. Du côté décoration, on ne plaisante pas... La frise sommitale de cerveau est composée de fleurs de lys très fines. La dédicace est en gothique textura quadrata. Le sous-bandeau est un décor géométrique à inspiration gothique. En panse, une grande et extrêmement réussie figure mariale. Les anses sont doubles. On y voit un filet de corde. Au milieu, un visage de christ effarant de réussite. Mazette, quel talent... Gloriosa a été fissurée en 1984. La longueur de la fissure était de 70cm, pour 19 cm d'épaisseur. Pour réparer, il a été procédé à la soudure à chaud, une mesure efficace mais très audacieuse (surtout si le beffroi est en bois, ce qui est le cas). On remonte la cloche à haute température pour souder à chaud. Hans Meyer et son fils ont mené la mission à bien. Cependant, cette réparation n'a pas été durable. La cloche a repris une fissure longue de 40 cm. Elle a été réparée pour environ 170.000 euros à la Glockenschweißerei Lachenmeyer à Nördlingen. C'était la première fois en 500 ans que la Gloriosa quittait la tour. Au mois d'octobre 2004, la cloche est retournée à la cathédrale d'Erfurt. Le 8 Décembre 2004, la cloche sonna pour la première fois, avec la réparation effectuée. Aujourd'hui les travaux effectués, le temps de décroissance est un peu plus de 6 minutes, 370 secondes exactement. C'est énorme. Ah... Quelle belle cloche...

Bern Grosse Glocke - Ce n'est certainement pas la plus grosse ni la plus belle, mais qu'est-ce que sa sonorité est charmante... Cette cloche est située en Suisse, dans la cathédrale de Bern. Elle a été fondue en 1611 par deux des plus grands fondeurs de l'époque, à savoir Abraham Zender, le successeur de Franz Sermund, et Peter Füssli. Elle pèse 10550 kg, elle a un diamètre de 2,47 mètres. Certaines sources sérieuses la mentionnent à 9940 kg. Ce n'est pas à exclure, mais nous ne savons pas trancher. Elle sonne un e0 +3, soit un mi zéro fort pur. Du côté de son épigraphie, elle est assez simple, tout en étant d'un très grand soin. On trouve en bandeau de cerveau une frise d'angelots debout, tous différents. Une ligne de dédicace en lettrage simple. En dessous, des feuilles assez pointues, symboliques, ondulante dans le vent et d'une qualité exceptionnelle. Les anses sont assez larges, et décorées avec des visages rieurs. Signalons la présence d'un imposant mouton, équipé d'une décoration en ferronnerie absolument hallucinante. Rien que pour ça, c'est déjà tout un programme. En pince, une frise fine de petits nœuds géométriques, de très bon goût. Le battant est volumineux et possède une grande chasse. Elle est en lancé-franc, le battant frappe le haut. Cependant, ce battant lèche la pince, sans lui faire violence. C'est merveilleusement délicat ! Elle porte sur la pince une trace de tintement de marteau, lequel n'existe plus aujourd'hui. Cela laisse à penser que cette cloche aurait été tournée.

Panay Bell - Il s'agit d'un bourdon dit "Dakong Linganay", à Panay, Capiz-Roxas City, aux Philippines. Elle est réputée peser 10400 kg. Ce poids est fortement à prendre au conditionnel, ça nous semble surévalué. Elle est de profil occidental, de type espagnol plus particulièrement. Le fondeur est Juan de la Reina, la date 1878. La Panay Bell fait partie d'un carillon. Elle est au milieu d'un certain nombre de plus petites cloches. Pour le montage, ce qui est assez particulier, c'est que l'une de ses consoeurs est proche de la volée tournante (180 degrés), elle est en réalité en système piqué, c'est rare. Elle est donc très équilibrée. Elle possède un mouton volumineux. Quant à la Panay bell plus précisément, elle est accrochée de manière totalement artisanale avec des noeuds de chaînes. Pour une raison qui m'est inconnue, cette cloche est entourée avec une corde bleue. Les anses sont au nombre de quatre, sans décoration, et fortement sur-dimensionnées. Nous ne connaissons pas sa note. Le battant est un peu artisanal, c'est un forgé, qui se termine par une boule. Une corde pouvait s'attacher à un anneau, mais ça semble cassé. L'attache du battant sur la bellière a l'air, comment dire, bricolée ! C'est apparemment un anneau, dans lequel on a calé un morceau de bois. Elle possède une épigraphie très simple, bien que ne manquant pas pour autant de soin. On y voit une croix catholique assez banale. En dessous, on lit : Soy la voz de Dios que llevare y ensalzare deste el principio hasta el fin de este pueblo de Panay para ve los fieles de Jesucristo vengan a esta casa. De Dios a recibir las gracias celestials. Notons que l'écriture est relativement maladroite. Nous relevons aussi que la fourniture possède de puissantes traces d'alésage. Malheureusement, la robe de cette cloche est taguée au marqueur. Que de stupidité... Relevons quand même que c'est bien que ça soit ouvert aux touristes.

Maxima Glocke - Ce bourdon est situé à Magdeburg, en Allemagne, dans la Kathedrale des Erzbistums Magdeburg. Disons-le tout de suite, j'ai une grosse incohérence sur cette cloche. Gcna, la référence, la titre à 13300 kg. De mon côté, je suis persuadé que c'est une erreur. Je la titre à 8800 kg. Elle a été fondue par Johannes Jacobi, à Berlin, en 1702. Elle sonne un joli mi zéro. Elle a un diamètre de 2,47 mètres. Je l'ai déclassée des plus de 10 tonnes.

Trier Dom glocken - Normalement, ça ne devrait pas figurer dans la liste. Elles sont trop légères. Et pourtant, il faut se faire plaisir ! De toutes les cloches du monde, ces deux-ci sont celles que je préfère. On me les a qualifiées il y a peu : tu me mets la tête dans un seau et tu secoues, pour moi c'est pareil. Ce n'est pas de la musique, c'est du bruit et ça me casse la tête. Si je peux appuyer de tout le contraire pour vous convaincre, je le ferai ! Il s'agit de deux bourdons appariés. Ils sont situés dans la cathédrale de Trier, St-Peter Dom. Leur nom est Helena et Maria. Ils ont pour poids 7970 kg (2,27 mètres de diamètre) et 4480 kg (1,91 mètres de diamètre). leur note est fis0 et a0. Cela nous donne un fa dièse zéro et un la zéro. Ce sont des notes très basses pour un tel poids. Elles ont été fondues par la Glockengießerei Otto en 1951. L'inscription de la plus grosse est : Dem König der Ewigkeit, dem unvergänglichen, unsichtbaren, alleinigen Gott sei Preis und Ruhm von Ewigkeit zu Ewigkeit. Amen. Durch die heilige Helena, Kaiserin und Schutzherrin der Trierer. Damit dieses geschehe, läute ich. O König der Herrlichkeit, Christus komm mit Deinem Frieden. Besser ist es, sein Vertrauen zu setzen auf den Herrn, als sein Vertrauen zu setzen auf einen Menschen, besser ist es, zu vertrauen dem Herrn, als den Fürsten. Du point de vue du décor, c'est une cloche simple. La dédicace est en simili-onciale. Elle est constituée de grosses lettres, peu délicates mais soignées pour autant. Les anses sont sans décoration (carrées). Une particularité un peu troublante : la présence d'aucun filet au cerveau. Ca fait bizarre. Un bandeau en pince reprend la fin de la dédicace. Ces bourdons sont en lancé-franc, bien que possédant un petit mouton. Nous regrettons par contre que le plenum soit extrêmement confus, vu le nombre élevé des cloches (10) présentes en clocher. En 2001, tous les contrepoids ont été remplacés et les marteaux rénovés.


Dennis Wubs, Trierer Dom.

Il existe au parc Paradisio, Pairi Daiza (Brugelette, domaine de Cambron) une cloche chinoise d'assez fort tonnage. Nous estimons son poids - que nous ne connaissons pas avec exactitude - à plus ou moins 5 ~ 6 tonnes. La note estimée, qui est très très difficile à déterminer, est G#(-2). Notre estimation est basée sur la comparaison de taille, notamment avec le catalogue de Tang Yongheng Tianjiazhuang. Ci-dessous, en voici quelques photographies ainsi qu'un enregistrement.

 


ACCUEIL